Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Violences post-électorale 2020, une quinzaine de jeunes arrêtés dans le Moronou recouvrent la liberté
 

Côte d'Ivoire : Violences post-électorale 2020, une quinzaine de jeunes arrêtés dans le Moronou recouvrent la liberté

 
 
 
 5892 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 05 mars 2021 - 11:32

14 jeunes d'Abongoua, village de la sous-préfecture d’Arrah, dans le Moronou, arrêtés suite à leur incivisme lors de troubles communautaires, pendant la crise post-électorale en 2020, ont recouvré la liberté, a-t-on appris de sources concordantes.


Selon les informations rapportées, ils ont été libérés grâce aux plaidoyers et négociations menés par l’Inspecteur général d'État, Théophile Ahoua N'Doli, auprès des autorités judiciaires et militaires du pays. Ils étaient tous détenus au camp de gendarmerie d’Agban à Abidjan.


Selon le bilan officiel, au moins 87 personnes ont été tuées et 484 autres blessées dans les violences survenues en marge du processus électoral après que le président sortant, Alassane Ouattara, a annoncé son intention de briguer un troisième mandat et que l’opposition a appelé à la désobéissance civile et au boycott du scrutin. Près de 200 personnes ont été la cible de procédures judiciaires, dont la plupart sont toujours en cours, apprend-on.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Violences post-électorale 2020, une quinzaine de jeunes arrêtés dans le Moronou recouvrent la liberté
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Zezeto
Je suis désolé mais ce n'est pas ainsi qu'on construit un État legal-rationnel. Quand on est auteur d'actes criminels on doit subir la rigueur de la justice. Et ce châtiment doit avoir un objectif dissuasif. Cette décision est encore un coup de poignard dans le dos de ceux qui croient à l'utilisation de la violence légitime. Et maintenant on fait quoi? Donc on va désormais encourager les règlements de type hobsien dès conflits puisque tout auteur d'actes criminels bénéficie de la Clémence de l'Etat. Et les victimes? Narguees dès demain par ces gens...vraiment ces dirigeants me déçoivent de plus en plus. Le pire est qu'on nous présente ahoua n'doli comme un homme bien. OK on a compris.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Déplorable... Déplorable... Déplorable... Ont-ils commis des actes oui ou non ? Si oui, ils doivent répondre de cela par la justice. On ne bâtit pas ue société stable sur la base de l'impunité. En tant qu'observateur, et comme des millions d'Ivoiriens nous voulons voir les résultats de l'enquête contre les. microbes affi, guikahuette et mabri responsables de la mort de 87 personnes et de déstabilisation de l'état. On observe...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
En gros, y'a des gens plus puissants que la justice qui ont le pouvoir de liberer des gens dont la culpabilité est avérée dans des actes criminels. Non mais ça ne m'étonne même plus puisque même Affi, Guikahue et Mabri dont libres de leurs mouvements et candidatent à des élections. Et pour nous prendre pour plus cons qu'on ne l'est déjà, le président sort nous dire dans son discours que tout ceux qui ont une culpabilité avérée dans les événements post 31 octobre seront jugés. On se croirait à l'époque de la refondation.Ne nous écoutez pas hein, continuez seulement.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Tu as absolument raison dans ton analyse et je la partage d'autant plus que moi-même je dis pareil. Mais, donnons juste un peu de temps à Ouattara en lui accordant le bénéfice du doute encore une fois à savoir que les résultats des enquêtes arrivent. Surtout que peut-être qu'il attend après les élections ce qui serait un geste de REALPOLITIK. Si après les élections on ne voit rien alors on remettra Ouattara dans son boubou à sa place avec la vérité crue... Juste un peu de patience... On observe... Tchoco Tchoco on va avancer avec ou sans lui...
 
 il y a 1 an
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter