Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Législatives 2021, le Conseil National des Droits de l'Homme note que le quota de 30% des candidates n'a pas été respecté par les partis
 

Côte d'Ivoire : Législatives 2021, le Conseil National des Droits de l'Homme note que le quota de 30% des candidates n'a pas été respecté par les partis

 
 
 
 2128 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 03 février 2021 - 17:26

Le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) informe qu’en vue de surveiller le respect par les Partis et Groupements politiques de la loi n° 2019-870 du 14 octobre 2019 favorisant la représentation de la Femme dans les assemblées élues, il a fait le monitoring du dépôt des listes de candidature par les formations, groupements et coalitions politiques pour les élections législatives du 06 mars 2021.


Ainsi, il ressort de l’analyse desdites listes de candidatures provisoires publiées que : Le RHDP présente 40 candidates titulaires (après le ralliement d’une candidate indépendante) sur un total de 255 candidats soit 15.68%, avec 36 candidates suppléantes soit 14,17% ; Le PDCI RDA présente 04 candidates titulaires sur un total de 46 candidats soit 08.70 %, avec 05 candidates suppléantes soit 10,87 % ; Le FPI présente 09 candidates titulaires sur un total de 64 candidats soit 14.06 %, avec 11 candidates suppléantes soit 17,19 % ; La plateforme EDS présente 05 candidates titulaires sur un total de 71 candidats soit 07.04 %, avec 13 candidates suppléantes soit 18,31 % ; La coalition EDS, PDCI-RDA présente 22 candidates titulaires sur un total de 128 candidats soit 17,19%, avec 18 candidates suppléantes soit 14,06 %.


Globalement, La présidente du CNDH, Namizata Sangaré , note que les listes de candidatures de l’ensemble des formations et coalitions politiques ne satisfont pas au quota de représentation de 30% tel que prévu par la loi n° 2019-870 du 14 octobre 2019.


En conséquence, le CNDH exhorte les formations et regroupements politiques à une plus forte inclusivité de la gent féminine dans l’engagement politique en leur sein et une appropriation complète et entière de la loi précitée.


Le Conseil National des Droits de l’Homme dit qu’il reste engagé pour une participation active des femmes dans la vie politique et leur représentation dans les instances décisionnelles.


 

Donatien kautcha, Abidjan 





 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Législatives 2021, le Conseil National des Droits de l'Homme note que le quota de 30% des candidates n'a pas été respecté par les partis
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
En tant qu'observateur, je pense qu'il est maladroit et farfelu dans un pays en développement comme le notre de mandater un tel chiffre. Je crois que le pouvoir s'est foutu le doigt dans l'œil. Il faut à mon sens encourager plutôt les femmes à s'intéresser aux postes électifs. Comment veut-on les forcer si elles ne sont pas intéressées. La politique c'est pas une partie de plaisir. L'objectif est louable mais quelqu'un doit dire au président en boubou que cela ne se décrète pas. Il faut un changement de mentalité au niveau des femmes même out comnencer et cela se fait en les éduquant et encourageant en la matière. Encore une fois, l'idée en théorie est louable et il faut saluer le nouveau président en boubou pour cela. Je ne suis qu'un simple observateur...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Levrai
Les candia et la députée de ferké?????? ok avancez..........
 
 il y a 4 mois
Ubiquismus
Ah bon !! Le petit mafieux ne demande plus qu'on applique la loi dans toute sa rigueur ?? Il faut demander que Dramane sanctionne tous les partis de l'opposition qui ne respectent pas cette loi. Il me semblait que la communauté dite internationale avait appris à ce tyran brutal, à appliquer la loi de façon sélective ? Même la CPI a choisi un seul camp pour appliquer son droit à tête chercheuse. Bensouda (invisible) considère qu'il y a eu crime contre l'humanité pour une marche de "femmes à Abobo sur la lune" en 2011, mais elle ne sait pas si les coupeurs de têtes pour jouer au foot, ne sont pas des criminels contre l'humanité. Elle (ou Mc Do) est actuellement partie en voyage sur Mars, au moment où les microbes (couverts par la police), découpaient les militants de l'opposition. Ah ! le nouveau monde "civilisé" des pays inventeurs des droits de l'homme... Cette fois-ci, je demande que Dramane applique sa loi sélective, telle que enseignée par la communauté dite internationale.
 
 il y a 4 mois
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : L'armée ivoirienne peut-elle trembler face à des bandes armées au Nord?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le retour annoncé de Laurent Gbagbo pourrait-il finir en flop ?
 
1666
Oui
41%  
 
2299
Non
56%  
 
113
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement