Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Enseignement supérieur privé, Bomisso Jean-Marc prend les rênes du principal syndicat des enseignants, la  CNESUP
 

Côte d'Ivoire : Enseignement supérieur privé, Bomisso Jean-Marc prend les rênes du principal syndicat des enseignants, la CNESUP

 
 
 
 2555 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 21 décembre 2020 - 10:59

Bomisso à gauche et le SG sortant Soumahoro à Abidjan (Ph KOACI)


Bomisso Jean-Marc a été élu, samedi dernier, au secrétariat général national (SGN) de la Coordination nationale des enseignants du supérieur privé (CNESUP), pour une durée de deux ans, à l’issue du troisième congrès ordinaire qui a réuni les membres de ce syndicat au Groupe CEFIAT Abidjan-Plateau.


Au terme de ce scrutin qui opposait Bomisso Jean-Marc à Kouia Wilfried, le nouveau secrétaire général national a été élu par proclamation, en raison du désistement de son adversaire, qui a dénoncé l’opacité et le manque de transparence du processus électoral. Des griefs qui ont entraîné le courroux des membres de ce syndicat dont en premier lieu, l’ancien secrétaire général, Drissa Soumahoro . « Je me suis senti indigné par les propos de mon jeune frère et camarade Kouia », a-t-il martelé.


Après ce bref épisode, le nouveau secrétaire général national a pris la parole pour remercier « ses camarades », de l’avoir élu. Bomisso Jean-Marc, s’est engagé à tisser des partenariats pour permettre aux enseignants du supérieur privé d’acquérir des lotissements à moindres coûts et ‘’sans risque’’, à se soigner convenablement, à améliorer leurs conditions de vie et de travail et enfin à former les syndicats à la lutte syndicale.


« Nous allons travailler ensemble, car c’est ensemble qu’on sera fort. C’est ensemble qu’on va relever tous les défis. La CNESUP est une famille. C’est une grande responsabilité de succéder à un baobab qui a mis les jalons de notre structure très haut. Je me suis engagé à mettre l’accent sur le volet social », a souligné le nouveau secrétaire général, avant d’inviter son adversaire, à saisir « sa main tendue ». « Camarade Kouia, je suis ouvert », a-t-il lancé.


 

Après douze (12) années passées (2008-2020) à la tête de la CNESUP, le désormais ex-secrétaire général, Soumahoro Drissa, a félicité dans un premier temps son successeur, avant de lui prodiguer des conseils dans l’accomplissement de ses nouvelles fonctions.


« Nous en tant qu’ancien, nous allons nous impliquer pour que la CNESUP reste une et indivisible. Vous avez beaucoup à faire, tant au niveau de la cohésion, qu’au niveau de la solidarité. Vous avez beaucoup à faire dans la défense des intérêts des enseignants du supérieur privé, parce que notre milieu est rempli d’hommes d’affaires, de fondateurs véreux, qui plutôt de respecter leurs engagements en remettant aux enseignants ce qui leur revient de droit, préfèrent les prendre pour en faire des investissements à leurs profits. L’ouvrier mérite son salaire », a-t-il fait savoir.


Par ailleurs Drissa Soumahoro a rappelé à Bomisso Jean-Marc que « la CNESUP doit gagner en maturité. La CNESUP doit être cette force de proposition pour la tutelle dans le sens de l’amélioration des conditions de travail et de vie des enseignants du supérieur privé. La CNESUP doit amener les fondateurs des écoles à comprendre que la vie des enseignants n’est pas à négliger ».


La CNESUP est une organisation syndicale qui milite pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants du supérieur privé. Elle regroupe une centaine de membres issus de l’enseignement supérieur privé de Côte d’Ivoire.


 

Le 3e congrès ordinaire de la CNESUP avait pour thème : « Quels enseignants du supérieur privé face aux défis de l’employabilité, du civisme et de la réconciliation ».


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Enseignement supérieur privé, Bomisso Jean-Marc prend les rênes du principal syndicat des enseignants, la CNESUP
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement