Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : La CPI prévoit des activités spécifiques dans le District d'Abidjan pour les victimes de la crise post-électorale
 

Côte d'Ivoire : La CPI prévoit des activités spécifiques dans le District d'Abidjan pour les victimes de la crise post-électorale

 
 
 
 11754 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 11 septembre 2020 - 10:37

Paolina Massidda représentante légale des victimes à la CPI 


Une bonne nouvelle pour les victimes de la crise post-électorale de 2010 et 2011. La Cour Pénale Internationale (CPI) à travers le Conseil de direction du Fonds, prévoit des activités dans le District d’Abidjan pour les victimes de la crise survenue, il y a de cela 10 ans.


Le Conseil principal du Bureau du conseil public pour les victimes (le « BCPV ») en sa qualité de représentant légal des victimes dans la situation en Côte d’Ivoire (« CIV ») note que, le 4 septembre 2020, après avoir été notifié des Observations en faveur des victimes sur la notification relative à la décision du Comité de direction d’entreprendre des activités spécifiques en support des victimes en CIV (la « Notification »)2 , le Fonds au Profit des Victimes (le « Fonds ») a déposé un corrigé à l’Annexe I de ladite Notification.


 Le Corrigé clarifie que les activités prévues dans le cadre du Projet TFV/CIV/2020/R1/003 seront mises en place dans le District des Lagunes et le District autonome d’Abidjan ; couvrant ainsi la ville d’Abidjan.


 

Une décision qui réjouit Paolina Massidda l’avocate des victimes dans le procès du procureur contre Laurent Gbagbo et Blé Goudé.


« Le Conseil principal se réjouit de cette clarification qui répond à une des préoccupations les plus importantes qui ont été exprimées par les victimes. En conséquence, elle informe la Chambre que les remarques qu’elle a formulées dans ses Observations quant à la non inclusion de la ville d’Abidjan dans les activités spécifiques sont désormais sans objet. Elle maintient cependant les autres observations sur les projets proposés », a réagi le conseil principal.


Selon l’Organisation des Nations Unies (ONU), la crise post-électorale de 2010-2011 a fait plus de 3000 morts. 

Reste désormais à savoir lesquelles des victimes des deux camps en guerre (Ndlr Gbagbo et Ouattara) bénéficieront de ces projets, quand on sait que, Mme Massidda n’a jamais fait cas de celles proches de l’ex président ivoirien depuis le depuis l’ouverture du procès le 28 janvier 2016.


Donatien Kautcha, Abidjan 




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : La CPI prévoit des activités spécifiques dans le District d'Abidjan pour les victimes de la crise post-électorale
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Zezeto
Soro à bon entendeur...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Je tombe des nues chaque fois que les animaux frontistes idolâtres du tueur gbagba nient les 3 mille victimes de la sale guerre du minable gbagba perdant aux élections. Que dire aux parents des victimes ? Entre temps, le tueur immonde koudou se la coule douce comme les nazis évadés en Amérique du Sud après la deuxième GM. Le temps c'est l'autre Nom... Je commence à regretter d'avoir saluer la décision de Ouattara de ne pas transmettre la vipère gbagba à la CPI... A entendre ces sauvages comme elles sans humilité qui continuent de se moquer... On observe...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
IvoirienPursang
LG a été acquitté
 
 il y a 2 mois
Peace101
Encore une fois, pour la milliardième fois, non coupable ne signifie pas en justice INNOCENT. Un ou une procureur(e) minable peut amener même judas ou un tueur en série à être déclaré non coupable dans une cour de justice. Pigé ? Merci...
 
 il y a 2 mois
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement