Libéria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Liberia :  Scandale des milliards imprimés, Ellen Sirleaf s'en lave les mains
 

Liberia : Scandale des milliards imprimés, Ellen Sirleaf s'en lave les mains

 
 
 
 3296 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 26 août 2020 - 17:30

Ellen Johnson Sirleaf (ph)


L'ancienne Présidente du Liberia, Mme Ellen Johnson Sirleaf a lavé ses mains dans l’affaire d’impression de 10 milliards de dollars libérien dans laquelle sont mêlés d’anciens dirigeants de la Banque Centrale du Liberia (CBL)

Sirleaf a livré sa part de vérité par le biais d’une entrevue accordée à un journal local, Daily Observer.


A propos de l’origine de cette affaire, Sirleaf a rappelé avoir été approchée par le gouverneur de la Banque Centrale du Liberia sur la nécessité d'imprimer 10 milliards de dollars supplémentaires, puisque les 5 autres milliards importés dans le pays n'étaient pas suffisants pour répondre aux besoins des populations. De ce point, elle a révélé avoir transmis la demande aux députés de la 53e législature qui ne lui ont pas donné de suite.


Arguant du fait que la requête adressée à l’Assemblée était restée sans suite, l’ancienne Présidente a déclaré être laissée dans une ignorance quant à la question de savoir s’il faillait autoriser ou non l’impression de nouveaux billets par la CBL. Toutefois elle a fait observer avoir été informée qu’une note a été signée mais elle n’ jamais vu la preuve. Elle a donc critiqué la démarche de l’Assemblée qui selon elle avait voulu traiter directement avec la banque.


 

Pour justifier son innocence, Sirleaf a par ailleurs révélé que les billets imprimés sont arrivés au Liberia en 2018 soit un an après son départ de la présidence et de ce fait elle n’a rien à voir avec cette affaire. Sur le jeu trouble joué par l’Assemblée, Sirleaf a pointé du doigt le président de la 53e législature de l'époque, Emmanuel J. Nuquay, qui a déclaré en audience publique en mi-juillet dernier qu’ils n'ont jamais émis de résolution pour l'impression de 10 milliards de dollars libérien.


Rappelons que les billets neufs imprimés à l'étranger se seraient volatilisés, entre 2016 et 2017, à leur arrivée, en divers chargements au Liberia mais curieusement les sommes ne sont jamais arrivées à la Banque centrale. Cinq anciens dirigeants de la CBL, dont Charles Sirleaf, un fils de l'ancienne Présidente, ont été inculpés pour « complot criminel » et de « sabotage économique » puis arrêtés. Après des investigations, la justice a abandonné les poursuites contre quatre des cinq anciens responsables de la CBL.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A ne pas lever les mots d'ordre et ne pas accepter le dialogue, l'opposition risque-t-elle de se marginaliser?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les habitants de Dabou ont ils profité d'un contexte de tension pour...
 
1942
Oui
74%  
 
566
Non
22%  
 
120
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement