Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Conseil national de transition, l'ONU, la CEDEAO et l'UA demandent à l'opposition de respecter l'ordre constitutionnel et de revenir sur sa décision
 

Côte d'Ivoire : Conseil national de transition, l'ONU, la CEDEAO et l'UA demandent à l'opposition de respecter l'ordre constitutionnel et de revenir sur sa décision

 
 
 
 26735 Vues
 
  20 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 03 novembre 2020 - 18:26

Ibn Chambas chez Bédié en octobre dernier à Abidjan


A travers un communiqué en date de ce 3 Novembre 2020, après avoir été informées de la création par "une partie de l'opposition" d'un conseil national de transition (CNT), l'ONU, la CEDEAO et l'UA lui ont demandé de respecter l'ordre constitutionnel et de revenir sur sa décision.


"Elles (les trois organisations, ndlr) demandent à ceux qui ont lancé cet appel (création d'un conseil national de transition, ndlr), de revenir sur leur décision, de respecter l'ordre constitutionnel et de privilégier le dialogue pour résoudre tout différend." relève-t-on.


L'ONU, la CEDEAO et l'UA demandent également "à toutes les parties ivoiriennes de s'abstenir de déclaration de nature à envenimer une situation politique déjà très tendue et les exhortent à plus de retenues pour préserver les vies humaines.".


 

Par ailleurs, dans l'attente de la validation des résultats de la présidentielle par le Conseil constitutionnel, à l'image de l'UA avant elles, l'ONU, la CEDEAO et l'UA ont annoncé "avoir pris connaissance des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 31 Octobre 2020.".


En octobre dernier, l'ONU, la CEDEAO et l'UA avaient demandé à l'opposition de lever ses mots d'ordre qu'elle maintient jusqu'à cette heure. Ils ont hélas été à l'origine de violences ayant entrainé la mort, avant et après la présidentielle qui s'est tenue le 31 Octobre dernier.


En conséquence, ce mardi, avec la création du CNT, des poursuites ont été annoncées par les autorités.


Le communiqué

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Amy Touré


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  20 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Conseil national de transition, l'ONU, la CEDEAO et l'UA demandent à l'opposition de respecter l'ordre constitutionnel et de revenir sur sa décision
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
Bédié mis devant un fait accompli clair, personne ne le soutien dans sa connerie, même pas Gbagbo. Il suit Soro, on verra où ça le mènera.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
k
Là ça devient sérieux, Bédié influencé par les simone et les soro à chaud, contraint d'abdiquer sinon ça va finir à la CPI, Fatou guette.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
De quel ordre constitutionnel parle t-on pour Wattra qui a commencé à violer cette même constitution ? Franchement les gares faites vous respecter. Aucune crédibilité à chacun de vous. Vous ne dites rien à Wattra, mais à Bédié, vous avez quelques choses à dire. Du vrai n'importe quoi.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Catapilar
L'institution Cedeao a perdu toute crédibilité avec Jean-Claude Kassi Brou comme président. C'est pareil pour l'ONU avec ce sulfureux et corrompu ghanéen Ibn Chambas comme représentant de l'ONU en Afrique. L'Afrique francophone est très malade de ses dirigeants.
 
 il y a 2 mois
Zezeto
un jour je te l'espère, tu comprendras français, et tes posts seront moins cons. C'est des gens comme toi qui répondent favorablement aux idioties de cette branche de l'opposition
 
 il y a 2 mois
LICOUL2000
Ils suivent en partie ce qu'a dit l'ambassade des USA ce matin, de reconnaitre la victoire de Ouattara et son autorité (ordre constitutionnel) et vont plus loin en demandant l'arrêt de ce conseil que personne ne reconnait.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Vous ne savez pas lire la constitution de la côte d'ivoire, celle qui n'autorise pas Wattra à se présenter pour un 3e mandat mais vous savez parler à Bédié....tchrrrrr.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Timer
On dit LU: Mon ami, retourner à l'école serait mieux pour toi que passer du temps sur Internet
 
 il y a 2 mois
Wence
Tchiee, les choses vont si vite. Maintenant, Ouattara doit commencer le mattage. Personne ne viendra a leur secours.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
C'est juste une bande de minables, microbes et voyous à MATER ici et maintenant. C'est tout. Sinon, eux-mêmes ils savent que leur pirouette de clowns vaut moins que rien dans notre pays.... On observe...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Rien que de l’enfumage. Personne n’a dit à Bedie de respecter quelque ordre que ce soit .
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
C’est plutôt depuis la volte face du cancrelat imposteur ouatara que les morts se multiplient. Les milices du même régime composées de quelques drogués djoula + les militaires togolais( la majorité des miliaires ivoiriens ayant refusé de faire le culte de l’homme) qui tuent les manifestatants aux mains nues. Tous les médias rapportent exactement la même chose à savoir : depuis l’annonce de la candidature de l’imposteur ouatara, il ya eu des manifestations suivies de mort.... ce n’est pas la ridicule analphabète Amy Toure qui peut tordre le cou aux événements en faisant croire que les morts ont commencé avec le lancement du mot d’ordre de désobéissance civile par l’opposition. Ridicule journaleuse il te sera très difficile de changer cette version de la vérité. Ce qui est sûr pas de 3eme mandat présidentiel en Côte d’Ivoire.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Amy Toure et qu’a demandé ces organisations à l’imposteur ouatara? Ou elles sont venues seulement prendre la place de ouatara pour imposer des ordres aux ivoiriens ??????
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
La lutte ne fait que commencer: pas de 3eme mandat en Côte d’Ivoire
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Khanel
C'est tout mafia.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A-FREE-CA
Les bourreaux de l Afrique ont donné leur avis.... D après eux on doit laisser les présidents violer la construction, truquer les élections, se maintenir au pouvoir après 2 mandats, oppresser le peuple etc... Y a qu a voir comment ils ont pris la révolution Malienne en otage et comment ils maintiennent les Africains dans la pauvreté....
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Sangys
Actuellement Gbagbo doit être "en douceur" très content ! Affi et Bédié étant embastillés. Il reste maintenant Soro. Tôt ou tard, il sera aussi pris. ADO, c'est un vrai chef ! il fait tout ça sans tapage. Pas de déclaration bizarroïde, de façon tranquille quoi, il fait un travail de fond. Pourquoi laisser un vrai chef pour prendre un faux ?
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
@Adokaflai qu'est ce qui va pas dans ce qui te sert de cervelle, vous avez commencé par demander a la cedeao qui a dit arretez votre blakoroya apres vous avez desavoué la cedeao pour allez au niveau de l'UA la bas aussi on vous dit non, affi continue a dire il cherche un arbitre impartial l'onu dit niet toi adokaflai faut savoir lire et avoir la lucidité et la modestie de te dire que c'est peut etre toi qui sait pas lire sinon tu peux pas avoir raison contre toutes les institutions de la republique de RCI, la cedeao, l'ua l'onu mon petit quand on a pas le niveau on reste calme!regarde le film et tait toi !!
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
lasak
Comme pour dire: On vous prévient. Après ne venez pas nous solliciter pour intervenir auprès de OUATTARA.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
Les hommes passent...La nation demeure...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement