Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Camp de Gendarmerie d'Agban, un Capitaine mis aux arrêts, son  conseil proteste pour violation de ses droits
 

Côte d'Ivoire : Camp de Gendarmerie d'Agban, un Capitaine mis aux arrêts, son conseil proteste pour violation de ses droits

 
 
 
 29114 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 23 décembre 2020 - 18:07

Le Capitaine de Gendarmerie Valet Brice Eric a été mis aux arrêts le jeudi 17 décembre dernier apprend KOACI ce mercredi auprès de ses avocats.


Le collectif de son conseil composé de Me Marie-Pascale Aphing-Kouassi, Amadou Camara et Me Eric Saki expriment leur exprime sa vive protestation face ce qu’il qualifie de violation de ses droits.


Ils affirment avoir adressé des correspondances au Commandant supérieur de la gendarmerie,  au secrétaire d’Etat chargé des droits de l'homme et au ministre de la défense.


« Mais, il n’y a eu aucune réaction de leur part. Ses avocats et sa famille ignorent, à ce jour, les faits reprochés au Capitaine de gendarmerie VALET BRICE ERIC, et le lieu où il est séquestré », indique la défense de l’officier.

Selon la défense et se référant à la constitution ivoirienne en son article 7 qui stipule que :


 

« Nul ne peut être poursuivi, arrêté, gardé à vue ou inculpé, qu’en vertu d’une loi promulguée antérieurement aux faits qui lui sont reprochés. Nul ne peut être arbitrairement arrêté, poursuivi ou détenu. Toute personne arrêtée ou détenue à droit à un traitement humain qui préserve sa dignité. Elle doit être informée immédiatement des motifs de son arrestation ou de sa détention et de ses droits, dans la langue qui lui est compréhensible. Tout prévenu est présumé innocent jusqu'à ce que sa culpabilité ait été établie à la suite d’un procès équitable, lui offrant toutes les garanties indispensables à sa défense ». 


Elle rappelle que, leur client a conformément aux dispositions des articles 90, alinéa 1er et 169 du code de procédure pénale ivoirien, le droit de se faire assister et visiter par ses Conseils.


« Eu égard à ce qui précède, le collectif des Avocats exprime sa plus vive protestation devant la violation flagrante des droits fondamentaux du Capitaine de gendarmerie VALET BRICE ERIC. Soucieux de son intégrité physique et morale sur laquelle pèsent des menaces évidentes, il tient à alerter avec l’extrême vigueur la communauté nationale et internationale. Il demande donc que les droits élémentaires de leur client soient respectés », indiquent les avocats.


 Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  8 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Camp de Gendarmerie d'Agban, un Capitaine mis aux arrêts, son conseil proteste pour violation de ses droits
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Adokaflai
<> Très cher petit gros, la côte d'ivoire c'est pas tweeter.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Quels sont les chefs d'accusation ? Sur ce coup, en tant qu'observateur, je suis à 101 pourcent d'avis avec le conseil du capitaine...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Mon frère, ça va même pas aller quelque part.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
RHDPcontreFPI
C'est leurs travail ohh emprisonnés les innocents... Si ya le jour forcément la nuit va tombée Mais DIIEU fait toujours grâce ...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Chers avocats, dans la république du minabilissime mandela de sindou, le violeur de la constitution, au diable les droits des prévenus. Le remarquable Me N'dri, pour rappel, qui a terrassé la minable procureure de la CPI et ses 82 sauvages témoins militants du rdr, l'a bien spécifié sur une chaîne ivoirienne.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
tout est très vague
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Khanel
Pauvres.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Sangys
Il n'est pas le seul capitain là-bas à la gendarmerie. S'il a été arrêté, c'est qu'on lui reproche quelque chose. Mieux vaut prévenir que guérir. La meilleure défense, c'est l'attaque. Ces terroristes doivent savoir que nous avons une longueur d'avance sur eux. La lutte continue.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter