Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Pour l'apaisement, Kandia Camara,  Léopoldine Coffie, Marie Odette Lorougnon et  Danielle Boni Claverie réunies autour d'une même table
 

Côte d'Ivoire : Pour l'apaisement, Kandia Camara, Léopoldine Coffie, Marie Odette Lorougnon et Danielle Boni Claverie réunies autour d'une même table

 
 
 
 17182 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 22 octobre 2020 - 12:24

Face aux tensions observées en moment dans le pays, l’Onu Femmes vient de poser un acte majeur dans le sens de l’apaisement.


L’organisation internationale a réussi à rassembler autour d’une même table les figures féminines des grands partis politiques.


Il s’agit de Kandia Camara, secrétaire générale du Rhdp, Léopoldine Coffie, vice-présidente du Pdci-Rda, Marie Odette Lorougnon du Fpi, Danielle Boni Claverie de l'Union républicaine pour la démocratie (Urd).


Après plusieurs heures d’échanges houleux sur des sujets qui, pour chacune contribuent à la cristallisation de la vie politique, elles ont convenu de privilégier le dialogue politique, a-t-on rapporté.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Pour l'apaisement, Kandia Camara, Léopoldine Coffie, Marie Odette Lorougnon et Danielle Boni Claverie réunies autour d'une même table
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
TAKORADI
A quoi sert cette rencontre ? Le régime affolé voire acculé par son entêtement cherche maintenant des voies d'apaisement. Pitoyable ! Bédié, Affi, Assoa, l'opposition significative exige le retrait pur et simple de la candidature anticonstitutionnelle de Dramane. C'est une condition qui n’autorise pas de négociations. Malgré le respect dû aux dames Léopoldine Coffie, Marie-Odette Lorougnon et Danièle Boni Claverie, elles doivent comprendre que pour qu'il y ait apaisement, elles doivent dire à cette Kandia, naguère pleine de sa triste morgue et pleine de son propre vide, d'aller demander à Dramane de se retirer et renoncer à sa candidature illégale, anticonstitutionnelle. Toute autre issue demeure sans issue.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
TAKORADI
A quoi sert cette rencontre ? Le régime affolé voire acculé par son entêtement cherche maintenant des voies d'apaisement. Pitoyable ! Bédié, Affi, Assoa, l'opposition significative exige le retrait pur et simple de la candidature anticonstitutionnelle de Dramane. C'est une condition qui n’autorise pas de négociations. Malgré le respect dû aux dames Léopoldine Coffie, Marie-Odette Lorougnon et Danièle Boni Claverie, elles doivent comprendre que pour qu'il y ait apaisement, elles doivent dire à cette Kandia, naguère pleine de sa triste morgue et pleine de son propre vide, d'aller demander à Dramane de se retirer et renoncer à sa candidature illégale, anticonstitutionnelle. Toute autre issue demeure sans issue.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Pourquoi pas... Je valide... Allez mesdames...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Asseyez vous et discutez! C'est la CI qui gagne. Merciiiii
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
1- le retrait de la candidature anticonstitutionnelle et illégale du Président Alassane OUATTARA ; 2- la réforme de la Commission Électorale ; 3- la réforme du Conseil Constitutionnel ; 4- l’Audit international de la liste électorale ; 5- le retour des Exilés ; notamment les Présidents Laurent GBAGBO, Guillaume SORO, le Ministre Charles BLE GOUDE et le Maire Noël AKOSSI BENDJO ; 6- la libération des prisonniers politiques. 7. Oeil de bouc bandécon!!!!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Pour le n° 7. Là, c'est lollll
 
 il y a 1 mois
Le Figuier
Très bonne initiative, tout le monde y gagne. Rien ne vaut la paix et le dialogue.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement