Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : L'OIDH invite les acteurs politiques à s'abstenir des discours qui fragilisent le climat sociopolitique
 

Côte d'Ivoire : L'OIDH invite les acteurs politiques à s'abstenir des discours qui fragilisent le climat sociopolitique

 
 
 
 1816 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 17 novembre 2020 - 17:14

des responsables de l'OIDH ce mardi à Cocody (Ph KOACI)


L’observatoire Ivoirien des Droits de l’Homme (OIDH) a animé une conférence de presse ce mardi 17 novembre 2020 à son siège sis à Abidjan-Cocody, comme constaté sur place par KOACI.


Il était question pour le coordonnateur du projet de lutte contre la désinformation en ligne en période électorale en Côte d’Ivoire M. Yannick Anaky de présenter aux journalistes leur projet sur la désinformation en ligne en période électorale.  


Selon le principal conférencier M. Yannick  Anaky le coordonnateur, dans le cadre du projet de monitoring de la désinformation en ligne en période électorale l’OIDH a observé le scrutin présidentiel du 31 octobre 2020.


Ainsi, lors de cette quatrième phase de son projet, l’Observatoire a relevé de nombreux cas de désinformations, dont dix-sept (17 ) cas ont fait l’objet d’une analyse de la part de son équipe de veille. Lesquels étaient dira-t-il susceptible d’impacter le scrutin présidentiel. 


 

Il a expliqué que ce sont entre autre  41,18 % de contenus manipulés, notamment (des informations ou images vraies mais qui ont été falsifiées dans le but de nuire ou de manipuler l’opinion Ndlr) , 35,30 % de contenus fabriqués (contenus totalement faux qui ont été inventés ou montés de toute pièce en vue de tromper l’opinion ou de causer du tort Ndlr) et de 11,76 % de faux contextes etc. 


« Il était question pour nous de présenter nos observations relativement à notre projet que nous exécutons sur la lutte contre la désinformation en ligne en période électorale. Ce projet a débuté depuis le mois de juin, il nous a permis d’observer à la fois la première phase, la seconde phase, la troisième phase et la dernière phase qui concerne le scrutin électoral. L’observation se fait en trois étapes, nous avons  d’abord la veille du scrutin, le jour du scrutin et après le scrutin  les différentes tendances  de désinformation que nous avons observé ont permis de relever qu’il y a une abondance d’images qui étaient complètement incorrectes prêter à des évènements. Il y’a eu également assez de contenus qui ont été manipulés  notamment  il y’a un certain nombre de cartographie qui affluent sur les réseaux sociaux», a-t-il dénoncé.


Le conférencier a évoqué les cas de désinformation concernant la rumeur sur la mort de Pascal Affi N’Guessan, des images qui se rapporteraient  à la Guinée ou Cameroun attribuées à la ville de Dabou, puis le cas des vidéos et images  sur les évènements de Daoukro attribués aux événements de M’Batto.

M. Yannick Anaky  a déploré le fait que de nombreux cas de désinformation ont malheureusement contribué à exacerber les conflits communautaires.


Dans son souci d’atténuer la désinformation lors des processus électoraux à venir l’OIDH a fait des recommandations. Entre autres, l’Observatoire invite le Gouvernement à maintenir le dialogue politique avec l’ensemble des parties prenantes au processus électoral afin de lever les écueils et défis liés au processus.


 

À l’endroit des acteurs politiques  l’OIDH demande de s’abstenir des discours qui peuvent fragiliser le tissu social, aux acteurs des médias, il demande d’observer les règles d’éthiques et de déontologie  qui régissent leur métier, aux administrateurs des plateformes ou fora de discussion à caractères politique et des pages de proximité, de veiller à la modération rigoureuse des contenus publiés sur les fora de discussion.


Quant à la société civile elle doit faire la promotion de l’éducation aux médias et à l’information.


Jean Chresus


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : L'OIDH invite les acteurs politiques à s'abstenir des discours qui fragilisent le climat sociopolitique
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Vous-là, apprenez à appeler un chat un chat... Allez dire ça aux coupeurs de troncs d'arbre et tueurs de femmes enceintes...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Doit on restreindre les libertés individuelles pour une maladie au taux de létalité de 0,55% ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pour ou contre la vaccination COVID-19 ?
 
2084
Pour
38%  
 
3240
Contre
60%  
 
102
Sans avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement