Côte d'Ivoire Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Le gouvernement annonce des poursuites contre les créateurs du Conseil national de transition
 

Côte d'Ivoire : Le gouvernement annonce des poursuites contre les créateurs du Conseil national de transition

 
 
 
 14336 Vues
 
  15 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 03 novembre 2020 - 13:26

Sansan Kambilé ce mardi à Abidjan (ph KOACI)


Le gouvernement a annoncé des poursuites contre les responsables de l'opposition et a indiqué que leur arrestation n'est pas exclue.


Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, 

Sansan Kambilé a donné l'information à la presse au cours d'une rencontre à la Primature.


Il a expliqué que ces poursuites font suite à la création du conseil national de transition créé par la plateforme de l'opposition qui estime que l'élection présidentielle du 31 octobre n'a pas eu lieu dans le pays.


"Toutes les options sont sur la table du Procureur de la République. C'est lui l'autorité de poursuite qui pourra engager sereinement toutes les actions qui sont à sa disposition", a précisé, Sansan en ce qui concerne l'arrestation de Henri Konan Bédié et autres.


Ci-joint l'intégralité du communiqué lu par le Garde des Sceaux.


"L’élection présidentielle s’est tenue le samedi 31 octobre 2020, conformément à l’article 56 de la Constitution du 8 novembre 2016.


 

Ce scrutin, s’est globalement bien déroulé sur l’ensemble du territoire national, en dépit du mot d’ordre de boycott actif lancé par des partis politiques de l’opposition, ce qui a entrainé des incidents relevés dans quelques Départements.


C’est le lieu pour le Gouvernement de féliciter les électeurs et l’ensemble des populations qui, mobilisées, ont su, par leur sens élevé du civisme et du patriotisme, relever le défi de la participation et préserver la paix si chère à notre pays.


Malheureusement, ce mot d’ordre de boycott actif, lancé par des partis politiques de l’opposition, a conduit leurs militants à commettre des actes d’une particulière gravité, constitutifs d’infractions pénales.


Le Gouvernement s’incline devant la mémoire des victimes qui ont malheureusement perdu la vie du fait de ces actes irresponsables. Le Gouvernement adresse ses condoléances à leurs familles et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Le Gouvernement témoigne également sa solidarité à toutes les personnes qui ont vu leurs biens détruits.


Le lundi 2 novembre 2020, Monsieur Pascal AFFI N’GUESSAN, s’exprimant au nom d’une plateforme de l’opposition, a annoncé la mise en place d’un organe de transition dénommé Conseil National de Transition, devant se substituer aux institutions républicaines légalement établies.


Cette déclaration ainsi que les violences perpétrées suite au boycott actif constituent des actes d’attentat et de complot contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire national. Ces faits sont prévus et punis par la loi pénale.


 

Condamnant avec la plus grande fermeté cet acte de sédition, le Gouvernement a saisi le Procureur de la République près le tribunal de première instance d’Abidjan afin que soient traduits devant les tribunaux, les auteurs et les complices de ces infractions.


Fait à Abidjan, le mardi 03 novembre 2020

Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme 

SANSAN KAMBILE"




Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  15 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le gouvernement annonce des poursuites contre les créateurs du Conseil national de transition
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Ah voilà, enfin. En taule eux tous et vite on a assez perdu de temps avec ces irresponsables désargentés.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
Personne ne peut et ne pourra s’apitoyer sur leurs sorts, ils ont franchi une ligne rouge et doivent être mis devant leurs responsabilités. Sans compter qu'en plus ils avaient été à de nombreuses reprises interpellés sur les risques jusqu'à la Cedeao, l'Onu et l'UA qui leur avaient demandé de lever leurs mot d'ordre... Tu joues, tu perds, tu assumes...
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Wence
Voila, la recreation est terminee; maintenant en classe. On veut seulement voir le gouvernement faire ce genre d'annonce, on veut les voir mettre ca en execution. Donc, Affi et consorts doivent etre arretes et juges. C'est ce qu'on veut voir dans les faits.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Et nous annonçons des poursuites et des actions ciblées contre chaque membre de ce gouvernement illégitime et illégal! Bandécons!
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Onidas
En toute objectivité, l'opinion est dans son grand ensemble, favorable aux poursuites au moins pour l'exemple pour l'avenir. Etre opposant oui, avec un sens de l'Etat, mais pas avec la défiance envers l'Etat en fondamental. Les politiciens ne sont pas au dessus de la loi. Onidas
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
Bien fait bien fait
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
baryond
Attention,ce sera l'erreur à ne pas commettre. Arreter les opposants ne fer à que cristalliser et radicaliser les positions. Watarat à gagné "ses elections" qu'il soit humble et tende sincèrement la main à l'opposition. Qu'on ne le veuille ou non, l'opposition malgré ses tâtonnements et quoique ses mots d'ordre n'ont pas été suivi comme elle l'aurait voulu sort gagnante de ce duel.La peur de 2011 et 2015 n'habite plus les ivoiriens et la majorité est prête à affronter le pouvoir. Quant aux résultats du vote,le score plus que soviétique montré à quel point la machine de la tricherie était bien huilée et la vraie opposition a eu raison de ne pas participer à la mascarade.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
GUNICAO
Mon ami BEDDIE et son groupe seront arrêté et poursuivi par la justice. On attends ce qu'ils vont faire encore. car qu'est qu'on n'a pas entendu et vu? Des gens qui déclare un gouvernement dans une république sans meme être élu? le mandat de OUATTARA n'est pas encore fini et eux il se déclare dans un autre gouvernement. c'est de la sédition et il faut MATER CELA AVEC LA PLUS GRAND ENERGIE.
 
 il y a 9 mois
jordanchoco2020
Terminé commencé par Affi c'est trop facile d'envoyer tes enfants en chine et les autres a la mort. on va voir qui est qui maintenant @batuta j'espere que tu seras devant pour faire ce que tu ecrits sur koaci caché derriere un pseudo tel un pleutre
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Gougnon
Le film ne fait que commencer !!!!!. Et dans ce cas de situation c'est celui qui tire le 1er qui est toujours perdant. Regardons seulement, si vous pensez que l'opposition ignore que dramane réagirait, c'est que tu n'avez rien compris. Next step !!!!.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
GUNICAO
Mon frère ils seront arrêté et jugé maintenant toi tu peux aller les défendre dans les rues ; tu les rejoindra aussi
 
 il y a 9 mois
Peace101
What took you so long? Ce sont des actes séditieux dune gravité extrême qu'il convient de punir avec toute la force de la loi. Il est temps pour le pouvoir de montrer une moëlle épinière. Sinon, ce genre d'actes de sauvages se multiplieront... Il faut MATER litérallement comme au figuré par tous les moyens. On observe...
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Wence
Ceux qui disent si on arrete les opposants, ca sera comme ci, ca sera comme ca, je vous dis il n'yaura rien. Qu'est ce qu'on n'a pas vu? Les gens sont morts, les biens detruits et calcines dus a vos mots d'ordres. Maintenant, vous faites de la seditions, et des gens pensent si on les arrete, le ciel va tomber sur la CI. Continuez de vous faire des illusions. Le vieux Bedie qui n'a jamais la prison, va la faire pour la premiere foi. Le gouvernement doit faire force a la loi sans etat d'ame. Cocotis !!
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Non !!! ayez au moins un peu de moralité dans notre vie une fois en passant les morts ont commencé depuis le volt face de ouatara à briguer un 3eme mandat; ses propres miliciens+ des militaires togolais tuent les manifestants aux mains nues; les vrais militaires ivoiriens ayant refusé de tuer leurs propres frères. Ce n’est pas le mot d’ordre ni les manifestations pacifiques qui tuent les ivoiriens mais la milice RDR.
 
 il y a 9 mois
Khanel
Des gens stupides qui courent le pays.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Guillaume Soro a-t-il les personnes ressources nécéssaires pour parler franchement à Alassane Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
La Côte d'Ivoire prend-elle un nouveau départ après la rencontre Ouattara-Gbagbo ?
 
4153
Oui
64%  
 
2159
Non
34%  
 
129
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement