Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Le chef de l'ONU condamne les violences et « désavoue » l'opposition en l'appelant  au respect de l'ordre constitutionnel
 

Côte d'Ivoire : Le chef de l'ONU condamne les violences et « désavoue » l'opposition en l'appelant au respect de l'ordre constitutionnel

 
 
 
 13227 Vues
 
  9 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 04 novembre 2020 - 15:06

António Guterres


Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a condamné les violences en Côte d’Ivoire et appelé au respect de l’ordre constitutionnel, peut-on lire sur le site Onusien.


M. Guterres a pris note de l'annonce faite par la CEI des résultats provisoires de l'élection présidentielle contestés par l’opposition ivoirienne. Le pays a connu depuis plusieurs mois des violences qui ne sont pas retombées après l’annonce de la CEI.

« Le Secrétaire général condamne fermement les violences qui ont eu lieu avant, pendant et après l’élection. Il est attristé par les nombreuses pertes en vies humaines et exprime ses profondes condoléances aux familles endeuillées », a déclaré son porte-parole, M. Stéphane Dujarric, dans un communiqué publié dans la nuit de mardi à mercredi. 


 

Plusieurs dirigeants de l’opposition contestant la réélection de M. Ouattara ont décidé lundi soir de former un « Conseil national de transition ».


Le chef de l’ONU a appelé « tous les acteurs politiques ivoiriens à respecter l’ordre constitutionnel du pays et à se conformer aux principes de l’Etat de droit. « Il exhorte le Président et les principaux dirigeants de l'opposition à s'engager dans un dialogue constructif et inclusif afin de trouver une issue à la crise actuelle et à œuvrer ensemble à dégager un consensus en faveur de la cohésion nationale », a ajouté son porte-parole.


M. Guterres a réitéré la disponibilité des Nations Unies à appuyer un tel dialogue dans le but de préserver la stabilité et de promouvoir la réconciliation nationale à travers le pays.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Grace présidentielle accordée, deal avec Ouattara, Gbagbo a-t-il eu ce qu'il voulait?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Patrick Achi plus en vue depuis l'arrivée de Tiemoko Koné ?
 
3220
Oui
67%  
 
1446
Non
30%  
 
159
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  9 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le chef de l'ONU condamne les violences et « désavoue » l'opposition en l'appelant au respect de l'ordre constitutionnel
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
LICOUL2000
L'opposition fantoche est pilonnée de tous les côtés, une vraie claque, un revers historique
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Il faut MATER, ces nouveaux sauvages de bédié et affi... Nul n'est au-dessus de lamloi quel que soit l'âge et l'ancien statut... Tout le monde voit clairement la sedition qu'ils sint en train de créer. Seul l'aveugle Ouattara ne le voit pas. Cessez le laxisme et que ce pouvoir prenne ces responsabilités ou dégage. Les actes terroristes se multiplient par l'inaction du pouvoir en place. On aurait prévenu.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
kiakiaki eh vlan, ça sent la CPI et les comptes gelés pour Affi, Soro, Guikahué et Mabri. Bédié lui il est vieux on l’épargnera.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
couly
Ah c'est pour ça on voit revenir d'un coup plein de gens, meme Adjoumani qui avait disparu
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Onidas
L'opposition est plus qu'isolée, elle est perdue. Onidas
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Que Bédié aille moisir dans les geôles à Korhogo. C'est son problème. C'est lui qui disait que Gbagbo méritait la prison. C'est le tour du renard Bédié chez le coiffeur Wattra. Appel de Daoukro.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Pourfendeur
« tous les acteurs politiques ivoiriens à respecter l’ordre constitutionnel du pays et à se conformer aux principes de l’Etat de droit. » Chacun voyant midi à sa porte, on peut lire cette déclaration dans un autre sens suite au un viol de la constitution, au non-respect des protocoles de la CEDEAO, au passage à la trappe des arrêts de la Cour Africaine de Justice, etc. Dans un pays qui se respecte et entend être respectable, un taux de participation de 8% interpelle. Vous pouvez censurer !
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Est-ce qu'il y a une constitution dans notre pays ????
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
L'ONU avait aidé l'opposition à détruire le regime Gbagbo Laurent...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter