Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Université  FHB, les Assistants recrutés en 2019 suspendent leur sit-in après une rencontre avec Abou Karamoko qui promet le paiement des primes
 

Côte d'Ivoire : Université FHB, les Assistants recrutés en 2019 suspendent leur sit-in après une rencontre avec Abou Karamoko qui promet le paiement des primes

 
 
 
 5253 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 17 août 2020 - 21:56

Le sit-in du Collectif des Enseignants-Chercheurs recrutés aux sessions 2019 à l'Université Houphouët-Boigny de Cocody, initialement prévu les 18 et 19 août à l’esplanade de la présidence de ce temple du savoir pour non paiement de leur prime n’aura plus lieu. Au terme d’une Assemblée extraordinaire tenue à l’amphi A du district d’Abidjan, ils ont annoncé lundi, la suspension de leur mouvement.


Selon Dr Jean Marius Ehui, porte-parole du Collectif, cette suspension fait suite à une réunion qu’ils ont eue quelques heures plutôt avec le Président de l’Université Abou Karamoko et ses collaborateurs.


Comme indiqué par le porte-parole, à cette réunion, l’administration a justifié la lenteur des paiements par quelques difficultés au niveau de la solde, mais a promis d’y remédier très rapidement.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


«Après échange nous nous sommes entendus. Ils nous ont parlé avec une certaine sincérité, une certaine franchise. Nous osons croire que la sincérité avec laquelle, ils nous ont parlé, le dossier de la question de rappel des primes sera payé dans les brefs délais. Face à cela, nous avons décidé que le sit-in initialement prévu demain et après-demain soit suspendu, jusqu’à ce que l’administration nous apporte la réponse attendue. Nous nous allions pour l’heure. Nous marchons dans le sens du dialogue, de la compréhension mutuelle et des négociations,» a confié, Dr Jean Marius Ehui à la presse.


 

Le collectif a affirmé que l’administration doit à l’ensemble des enseignants recrutés un montant global d’environ 350 millions FCFA. «Chaque enseignant recruté en février 2019 doit percevoir environ 1.750.000 FCFA. Quant à ceux qui ont pris service en mars 2019, ils doivent avoir 1.500.000 FCFA, » a précisé, le Collectif.


Pour rappel, les Enseignants-Chercheurs recrutés aux sessions 2019, avaient été soumis au paiement différé de leurs primes de recherche de l'année 2019 suivant la formule « N+1».


Chaque assistant recruté en 2019 devrait percevoir un rappel financier d'une année de primes de recherche au premier trimestre de l'année 2020. Ce rappel financier comptant 12 mois de l'année 2019 reste impayé jusqu'à ce jour alors que la période déterminée (N+1) est échue.


 

Le Collectif était donc mécontent du traitement qu'il subit d’autant plus que les Enseignants-Chercheurs des Universités de Bouaké, de Daloa et d'Abobo-Adjamé recrutés dans la même période ont perçu l'intégralité de leurs primes de recherche.


Pour résoudre leur problème, le Collectif avait adressé plusieurs courriers à leurs hiérarchies, malheureusement, ils sont restés sans suite, jusqu’à ce que l’Administration décide enfin de le recevoir aujourd'hui et qu'il suspende par la suite son sit-in prévu demain et après-demain.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement