Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Sakassou, pour le règlement définitif du conflit électoral, « la reine attendue pour les solutions finales...»
 

Côte d'Ivoire : Sakassou, pour le règlement définitif du conflit électoral, « la reine attendue pour les solutions finales...»

 
 
 
 4091 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 22 décembre 2020 - 18:55

Des chefs invoquant les mânes au siège du tribunal coutumier de Oualèbo mardi (ph KOACI) 



Secouée par une situation de conflit interethnique les 31 Octobre, 1er et 2 novembre 2020, par des violences intercommunautaires liées à l'appel de la désobéissance civile lancée par des partis politiques de l'opposition, la localité de Sakassou, à travers une action du Collectif des Chefs Traditionnels du canton Oualèbo (COCTO), envisage recoudre le tissu social déchiré par cette crise électorale.


Dans cette optique, le COCTO a organisé une rencontre ce mardi 22 décembre au siège du tribunal coutumier de Oualèbo. Pour Nanan Kouakou Brou, chef du village Assrikro et Secrétaire Général du COCTO, « la rencontre de Oualèbo est l’apothéose d’une série de réunion qui a eu lieu à Assandré, Assrikro, Ayaou Sopka et Kangré.» Au cours de ce périple, les chefs ont martelé que les rumeurs auraient intensifié la crise électorale.


« Les parents ont accepté nos propositions de sortie de crise qui consistent à apprendre à revivre ensemble avec nos frères Dioula. Dans ce village ici à Oualèbo, il y a des filles qui sont mariées à des Dioula avec qui, elles ont eu des enfants. La crise est arrivée, faut-il diviser ces enfants ?» interroge le SG de COCTO.


 

En réponse à cette demande, l'assistance a trouvé opportun qu’« il fallait s’asseoir, discuter avec nos parents Dioula pour trouver une solution afin de revivre ensemble à nouveau avec nos frères Dioula. Nous parlons aux jeunes comme aux femmes. Nous leur disons de faire attention aux rumeurs qui ont fait rentrer cette crise au niveau de notre circonscription. Il faudrait que tout le monde fasse table rase de ce qui s’est passé et qu’on revive ensemble.


Nous pouvons dire que la crise est derrière nous parce que depuis la survenue des événements, nos frères Dioula ont été les premiers à demander pardon. Ils sont venus vers Nanan pour lui présenter leurs excuses. Nanan a réuni les chefs de tribu, les cadres. Nous attendons l’arrivée de la reine pour les solutions finales qui j’en suis persuadées, seront bonnes.


Nous disons à la communauté nationale comme internationale, que la paix est revenue à Sakassou. La preuve quand vous arrivez à Sakassou, vous constatez que la ville a repris son animation habituelle. Nous nous sommes parlés au niveau des villages et des foyers. Nous avons décidé d’aller à la paix et à la réconciliation avec nos parents Dioula, de consolider cette paix qui est revenue.»


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Sakassou, pour le règlement définitif du conflit électoral, « la reine attendue pour les solutions finales...»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
ah ca oui vous allez reprendre rapidement la voie de FHB qui respectez tout le monde, ca suffit maintenant on a qu'a se dire le gbé les population de l'ouest n'ont pas eu le quart de la moitié des infrastutures que vous avez eu , idem pour celle de l'Est et du NORd c'est innadmissible pendant huit ans tout avoir et apres laisser les jeunes se faire manipulé ou etiez vous quand on tirait sur des ministres ????? on va ecouter mais maintenant les ivoiriens tous les ivoiriens sont plus dupe effectivement HKB a une grosse responssabilité mais si vous aviez fait le necessaire qui l'aurait ecouté ??? posez vous la question et posez la vous bien...De toute facon ce pays et a tous les ivoiriens comme le disait tjrs FHB..a qu'a tous se respecter hein !!!! personne acceptera qu'on marche sur lui , vous je suppose que non alors pensez y les legislative arrive on verra et tout ceux qui ont été pris peuvent courrir dans leurs cellule pour sortir fini les foutaises.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Pouaaaaahhhh... Si elle veut se rendre utile qu'elle aille juste parler à son frère haineux baoulé saoulard bédié... Ce dictateur au pdci... On observe...
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : L'armée ivoirienne peut-elle trembler face à des bandes armées au Nord?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le retour annoncé de Laurent Gbagbo pourrait-il finir en flop ?
 
1666
Oui
41%  
 
2299
Non
56%  
 
113
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement