Côte d'Ivoire Sport
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Mise en place d'un Comité de Normalisation, Salif Bictogo : « ce sont les petites combines de la FIF qui nous ont conduits dans l'abîme »
 

Côte d'Ivoire : Mise en place d'un Comité de Normalisation, Salif Bictogo : « ce sont les petites combines de la FIF qui nous ont conduits dans l'abîme »

 
 
 
 8918 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 04 janvier 2021 - 14:18

Salif Bictogo 


Le football est à un tournant de son histoire depuis l’annonce par la FIFA de la mise en place d’un comité de Normalisation pour conduire le processus électoral.


Depuis la prise de cette décision, les positions convergent au niveau des acteurs du football local. Le président du Stella Club d’Adjamé, qui ne veut pas d’une défiance avec l’instance suprême du football mondial, accuse l’actuel comité exécutif.


Selon Salif Bictogo, le comité exécutif ne devrait pas parler de décisions fallacieuses en parlant de la FIFA.

« C’est un combat qui n’a pas sa raison d’être et dont les clubs pourraient payer le plus lourd tribut. Combien sont les membres de ce Comité Exécutif qui ont un club ? Ils sont mal placés pour défendre nos intérêts », affirme-t-il à un confrère.


Pour ce dirigeant membre du GX, un groupe de présidents de clubs opposé à l’actuel comité exécutif de la FIF, les membres actifs devraient être au cœur des décisions prises pour le football ivoirien et de relever.


 

« Ce qu’il faut retenir dans la décision de la FIFA et qui saute aux yeux c’est l’illégalité du Comité Exécutif de la FIF. Effectivement, le mandat de cette Fédération est échu depuis longtemps. Malheureusement le processus qui, doit mener à la passation de charge, a été interrompu par la FIFA. Si la FIF devait saisir le TAS, c’était sûrement à ce niveau-là. Encore faut-il reconnaître que le comité exécutif actuel est illégitime », avant d’accuser.


« Ce sont les petites combines de la FIF qui nous ont conduits dans l’abîme... La réalité c’est qu’il a eu des manquements au niveau de notre Fédération. Si nous en sommes là, c’est parce que nous n’avons pas su régler nos problèmes. »


Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé de nommer un comité de normalisation pour la FIF en vertu de l’art. 8, al. 2 des Statuts de la FIFA ». L'organe international explique sa décision pour le « fait que les instances dirigeantes du football ivoirien ne sont pas parvenues à organiser une procédure électorale conforme aux exigences statutaires et réglementaires applicables à toutes les associations membres de la FIFA ».


Le comité de normalisation, aura pour mission de réviser si nécessaire des contractions des statuts et du code électoral et d'organiser l'élection d'un nouveau comité exécutif, sera composé de membres désignés conjointement par la FIFA et la CAF. Son mandat expirera le 31 décembre 2021.


 

La FIF a saisi la Tribunal Arbitral des Sports (TAS) afin de protester contre cette décision et exiger sa suspension.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Mise en place d'un Comité de Normalisation, Salif Bictogo : « ce sont les petites combines de la FIF qui nous ont conduits dans l'abîme »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
C'est ça même tchô comme on le dit dans mon quartier à Bromacoté... Nous sommes et restons légalistes mais quand ces mafiosi utilisent ces mêmes textes pour perpétuer leur copinage, corruption et mafia, nous disons STOP. En tant qu'observateur, nous dîmes et disons grand MERCI à la FIFA d'y voir clair....
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale des nominations au COCAN, le ministre des sports a-t-il agi avec l'assentiment du président Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Cité dans l'enquête internationale Pandora papers, coup dur pour Patr...
 
3112
Oui
48%  
 
3114
Non
48%  
 
219
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement