Bénin Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Bénin : «Lettre ouverte à Patrice Talon», le gouvernement répond à l'avocat de Sébastien Ajavon
 

Bénin : «Lettre ouverte à Patrice Talon», le gouvernement répond à l'avocat de Sébastien Ajavon

 
 
 
 2590 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 27 novembre 2020 - 11:33

Patrice Talon et Ajavon



Le gouvernement béninois a réagi à la lettre ouverte de l’avocat de l’ opposant Sébastien Ajavon adressée au Président Patrice Talon.


Dans une lettre ouverte, Maître Antoine Vey, avocat de Sébastien Ajavon, qui était arrivé troisième lors de la dernière présidentielle, appelait le Président Talon à annuler la condamnation de l’ opposant tout en dénonçant les atteintes portées à la démocratie et aux droits de l'Homme dans le pays sous son régime.


 

Régissant à cette sortie , le ministre béninois de la communication et porte-parole du gouvernement Alain Orounla a signifié que cela n’était pas du ressort du Président d’annuler une condamnation.


 « Les juridictions du Bénin comme les juridictions françaises jouissent d’une autonomie, d’une indépendance vis-à-vis du pouvoir exécutif et disent le droit en fonction des éléments du dossier. Il ne nous appartient pas de nous immiscer dans le processus de jugement », a-t-il affirmé.


Selon lui , la démarche employée par le conseil de Sébastien Ajavon est inappropriée.

« Il n’appartient pas à un plaideur d’enjoindre et de vouloir que les décisions d’une juridiction aillent dans un sens forcément favorable à la cause que l’on plaide », a-t-il déploré. Pour Alain Orounla, une juridiction acquitte si « elle estime qu’il n’y a pas de charges ou condamne quand elle estime le contraire ». « On n’a pas à enjoindre à une juridiction.


Pour mémoire , la Cour de répression des infractions économiques et terroristes (CRIET) un tribunal spécial créé fin août , avait condamné par contumace à 20 ans de prison Sebastien Ajavon , après la découverte de dix-huit kilogrammes de cocaïne dans un container destiné à la société Comon-Cajaf dont M.Ajavon est le propriétaire.



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Bénin : «Lettre ouverte à Patrice Talon», le gouvernement répond à l'avocat de Sébastien Ajavon
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Réponse purement politique et CLASSIQUE... Oui, la Loi Suprême du pays confère aussi le pouvoir au président en exercice de faire grâce. Voyons... Mais je comprends que l'on soit en plein pugilat politique donc restons y...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Khanel
Pauvre Bénin.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement