Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : 17 ans après la fermeture de la société mobile CORA SA, les 164 ex-employés attendent toujours le paiement de leurs droits
 

Côte d'Ivoire : 17 ans après la fermeture de la société mobile CORA SA, les 164 ex-employés attendent toujours le paiement de leurs droits

 
 
 
 4206 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 27 août 2020 - 09:59

Manifestation d'ex-employés de CORA SA (archive)


Rebondissement dans l’affaire de la société de téléphonie mobile CORA SA fermée en 2003 suite à une crise entre les différents actionnaires et dont la licence a été cédée en 2006 au groupe Arable Comium.


Les 164 ex employés de ladite société ne sont toujours pas entrés en possession de leurs droits dont le montant a été calculé à 35 mois de salaire.


Voilà exactement 17 ans que ces derniers attendent le versement des sommes qui devraient leur revenir comme convenu entre les différentes parties. Pour mieux se faire entendre, les ex employés ont mis en place un collectif.


 

Selon nos informations, en juillet 2019, leur conseil aurait confirmé que le dossier avait été validé par toutes les Instances de la république et qu’il se trouverait à cette période sur le bureau du  Ministre de l’économie et des finances de l’époque pour paiement.


En janvier 2020 une Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) s’est tenue à la Cathédrale St Paul d’Abidjan en présence de leur l’Avocat. Lors de son intervention l’avocat du collectif aurait affirmé être en possession de l’OP et attendait une entrée d’argent dans les caisses de l’Etat pour être payé. Sept (07) mois après l’obtention de l’OP les employés attendent toujours leurs paiements.


Les souffrances des ex employés se traduiraient par : cinq décès ; Difficultés d’obtenir des soins appropriés en cas de maladies ; Difficultés de se nourrir convenablement ; L’expulsion des logements pour cause de loyers impayés ; La dislocation de cellules familiales par suite de divorce ; La non scolarisation des enfants ; Des humiliations de toutes sortes (saisie de biens, impossibilité de respecter les engagements pris,…) ; L’impossibilité de chercher un nouvel emploi par manque de certificat de travail étant donné que le contrat de travail avec CORA SA n’a été rompu à aucun moment ; Travail au rabais, etc...


Ne sachant plus à quels saint se vouer, les 164 ex-employés de CORA SA se tournent désormais vers le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, le  premier ministre Ahmed Bakayoko et son gouvernement, pour qu’ils s’impliquent dans le dossier et soient leur porte-parole auprès des institutions de la République afin qu’une solution définitive soit trouvée à cet épineux problème qui perdure depuis dix-sept (17) ans.


Ils espèrent que leur implication personnelle dans ce dossier garantira un aboutissement heureux et définitif.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Réussir à "casser" 500 bureaux de vote le 31 Octobre, objectif que peut atteindre l'opposition?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Après Soro, Bédié est-il entrain de "tuer" politiquement Affi N'Guess...
 
3852
Oui
76%  
 
1101
Non
22%  
 
128
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement