Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Attaques terroristes, Jeannot Ahoussou-Kouadio « appelle à l'union sacrée des enfants de ce pays autour de la Côte d'Ivoire » et annonce une offensive contre les « Fake »
 

Côte d'Ivoire : Attaques terroristes, Jeannot Ahoussou-Kouadio « appelle à l'union sacrée des enfants de ce pays autour de la Côte d'Ivoire » et annonce une offensive contre les « Fake »

 
 
 
 4625 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 13 avril 2021 - 14:10

Achi et Ahoussou ce mardi à Yamoussoukro


La cérémonie solennelle d'ouverture de la session ordinaire 2021 du Sénat a eu lieu aujourd'hui à Yamoussoukro, capitale politique ivoirienne. Cette rentrée solennelle s'est faite en présence du Premier ministre, Patrick Achi, du Président du Conseil Economique Social Environnemental et Culturel, Aka Aouélé et a été marquée par le discours du Président de cette institution, Jeannot Ahoussou-Kouadio.


Il a annoncé qu'au cours de la session ordinaire qui s'annonce, le Sénat compte renforcer considérablement ses acquis au niveau de l'accomplissement de ses missions constitutionnelles.


Selon, Jeannot Ahoussou-Kouadio, au niveau du vote de la loi, qu'il lui revient de créer les conditions optimales pour faire du Sénat une Institution plus féconde afin de permettre aux sénateurs de constituer une véritable force de propositions de loi pour le Gouvernement et ce dans l'intérêt de ses concitoyens.


Concernant la décentralisation, il a salué l'annonce récente du Chef de l'Etat relative à la mise en place prochaine des Ministres Gouverneurs de District pour renforcer la décentralisation de l'action gouvernementale.


«Ce qui nous permet, sur le même sujet, de garder à l'esprit les recommandations du Forum du Sénat avec les Collectivités Territoriales pour contribuer à améliorer, à travers des lois d'initiative sénatoriale, le cadre légal de la décentralisation dans notre pays », a ajouté, le Président du Sénat.


Cette année 2021, comme l'a indiqué, le Président, le Sénat portera, par ailleurs, une attention particulière à la situation des compatriotes établis hors de la Côte d'Ivoire. 


«Ainsi, à l'instar du Forum avec les Collectivités territoriales, l'organisation du Forum du Sénat avec les Ivoiriens établis hors de Côte d'Ivoire est inscrite en bonne place dans le plan d'actions annuel de notre chambre. Pour ce qui réfère au contrôle de l'action gouvernementale, l'évaluation des politiques publiques devrait être la pierre angulaire de cette autre mission de notre Institution au cours de cette session. L'accomplissement de nos missions constitutionnelles de vote de la loi et de contrôle de l'action gouvernementale est le moyen pour notre assemblée d'adresser les grandes questions de société qui restent des préoccupations pour nos concitoyens », a expliqué Jeannot Ahoussou-Kouadio.


 

Prenant l'exemple de l'école, le Président a reconnu que beaucoup a été fait par le gouvernement de 2011 à ce jour. Cependant, il a mis le doigt sur l'importance de la qualité des enseignants et des apprenants.  


«Il y a lieu dans le cadre du transfert des compétences de confier la gestion des établissements scolaires aux communes et conseils régionaux. Au demeurant, il faut replacer les Collectivités territoriales au cœur de l'école dans nos régions. J'invite par conséquent, l'ensemble des sénateurs conseillers régionaux ou municipaux à redoubler de vigilance quant aux décisions des assemblées locales relatives à l'école », a-t-il plaidé.


Concernant, le système de santé, le Sénat a félicité le Gouvernement pour toutes ces actions qui permettent aujourd'hui de contenir la pandémie à Coronavirus sur son territoire avec des taux de contamination et de létalité relativement faibles.


Il a par ailleurs indiqué que l'accélération de la transformation numérique des administrations publiques et de la société en général, devrait également être au centre des préoccupations du Sénat. 


«Cette révolution numérique mérite un encadrement adéquat à bien d'égards quant à son usage. Que de vies, de carrières, de familles brisées ou désagrégées par les fake news véhiculées par les réseaux sociaux ! Que de communautés entières opposées par ces fake news insidieusement distillées par des individus aux sinistres desseins, cachés derrière leurs écrans d'ordinateur ou de téléphone », a déploré, Jeannot Ahoussou-Kouadio.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Selon lui, il est temps de mener une offensive tous azimuts contre ces funestes manœuvres aux conséquences insoupçonnées pour les familles et la société en général.


Au surplus, les questions liées à la préservation de l'environnement devront également faire l'objet d'attention soutenue de la part des sénateurs.


 

Face aux grands défis et au chantier encore immense, il a invité les sénateurs à faire preuve de persévérance et d'imagination dans l'effort. 


Au plan politique, le Président du Sénat a réaffirmé la bonne disposition du Sénat à accompagner l'Exécutif dans la conception et la mise en œuvre des politiques publiques visant l'amélioration des conditions de vie de ses concitoyens.


«Les indicateurs socio-économiques et politiques de notre pays appellent de notre part, le devoir républicain de l'action constructive en vue du renforcement de ces acquis en gardant en ligne de mire, l'intérêt supérieur de la nation. La construction d'une nation appelle beaucoup de patience, d'abnégation et de sacrifices. J'appelle nos concitoyens à s'éloigner des idées et des comportements confligènes. En effet, le mal est plus contagieux que le bien. Soucions-nous du bien-être de nos concitoyens. Eloignons-nous des modèles de déchéance sociale. Apprenons à mieux nous connaitre pour faire tomber les clichés et préjugés qui nous divisent. Les attaques de Kafolo et de Téhini doivent tous nous interpeller et nous inviter à un patriotisme positif pour la protection de notre pays et de ses institutions, » a mentionné, le Président du Sénat.


Jeannot Ahoussou-Kouadio a invité la classe politique à taire ses querelles politiciennes pour protéger la Côte d'Ivoire et éviter les populations du drame que vivent certains pays frères du fait de ces agressions.


« OUI, fiers Ivoiriens, le pays nous appelle. Le sursaut national s'impose à nous face à ces attaques terroristes à nos frontières. Faisons corps avec le Président de la République dans la lutte contre le terrorisme. Du haut de cette tribune, je voudrais encore une fois appeler à l'union sacrée des enfants de ce pays autour de la Côte d'Ivoire. Aimons et servons notre pays avec désintérêt. Cultivons avec hardiesse les valeurs de pardon, de justice et de paix qui constituent des attentes légitimes des générations futures. Soyons des apôtres de la paix et de la cohésion sociale dans nos Régions, villes et hameaux. C'est un devoir pour nous, parlementaires issus en majorité des Conseils régionaux ou municipaux, de soutenir toutes les initiatives qui contribuent à briser les murs de méfiance et de défiance pour renforcer la réconciliation à la base, dans nos territoires et y essaimer la paix de façon durable. Nous devons le faire et nous le pouvons. Ainsi le Sénat se positionnera, in fine comme le ciment de la nation », a conclu, le Président du Sénat.


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Trafic de drogue, le pays doit il être plus vigilant sur les profils des étrangers qui s'installent ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mairie de Bouaké 2023, Béma Fofana peut il rivaliser avec Amadou Koné...
 
1343
Oui
28%  
 
3276
Non
69%  
 
116
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Attaques terroristes, Jeannot Ahoussou-Kouadio « appelle à l'union sacrée des enfants de ce pays autour de la Côte d'Ivoire » et annonce une offensive contre les « Fake »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Batuta
C'est maintenant que vous savez que la CI a des enfants qui ont besoin d'une union sacrée? Bandécons!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
couly
Ahoussou parmi ceux qui étaient dans le plan de destabilisation du Pays lors de la dernière présidentielle.Lui il est allé se cacher en europe pretextant un repos maladie et donnant des ordres à ses parents baoulé en dessous pour tenter de faire une guerre civile. Vu que le plan a échoué il revient et se joue les hypocrites. Il est à gerber ce type. Il n'est pas le seul.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
A ce que je sache, les ivoiriens sont habitués au terrorisme et ont appris à vivre avec, depuis que le rdr et sa rébellion conduite et financée par un jeune étudiant très moisi, ont pris les armes pour attaquer les institutions de ce pays. Voyez vous la panique chez les ivoiriens ? Eh bah, non!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
On vous a toujours donné les solutions les plus simples que possible mais vous faites la sourde oreille. Du moment où le reigne du criminel ouatara à LÉGITIMER la rébellion, avec les chefs de guerre Losseni Fofana, Zachary,Soro, Alassane ouatara lui même ...IB, Ahamed Bakayoko( les morts) qui ont occupé ou qui continuent d’occuper de hautes fonctions,n’importe quel autre individu qui se sent bien armé chercherait à attaquer le pays dans le même objectif d’arriver impuniment au pouvoir.Pour éviter ces attaques terroristes il faut décourager toute tentative d’arriver au pouvoir par la force en : 1- juger les propriétaires de la rébellion de 2002 qui a endeuillé sérieusement les ivoiriens, 2- les chefs de guerre toujours en fonction doivent être en prison avec la saisie de tous leurs biens, 3- assainir l’armée. Assainir l’armée est une chose très importante. Les rebelles intégrés à l’armée régulière est à la fois une honte et un grand danger .
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
1-Il faut nécessairement faire un procès de la rébellion de 2002; sans un procès, écrivez pour les archives,sans faire le procès de la rébellion même dans 20, 30 100ans , la Côte d’Ivoire connaîtra encore une autre rébellion. L’histoire se répète et de nos jours par des moyens très peu catholiques de plus en plus de brigands-voyous-criminels de l’acabit des Sarkozy et Ouatara Alassane peuplent le monde, ils sont très nombreux.
 
 il y a 1 an
Ubiquismus
Les gens n'ont pas tort de nous considérer comme de GRANDS ENFANTS. C'est un enfant qui ne sait pas distinguer son ami de son ennemi. C'est un enfant qui a tjrs besoin de la protection des autres parce qu'incapable de se prendre en charge et de se défendre tout seul. C'est à un enfant qu'on peut faire des tours de passe passe pour l'avoir. C'est un enfant qui ne sait pas distinguer un danger de ce qui ne l'est pas...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter