Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Réélu SG de la Centrale syndicale humanisme pour un mandat de 10 ans, Mamadou Soro appelle à une élection présidentielle apaisée pour garantir la stabilité et les emplois
 

Côte d'Ivoire : Réélu SG de la Centrale syndicale humanisme pour un mandat de 10 ans, Mamadou Soro appelle à une élection présidentielle apaisée pour garantir la stabilité et les emplois

 
 
 
 3311 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 19 septembre 2020 - 20:53

Mamadou Soro


Mamadou Soro, Secrétaire général de la Centrale syndicale humanisme demeure à son poste jusqu’en 2030. Candidat unique, il a été réélu à la tête de l’organisation syndicale aujourd'hui, à l'issue du premier congrès ordinaire dont les travaux ont débuté, le 12 septembre dernier.


Vue son bilan des dernières années à la tête de la Centrale depuis sa création en 2010, Mamadou Soro a été plébiscité par ses camarades. Du coup, il a dix autres années pour conserver son poste de Secrétaire général et faire plus.


Le premier congrès ordinaire a commencé le 12 septembre avec la restitution du projet du plan de stratégie. Au cours de cet exercice, les congressistes ont fait le bilan, le diagnostic et indentifié les menaces au développement de la Centrale et les opportunités qui pourraient lui permettre d'atteindre des objectifs plus grands. 


Ce plan de développement stratégique a été décrit en quatre axes stratégiques. Il s'agit du développement organisationnel et institutionnel qui va mener à terme l’organisation syndicale à une bonne gouvernance moderne. Le deuxième axe, il s'agira de l'intensification et de l'extension des activités afin d'offrir plus de prestations, plus de services, plus d’encadrements, plus d'accompagnement aux travailleurs de Côte d'Ivoire. Le troisième axe, il s'agira de renforcer les capacités techniques. En effet pour pouvoir avoir des spécialistes sur toutes les thématiques du monde du travail du dialogue social, la législation du travail de l'expertise d'accompagnement dans les 33 regions, dans les 108 départements de Côte d'Ivoire. Le quatrième axe, c'est la coordination et la communication pour qu'effectivement partout où un travailleur se trouve, il puisse avoir accès aux services, aux prestations pour que dans cette synergie de solidarité agissante, le progrès social soit une réalité pour l'ensemble des travailleurs de Côte d'Ivoire.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Les 14, 15 et 16 septembre, les travaux de commission ont lieu autour de ces 4 axes et 60 activités ont été adoptées par les congressistes en vue donc de meubler les dix années prochaines de la période 2020-2030.


Le thème du premier congrès était : «Les travailleurs face à la crise d'emplois causée par la COVID-19 quelles ripostes ».


 

Les congressistes ont pu identifier lors des travaux en commission, des propositions claires. Le dialogue social inclusif parce que ce dialogue social permet de mettre en place les conditions de la résilience de mettre en place, les conditions de planifier, d'exécuter un projet de développement durable pour le pays.


Mais en même temps aussi, le dialogue social permet de pouvoir avancer dans la démocratie et c'est pourquoi, la Centrale a proposé que le gouvernement aille plus loin en assouplissant les conditions d'accès aux fonds destinés aux entreprises de Côte d'Ivoire, parce que le point que le ministre de l'Economie et des finances a fait indique clairement que seules 29 entreprises en Côte d'Ivoire ont pu bénéficier de 10 milliards de FCFA. 

Selon le nouveau Secrétaire général, cela veut dire que les conditions d'accès d'éligibilité de ces fonds sont trop selectes et il va falloir les assouplir.


Deuxième éléments, l'organisation syndicale veut apporter effectivement avec le patronat de la couverture sociale, de la protection sociale aux travailleurs de Côte d'Ivoire en interdisant les licenciements collectifs pour motifs économiques à cette période de COVID-19


Le Syndicat exige, la réintégration de tous les travailleurs licenciés pour motifs économiques durant cette période. « Il faut qu'ils soient réintégrés et nous voulons le dialogue social sur le salaire minimum agricole garantir qui est de 22500 dans notre pays, il faut le relever pour atteindre le même niveau que le SMIG, car, la plus grande partie des travailleurs de Côte d'Ivoire sont dans le secteur agroindustrielle dans les plantations industrielles et il faut aller à cette réforme indispensable » a ajouté, le SG.


Enfin, il «appelle toutes les parties prenantes dans l'élection présidentielle à aller à une élection apaisée pour garantir la stabilité et garantir les emplois, car selon Mamadou Soro, 2010 a été très éprouvant pour les travailleurs et la COVID-19 est venue aggravée. »

«Nous avons besoin de stabilité, de paix, » a-t-il martelé.


Pour les licenciements abusifs, le SG a annoncé que ce sont 27 mille travailleurs qui ont été mis à la porte à cause de la pandémie de la COVID-19.


 

«Pour le secteur informel, nous sommes à 1,2 million d'unités de productions informelles qui sont aux arrêts. C'est la reprise de toutes ces activités que nous demandons par un appuis publics conséquents, rapides qui atteignent effectivement leurs cibles » a conclu, M. Soro.




Il faut noter les organisations syndicales ont pris part à cette cérémonie de clôture qui était placée sous la présidence du ministre de l’Emploi et de la protection sociale qui s'est représenter par son Conseil technique.


Les représentants de l'UGTCI, l'UNATRCI, Dignité, FESACI-CG ont tous reconnu le travail herculéen abattu par le SG et son équipe depuis la création de la Centrale en 2010.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Nigeria : L'Armée sur ses gardes, opte pour l'ordre démocratique et m...
 
 
Nigeria :  L'Armée sur ses gardes, opte pour l'ordre démocratique et met en garde les fauteurs
Société
 
Burkina Faso : Décès du père du Président Roch Marc Christian Kaboré
 
 
Burkina Faso : Décès du  père du Président Roch Marc Christian Kaboré
Guinée : Les violences post-électorales ont fait 21 morts en une semaine, selon le bilan officiel
Société
Guinée : Les violences post-électorales ont fait 21 morts en une...
Guinée il y a 3 heures
 
Côte d'Ivoire : Tecno Camon 16 Premier, disponible sur le marché Ivoirien, remporte la médaille d'or de l'innovation technologique pour sa Caméra
Société
Côte d'Ivoire : Tecno Camon 16 Premier, disponible sur le marché...
Côte d'Ivoire il y a 3 heures
 
Côte d'Ivoire : Cocody, un autre bus incendié par des casseurs
Société
Côte d'Ivoire : Cocody, un autre bus incendié par des casseurs
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Réélu SG de la Centrale syndicale humanisme pour un mandat de 10 ans, Mamadou Soro appelle à une élection présidentielle apaisée pour garantir la stabilité et les emplois
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Un mandat de 10 ans... Hmmm... C'est bien trop long ça à mon sens quelque soit la structure ou institution... Imaginez un temps soit peu que Ouattara soit élu pour un mandat de 10 ans ay soir du 31 Octobre ?!?! Alors là les moustiques et animaux de la secte bleue allaient tous se suicider... Riresssss...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Réussir à "casser" 500 bureaux de vote le 31 Octobre, objectif que peut atteindre l'opposition?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Après Soro, Bédié est-il entrain de "tuer" politiquement Affi N'Guess...
 
3852
Oui
78%  
 
1101
Non
22%  
 
1
Sans Avis
0%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement