Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Campagne présidentielle, la face au candidat du RHDP, le secteur privé exprime ses attentes pour les cinq prochaines années
 

Côte d'Ivoire : Campagne présidentielle, la face au candidat du RHDP, le secteur privé exprime ses attentes pour les cinq prochaines années

 
 
 
 4513 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 20 octobre 2020 - 22:14


Les attentes du secteur privé ivoirien pour les prochaines années sont énormes. Jean-Marie Ackah, président du patronat a énuméré certaines d’entre elles aujourd’hui, au représentant du candidat, du Rassemblement des Houphouëtistes et pour la démocratie et la paix (RHDP).


Le Patronat ivoirien a reçu ce jour à sa tribune "Face au Patronat" qu'il a initié pendant les dernières élections présidentielles. L'invité de l'émission 2020 était, le candidat du RHDP qui malheureusement s'est fait représenter par, Achi Patrick, ministre d'État, Secrétaire général de la présidence.


Jean-Marie Ackah a à l'occasion rappelé au représentant du candidat du RHDP que le souhait du secteur privé est la promotion des entreprises en tant qu’acteurs principaux du développemecnt économique du pays, l'amélioration de l’environnement des affaires, et le renforcement des infrastructures et superstructures nécessaires à la transformation accélérée du pays.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Au cours des échanges, le secteur privé a exposé les préoccupations qui lui tiennent à cœur. Il s'agit de la question du plan de relance post COVID-19 très attendu par les entreprises, du développement des champions économiques nationaux, de la réforme fiscale, de l’apurement de la dette intérieure, ou encore de la problématique de la nécessaire industrialisation du pays. 


«Quelles dispositions complémentaires compte prendre, le Président candidat pour une meilleure l'opérationalisation des mesures et décisions en faveur des PME. Quelles mesures et quelles incitations prévoyez-vous pour la mise en place des champions nationaux. Quel est votre calendrier pour leur mise en place effective » ?


Le ministre d'Etat accompagné de certains membres du Gouvernement ont essayé de donner des réponses à ces différentes préoccupations des acteurs du secteur privé.


 

Patrick Achi a annoncé qu'il y’a des secteurs stratégiques dans lesquels où il faut que les acteurs nationaux soient présents pour promouvoir la vision de la réussite de l'Etat et a déclaré que «le champion national ça ne se décrète pas ».


«Vous estimez que nous n’allons pas assez vite, nous estimons que vous n'êtes pas encore prêts mais je crois qu'il y’a là avec le champ d’ouverture pour un nouveau débat. Les champions nationaux sont nécessaires dans un certains nombre de secteur stratégiques, par exemple le secteur financier on en parle pas. Les champions nationaux c'est une réalité elle est inévitable », a-t-il ajouté.


Selon lui, s'il y a une volonté d'aider le secteur privé, il faut investir dans l'économie, malheureusement si vous injectez des ressources et qu'il n'y a pas une capacité d'absorption, vous avez un autre problème.


Est-ce qu'un plan de relance post COVID-19 a été mis en place ?


En réponse à cette question, le ministre d'Etat, Secrétaire général de la présidence a précisé qu'un dispositif a été mis en place.


«Je pense que la première chose, ce sont les capacités des PME à gérer. Comment les amener à un stade à utiliser les crédits », a-t-il mentionné.


 

A la suite du ministre d’État, Adama Coulibaly, ministre de l'Economie et des finances a indiqué que le plan de relance COVID-19 a été bâti avec un objectif qui consiste à préserver l'outil de production à maintenir les emplois et à préparer la relance post COVID-19.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


«Dans notre plan l’idée de la relance post COVID-19 était déjà là. C'est pourquoi parmi les 21mesures qui ont été prises, il y a la première mesure qui concernait la continuité des activités. La deuxième catégorie de mesures portait sur la relance post COVID-19 , cela concernait les questions de financement, la mise en place d'un fonds de garantie avec le soutien des petites et moyennes entreprises. Il y a des mesures d'accompagnement au niveau fiscal pour pouvoir accompagner la relance post COVID-19 », a expliqué, le ministre de l'Economie et des finances.


Adama Coulibaly a indiqué qu'il s'agira de regarder le plan déjà existant, faire son bilan et faire en sorte qu'il réponde aux préoccupations des entreprises. Il a reconnu que les secteurs de l'hôtellerie et du tourisme ont beaucoup souffert du fait de la crise.


Enfin tout indiquant que le gouvernement va aller au rythme le plus rapidement possible pour la mise en place de ce plan, Adama Coulibaly a révélé que le taux de croissance de la Côte d'Ivoire en 2020 serait de 1,8% ce qui est extrêmement important là où des pays sont en récession.


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Campagne présidentielle, la face au candidat du RHDP, le secteur privé exprime ses attentes pour les cinq prochaines années
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement