Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Investi ce jour, Ouattara annonce la création d'un ministère de la réconciliation nationale, lutte contre la corruption et paiement des frais COGES par l'Etat et les collectivités
 

Côte d'Ivoire : Investi ce jour, Ouattara annonce la création d'un ministère de la réconciliation nationale, lutte contre la corruption et paiement des frais COGES par l'Etat et les collectivités

 
 
 
 10983 Vues
 
  14 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 14 décembre 2020 - 14:14

Alassane Ouattara ce lundi à Abidjan


Élu président de la République avec 94,27% du suffrage exprimé à l'issue de l'élection présidentielle du 31 octobre 2020, Alassane Ouattara a pris officiellement fonction aujourd'hui, au cours d'une cérémonie de prestation de serment dirigé par le Conseil constitutionnel qui l'a renvoyé à l'exercice de ses fonctions.


Cette cérémonie d'investiture a été marquée par la présence de plusieurs présidents africains et d'anciens chefs d'État qui ont effectué le déplacement de la capitale économique ivoirienne, Abidjan.


Dans son discours solennel, Alassane Ouattara a annoncé que la priorité de son action, sera centrée sur l'Education, la formation et l'emploi des jeunes.


Il a réaffirmé son engagement en faveur de l'école obligatoire et la gratuité de l'école publique pour les enfants de 6 à 16 ans. Afin de lever tous les obstacles à la mise en œuvre complète de ce engagement.


Alassane Ouattara a décidé pour compter de janvier 21, « le Gouvernement et les collectivités locales, prendront en charges les frais COGES, Comité de gestion des établissements scolaires, les fameux frais COGES qui sont jusque là supportés par les parents d'élèves dans le primaire et le secondaire.


Parce que selon lui, l'Education est un droit inaliénable pour tous les enfants de son pays. « Je ménagerai aucun effort pour préserver et garantir ce droit fondamental », a-t-il ajouté.


Le Président de la République investi a pris l'engagement de faire reculer davantage la pauvreté avec l'émergence des classes moyennes et de renforcer davantage le partenariat avec le secteur privé de continuer à bâtir une société qui reconnaît la primauté du secteur privé dans la création d'emplois et de richesses ainsi que la nécessaire complémentarité entre l'état, le secteur privé et la société civile. Dans cette dynamique, les champions nationaux pourront compter sur l'engagement et le soutien de l'Etat.


 

Pour Alassane Ouattara, les performances réalisées doivent s'inscrire dans la durée pour permettre de relever les défis majeurs, notamment ceux de la bonne gouvernance et la lutte contre la pauvreté.


«La lutte contre la pauvreté revêt un enjeu majeur, parce que la corruption sape les fondements de l'Etat de droit et de la démocratie. Elle altère la bonne foi indispensable au fonctionnement correct des institutions gouvernementale, politique et économique. La corruption entraîne une mauvaise utilisation des fonds publics, et elle fausse la concurrence en faisant obstacle au commerce et à l'investissement », a expliqué.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Il a annoncé que la lutte contre la corruption sera renforcée et les cas de corruption sévèrement réprimés aussi bien dans l'administration que dans le secteur privé.


Convaincu que les progrès réalisés en matière de réconciliation sont appréciés par ses compatriotes. Notamment la loi d'Amnesty d'août 2018, afin de consolider davantage la cohésion nationale, le Président de la République envisage de créer un ministère en charge de la réconciliation dans les prochains jours.


«Ce département ministériel aura pour mission de faire une évaluation de nos actions avec pour objectif, le renforcement de la cohésion nationale et de la réconciliation des filles et des fils de notre chère Côte d'Ivoire », s'est-il justifié.


Dans cette dynamique, il a instruit le Premier ministre de reprendre les discussions avec les partis politiques pour mettre en œuvre les recommandations de la CEDEAO relatives à la Commission électorale indépendante CEI dans la perspective des élections législatives dans le courant du premier trimestre 2021 afin d'être en conformité le calendrier de la mise en place des institutions de la 3ème république.


 

Alassane Ouattara a également invité, l'ensemble des partis politiques à saisir cette nouvelle opportunité qui s'offre à tous pour aboutir à la décrispation du climat politique par le dialogue afin de renforcer la paix et la stabilité dans notre pays.


C'est avec beaucoup d'honneur et de responsabilité que le candidat du RHDP a prêté serment en tant que Président de la République de Côte d'Ivoire. Tout en mesurant l'ampleur de cette charge, il a pris à nouveau l'engagement de l'assumer pleinement au service de ses compatriotes, de tous ses compatriotes sans distinction.


« Parce que c'est ensemble que nous devons construire un avenir plus radieux pour tous nos concitoyens et pour les générations futures », a-t il mentionné.


Le Président de la République qui pris officiellement fonction aujourd'hui a affirmé que l'élection présidentielle du 31 octobre 2020, rappelle que le respect de la constitution et des institutions de la République sont les seuls garants de la démocratie et de la stabilité du pays. Car, il n'y a pas d'alternatives à cette voie et la Côte d'Ivoire est un état de droit respectueux des droits humains.


«L'élection présidentielle du 31 octobre 2020, a donné lieu à des violences et à des actes intolérables Constitutifs d'infractions pénales. Je condamne avec la plus grande fermeté, ces actes de violences qui ont entraîné des pertes en vie humaine et des destructions de biens publics et privés. Ces actes graves, je le dis ne doivent pas rester impunis. Il faut mettre fin à l'impunité dans notre pays, car c'est une exigence pour le respect des droits humains. Nul n'est au-dessus de la loi, je veux que cela soit clair. La vie des Ivoiriens et des populations vivants en Côte d'Ivoire ne doit pas être sacrifiée pour nourrir des desseins politiques », a conclu Ouattara.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  14 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Investi ce jour, Ouattara annonce la création d'un ministère de la réconciliation nationale, lutte contre la corruption et paiement des frais COGES par l'Etat et les collectivités
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
BenMar87
Un livre de rêves?
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Prends mon Gbo^h de loin.......
 
 il y a 11 mois
Timer
C’est ça on dit Président. Très diffèrent de l’autre danseur, suivez mon regard oohh. Mais diantre, Où sont ces abrutis qui scandaient à longueur de journée qu’il ne sera jamais PR dans ce pays.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
Je ne sais plus trop quoi penser, Ouattara c'est le passé pour moi, ce qui m'intéresse c'est qui prendra la suite pour que le Pays ne sombre pas... Aura-t-on aussi bien voire mieux ?
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Timer
exact
 
 il y a 11 mois
SRIKABLA
Tu continues de REVER comme tous tes prédécesseurs extrémistes...
 
 il y a 11 mois
Peace101
Et vlan... C'est officiel... Le premier président de la 3ème République a pris fonction pian, pian et pi-gnan même... Et en plus en présence d'un parterre non négligeable de présidents africains. Ceci dit, en tant qu'observateur, je dis c'est quoi ces conneries de Ministère de la réconciliation ? C'est pas les attributs de la Grande Méditation comme institution payée à ne rien faire ? N'importe quoi ! Crs noirs-là sont uniques... Vraiment...
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
ENCORE une autre comédie de Gbi-de-Fer pour rouler dans la farine les mêmes ignorants.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
BELLE C2REMONIE PRADO? MAINTENANT AU TRAVAIL PAS DE PITI2 POUR CEUX QUI VEULENT EMPECHER LE PAYS D4AVAN?CER PAR PURE EGOISME TRIBAL? LE REGLE EST SIMPLE CELUI QUI TRAVAIL DOIT GAGNER CELUI QUI FOU RIEN BAVARDE IL SE MET SUR LE COTE QUAND IL AURA ENVIE DE TRAVAIL IL NOUS REJOIN C ESYT PAS FORCE MAIS FAUT ACCEPTER QUE CEUX QUI VEULENT CONSTRUIRE LEUR AVENIR SANS GENER PERSONNE PUISSE A VANCER C4EST PRINCIPALEMENT DIRIGER AUSSI CONTRE LES DETOURNEURS DE DENIER PUBLIQUE
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Ce sont des gesticulations inutiles. Si vous pensez que 2021 -2025 sera un fleuve qui coule tranquillement alors désillusionnez vous.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Timer
Si la honte tuait. Champion, tu as crié qu’il ne sera jamais PR dans ce pays
 
 il y a 11 mois
@Marius
La lutte contre la corruption commence déjà par la déclaration de ton patrimoine comme l'exige la constitution, celui de ton 1er ministre et bien d'autres membres du gvt et présidents d'institution. Donnez l'exemple, les ivoiriens, depuis le bas de l'échelle, suivront. La lutte contre la corruption passe aussi par l'audit du budget de souveraineté par la cour des comptes évalué à plus de 340 milliards. La lutte contre la corruption, c'est aussi la fin de la subvention de l'ONG de ton épouse (Children of africa) avec l'argent public grâce à un décret (décret n°2012-232 du 7 mars 2012) que toi même son époux à pris. Faire des actions caritatives avec l'argent du contribuable ivoirien, c'est tout simplement de la foutaise et de la mauvaise gouvernance. Commence d'abord par ça avant de nous faire croire à ton livre de contes de fées. S'agissant du ministère de la réconciliation (certainement le cadeau à kkb pour t'avoir accompagné dans cette forfaiture), je suis enfin heureux que tu t'inscrives dans la vérité : les ivoiriens doivent se réconcilier!!! Ce n'était pourtant pas ton discours et celui de tes moutons il y a peu calqué sur du mensonge. Mais, la paix et le retour de la réconciliation (oui! nous étions soudés et unis avant qu'un certain boucher de sindou ne fasse irruption dans notre vie politique et érige la division et la violence en mode de gouvernance) passe aussi par le respect des textes que nous nous sommes donnés. Car c'est le viol de la constitution pour un 3e mandat illégal qui nous a conduit à un déluge de violence avec, hélas, 85 morts. Mais bon! Que valent 85 morts pour ce sanguinaire de kadiogo dont la soif du pouvoir depuis 1993 à fait des milliers de morts sans même qu'il ne verse une seule larme ni les commémore ? Absolument rien! Mais, perdons une finale de coupe d'Afrique et nous verrons cette face hideuse pleurnicher.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
BELLE PHRASE A RETENIR " Il faut mettre fin à l'impunité dans notre pays, car c'est une exigence pour le respect des droits humains. Nul n'est au-dessus de la loi, je veux que cela soit clair. La vie des Ivoiriens et des populations vivants en Côte d'Ivoire ne doit pas être sacrifiée pour nourrir des desseins politiques".
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Timer
SORO, SORO OHH, j’efface ce que j’avais écrit.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement