Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Une nouvelle vidéo d'exactions attribuée à des soldats suscite l'indignation
 

Cameroun : Une nouvelle vidéo d'exactions attribuée à des soldats suscite l'indignation

 
 
 
 3789 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 15 février 2021 - 08:26


Au Cameroun, une vidéo d’une violence rare montrant un présumé ambazonien, battu et torturé par des hommes en uniforme, suscite l’indignation des ONG et des protestations. Les autorités n’ont pas encore donné des explications.   


Le Réseau camerounais des organisations des droits de l’homme demande une enquête indépendante et pointe du doigt l’armée. Ce n’est pas la première fois que des organisations de la société civile mettent en accusation l’armée camerounaise pour des faits d’exactions et de violence contre les civils.


Selon Amnesty International, sous le couvert de la lutte contre les terroristes et des séparatistes qui se cacheraient parmi la population, les violations des droits humains se multiplient au sein de l’armée camerounaise, que ce soit des exécutions sommaires ou des exactions de torture.


 

Des soldats pointés du doigt


Sur la vidéo de 9 minutes et 35 secondes, diffusée sur les réseaux sociaux le 14 février, le présumé séparatiste est arrosé d’eau froide, avant d’être frappé sur la pointe des pieds à l’aide d’une machette. 

Ensuite, des hommes en uniforme l’insultent et le traitent de pro ambazonien (nom donné aux séparatistes anglophones camerounais.)

Les soldats lui demandent de coopérer et d’indiquer où ils peuvent trouver le camp de ses camarades.

La scène se déroule à Ndu, un arrondissement du département du Ndonga-Mantung (région du Nord-ouest).

Depuis 48 heures, les Camerounais expriment leur indignation. Mais, malgré le tollé médiatique, les autorités n’ont pas encore réagi. 

Dans un message-fax, le sous-préfet de Ndu), demande des sanctions disciplinaires contre les militaires ayant torturé le présumé séparatiste.

 Mais, les plus hautes autorités militaires sont encore silencieuses. 

Depuis quatre ans, les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest sont secouées par une crise anglophone qui a déjà causé la mort d’au moins 3000 personnes et fait plus de 700 mille déplacés internes. 

Le 21 septembre 2020, un tribunal militaire camerounais a condamné quatre soldats à dix ans et un autre à deux ans de prison pour le meurtre brutal de deux femmes et de deux enfants en 2015.

Les deux femmes et leurs enfants, soupçonnés d’être des membres de Boko Haram, avaient été criblés de balles. La scène avait été filmée par des soldats et diffusée sur les réseaux sociaux.


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Municipales 2023 au Plateau, Sawegnon peut il avoir des chances face à Ehouo ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : La Russie réussira-t-elle à manipuler les ivoiriens contre la France...
 
2201
Oui
33%  
 
4431
Non
65%  
 
138
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Une nouvelle vidéo d'exactions attribuée à des soldats suscite l'indignation
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter