Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : En difficulté contextuelle, le secteur du tourisme et de l'hôtellerie passé au peigne fin
 

Côte d'Ivoire : En difficulté contextuelle, le secteur du tourisme et de l'hôtellerie passé au peigne fin

 
 
 
 3670 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 14 février 2021 - 13:08

Lolo Diby s'exprimant devant les acteurs de l'hôtellerie (ph KOACI)  


Monsieur Lolo Diby, président de la fédération nationale de l'industrie hôtelière de Côte d'Ivoire (FNIH), a animé le mercredi 10 février 2021 dernier à la chambre de commerce de Bouaké, à une séance de travail et de renforcement de capacité des différents acteurs (hôteliers, restaurateurs, organisateurs d'événements...) dudit secteur en les exhortant à adhérer à la fédération pour être à l'abri de certaines surprises, cas de la Covid-19 et d'annoncer un événement qui aura lieu dans le mois de mars pour la relance du secteur. 


Sous la supervision de la Fédération Ivoirienne des Petites et Moyennes Entreprises (FIPME), la Fédération Nationale de l'Industrie Hôtelière de Côte d'Ivoire(FNIH), dirigée par Lolo Diby, afin de donner une visibilité à ses membres, une rencontre d'échange et de renforcement de capacités des opérateurs économiques c’est-à-dire les hôteliers, restaurateurs, propriétaires de bar et événementiel, a été entreprise pour analyser l'impact de la crise sanitaire de la covid-19 sur ledit secteur qui présente des pertes de chiffres d'affaires et ce, dans l'objectif de se préparer pour une grande rencontre qui aura lieu en mars.


« Il s'agissait d'une réunion d'informations et d'échanges avec les opérateurs économiques du secteur du tourisme et des loisirs de la région de Gbêkê, sur les préoccupations dont la crise sanitaire de Covid-19, le fond de soutien aux PME, des différents problèmes auxquels nous sommes confrontés et les problématiques à indexer pour la relance du tourisme dans la région de Gbêkê. C'est un secteur qui a été beaucoup affecté par la crise sanitaire et les fonds de soutien mis en place par l'État, n'ont pas bien fonctionné donc le processus est en amélioration.


Les établissements ont souffert donc ils ont besoin d'être mis à niveau concernant les financements, le problème de traçabilité, sans oublier le problème d'agrément, la fiscalité, la parafiscalité. Ce sont les problèmes spécifiques sur lesquels nous avons penchés pour mieux nous comprendre afin de trouver les solutions.» a expliqué Lolo Diby, président nationale de la (FNIH).


 

Pour lui, afin de trouver des solutions à ces difficultés, les différents opérateurs économiques doivent être dans une corporation pour être à l'abri d'une quelconque situation. « Nous avons des solutions concrètes, il faut être dans une organisation reconnue par l'État pour pouvoir avoir les bonnes informations et professionnaliser le secteur et pour se professionnaliser parce qu'il faut faire les choses dans les normes.», a lancé le premier responsable de la FNIH avant d'annoncer que cette grande cérémonie aura lieu dans le mois de mars.


« Il aura une grande cérémonie de relance du secteur sûrement dans le mois de mars à Bouaké avec toutes les autorités après les élections législatives pour un meilleur partenariat au profit Covid-19, de la région de Bouaké et même de la Côte d'Ivoire. Je demande aux opérateurs économiques de ce secteur de prendre courage afin d'améliorer leurs activités dans ce processus d'amélioration.» a-t-il fait savoir.


À son tour, le responsable local de la FNIH Elogne Aka, par ailleurs président des associations des hôteliers du centre, a appelé ces membres de se mettre à disposition pour mieux fonctionner. « Nous avons besoin d'être unis pour être au parfum de ce qui se passe dans l'administration et maintenir nos activités en bonne et due forme afin d'éviter d'avoir des problèmes avec l'État. En tant que propriétaire si nous nous retrouvons, il y a des choses qu'on peut se dire. Pour cela, je demande à mes frères de se mettre à disposition pour faire fonctionner l'association afin d'avoir le contact direct avec la fédération pour qu'elles puissent nous aider.


 

Effectivement, nous avons tous été impactés par la Covid-19 mais le fait que nous marchons en rang dispersé, la situation ne nous a pas favorisé. Nous n'avons pas eu de satisfaction parce que nous ne sommes pas unis, raison pour laquelle le président est venu pour qu'ensemble nous puissions interpeller nos frères. Je demande aussi à mes collègues de s'approprier cette cérémonie qui aura lieu en mars.» a indiqué Elogne Aka. Monsieur Brou Frédéric, représentant régional de la FIPME, a exhorté ses membres à se mettre à disposition pour soutenir la FNIH pour le bon fonctionnement du secteur.



T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Violences de la présidentielle 2020, les responsables politiques doivent ils être jugés ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Jean-Louis Gasset nouvel entraineur des éléphants, bon choix?
 
959
Oui
22%  
 
3269
Non
74%  
 
169
Sans Avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : En difficulté contextuelle, le secteur du tourisme et de l'hôtellerie passé au peigne fin
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Ce secteur est dans le coma...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter