Burkina Faso Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso - Ghana : démarrage de la ligne ferroviaire au premier trimestre 2021
 

Burkina Faso - Ghana : démarrage de la ligne ferroviaire au premier trimestre 2021

 
 
 
 5359 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 25 mars 2021 - 18:49

Le ministre burkinabé des transports Vincent Dabilgou (pH)


Le démarrage des travaux de la ligne ferroviaire devant relier Ouagadougou au port de Tema au Ghana interviendra au premier trimestre de 2021, selon les autorités des deux pays qui ont fai le point du dossier ce jeudi à Ouagadougou. 


«Depuis 2018, les présidents Burkinabè et ghanéens ont décidé de la construction d’une nouvelle ligne moderne entre le Port de Tema au Ghana et Ouagadougou au Burkina Faso pour favoriser le brassage de leurs peuples déjà unis par des liens multiséculaires sur les plans historique et géographique », a rappelé Vincent Timbindi Dabilgou, Ministre des ports'>Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière du Burkina Faso. 


« Notre visite à Ouagadougou permet à nos deux pays de s’accorder sur l’exécution du projet de chemin de fer Ouagadougou-Tema. Il faut dire que ce projet va faciliter les échanges commerciaux entre le Burkina Faso et le Ghana à travers des services efficaces de fret et de transport de passagers. Nous sommes fiers de dire que le projet est en cours et la première étape technique a été exécutée avec satisfaction », a déclaré le ministre ghanéen du développement du chemin de fer, John n Peter Amewu’s. 


Selon le ministre burkinabé, Vincent Dabilgou, « les projections de la demande de trafic passagers sont estimées entre 2 et 3 millions de passagers par an. Quant au fret, les prévisions de transport se chiffrent entre 7 et 17 millions de tonnes l’an. Le projet est économiquement viable avec une grande contribution des économies générées à la société dans son ensemble ».


«Le coût du projet est évalué à 4,7 milliards d’euros. Le 30 novembre 2021, les deux parties vont entamer les négociations finales et dès le premier trimestre de l’année 2022, les travaux de démarrage vont proprement commencer», a-t-il souligné. 


 

La réalisation de l’interconnexion ferroviaire entre le Burkina Faso et la République du Ghana, permettra d’atteindre les objectifs suivants : L’amélioration de la balance commerciale des 2 pays à travers une facilitation des transports et l’optimisation des coûts d’exploitation des véhicules automobiles par le basculement des surcharges sur le chemin de fer et là stabilisation des coûts de transport entrainant une réduction du prix des marchandises. 


Ce projet va également permettre la création de plus de 30.000 emplois directs et indirects pendant la phase de construction, l’amélioration des conditions économiques des zones traversées et la création d’activités génératrices de revenus dans les gares et tout le long du chemin de fer et L’amélioration de l’écoulement des produits de la zone de Bagré-Pôle sur le marché ; 

- L’amélioration des exportations de minerais vers les ports. 


Seize entreprises ont manifesté leur intérêt pour le projet suite à l’avis à manifestation d’intérêt dans le cadre de l’appel d’offres international précédé de pré-qualification. 


Le Comité conjoint d’expert qui a travaillé alternativement au Burkina Faso et au Ghana, appuyé par la mission d’assistance technique, a après l’évaluation multicritère des entreprises a retenu trois entreprises consortiums techniquement aptes et financièrement fortes pour réaliser le projet. 


 

 Ces trois Consortiums ont été qualifiés en 2019 pour la suite de la sélection du partenaire privé chargé de construire et d’exploiter la liaison ferroviaire. Il s’agit des consortiums China Railway n°10, African Global Development et Frontline Capital Advisors.


Sur le territoire burkinabé, le tracé de la liaison ferroviaire part de Ouagadougou, dessert Kombissiri, Manga, Béguédo, Garango, Tenkodogo, Bagré-Pôle, Zabré, Pô, et se termine au lien frontalier Dakola-Paga, soit une distance totale d’environ 320 km.


Quant au tracé en territoire ghanéen, il débute au Port de Tema, longe la partie Est du pays et chemine vers le port fluvial d'Akosombo pour desservir Ho et Yendi au nord. La ligne rejoint ensuite Tamalé pour emprunter la colonne vertébrale centrale et continuer jusqu'à Paga en passant par Walewale, Bolgatanga et Navrongo, soit une distance totale de 782 km. 


 Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso - Ghana : démarrage de la ligne ferroviaire au premier trimestre 2021
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Mise en place des Ministres-Gouverneurs prévus depuis 2011, utile pour le developpement de l'interieur du Pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mariatou Koné hérite du ministère aux 1000 milliards, coup dur pour K...
 
2276
Oui
54%  
 
1738
Non
41%  
 
215
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement