Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Filère noix de cajou, pour obtenir des produits de qualité dans leur filière, la COOP-CA-VICA sollicite l'aide du chef de l'État
 

Côte d'Ivoire : Filère noix de cajou, pour obtenir des produits de qualité dans leur filière, la COOP-CA-VICA sollicite l'aide du chef de l'État

 
 
 
 3958 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 14 février 2021 - 12:55

Des producteurs de cajou réunis pour la rencontre dans l'entrepôt de la COOP-CA-VICA (ph KOACI) 


Dans le cadre du lancement de la campagne 2021 de la filière coton anacarde qui se tiendra dans la capitale économique ivoirienne le mardi prochain, la Coopérative avec Conseil d'Administration pour le Vivrier et le Cajou (COOP-CA-VICA), a décidé de réunir ses 7000 producteurs en son sein, afin de leur donner la voie à suivre pour la nouvelle campagne. Rassemblés dans un des entrepôts de la COOP-CA-VICA à Bouaké au quartier Beaufort ce samedi 13 février, les acteurs de la filière cajou, ont été instruits sur la notion de qualité de l'anacarde. Selon Issa Traoré, directeur général du COOP-CA-VICA, la Côte d'Ivoire qui produit en quantité, a dorénavant besoin de production de qualité pour avoir un label, répondant aux normes de la qualité.


« Le conseil d'administration a fait sa part, faisons en sorte que notre coopérative soit reconnue encore de par son travail bien fait sur le territoire national en quantité et en qualité. Pour cela, nous demandons à la direction de la COOP-CA-VICA de mettre les moyens financiers, logistiques et matériels à notre disposition car nous sommes plus que dévoués pour un objectif de 50 000 tonnes pour la campagne 2021. Nous demandons aussi à la direction de continuer l'encadrement de nos producteurs avec les produits phytosanitaires à des prix réduits, et les prêts scolaires comme elle l'a toujours fait.» a souhaité Ouattara Zana Soumaïla, représentant les producteurs.


« Nos remerciements vont d'abord à l'endroit du chef de l'État qui ne ménage aucun effort pour la filière cajou au pays. En plus de ces actions que nous saluons, aujourd'hui, la COOP-CA-VICA a besoin du soutien de l'État étant donné que nous avons des projets comme la construction d'entrepôts et la transformation de nos produits pour mettre sur le marché des produits de qualité, qui feront la renommée de notre pays. La COOP-CA-VICA attend à ce jour le soutien de l'État ivoirien.


 

Notre coopérative envisage aller encore plus loin mais avec le soutien du chef de l'État. Nous attendons beaucoup de l'État pour mettre en place plusieurs projets. En 2020, nous avons pu commercialiser 25000 tonnes de noix de cajou. Nous attendons un budget d'environ 3 milliards pour la réalisation de nos projets...» a plaidé auprès des autorités Traoré Amadou, président du conseil d'administration du COOP-CA-VICA.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Filère noix de cajou, pour obtenir des produits de qualité dans leur filière, la COOP-CA-VICA sollicite l'aide du chef de l'État
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
25 mille tonnes commercialisés, c'est à saluer pour cette filière. Bravo... (Au passage, je tiens à saluer aussi tous les acteurs à cette réunion qui étaient tous protégés avec leur masque. C'est grâce à vous que tous ensembles nous vaincrons pour de bon le virus. N'écoutez pas les pseudos sorcières et sorciers intellectuels qui nous disent que c'est un fléau de blancs seulement dans les pays du nord alors que notre continent connaît plus de 92 morts)
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement