Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    MUGEFCI, un candidat dénonce la gestion du Conseil sortant et affirme que les charges de fonctionnement de la Mutuelle de 2017 à 2020 ont connu une hausse exponentielle de 85,51%
 

Côte d'Ivoire : MUGEFCI, un candidat dénonce la gestion du Conseil sortant et affirme que les charges de fonctionnement de la Mutuelle de 2017 à 2020 ont connu une hausse exponentielle de 85,51%

 
 
 
 3529 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 29 juin 2021 - 17:44



L'élection du Président du Conseil d'administration de la MUGEFCI aura lieu en septembre 2021. A moins de quatre mois de cette échéance électorale, le groupe Maturité-unité-renaissance (MUR) dénonce la gestion de l'équipe sortante en raison de la hausse exponentielle des charges de fonctionnement de la Mutuelle de 2017 à 2020.


Gnagna Zadi Théodore, tête de liste du groupe affirme que les charges de fonctionnement qui étaient de 6 549 782 144 FCFA en 2017 sont passées en 2020 à 12 150 357 060 FCFA, soit un écart de 5 600 574 916 FCFA, une hausse exponentielle de 85,51%.


Selon le candidat, trois choses principalement expliquent cette « hausse exponentielle », la ligne des services extérieurs, les autres charges d’exploitation et les charges du personnel.


«Au titre des services extérieurs, les charges concernent les frais de mission, les loyers et charges locatives, les frais d’entretien, les dépenses de séminaires et conférences, les charges de publicité, les coûts de formation etc.. Ces charges qui étaient de 1 391 349 028 frs FCFA en 2017 sont passés en 2020 à 2 108 135 793 frs soit un gap de 716 786 765 frs une croissance de 51,52%.


 

Au titre des autres charges d’exploitation, les charges concernent les frais de l’assemblée générales, les frais de fonctionnement du Conseil d’Administration et du comité de contrôle, les Dotation des CCL etc… Ces charges ont connu une véritable flambée malgré l’arrimage et la diminution des ressources elles sont passées de 1 105 865 076 en 2017 à 3 409 411 439 frs en 2020 soit un écart de 2 303 546 413 frs, environ une augmentation stratosphèrique de 208,30 %. Nous constatons que le montant global des autres charges d’exploitation qui sont principalement les charges des organes dirigeants sont pratiquement égales aux charges de personnels. Ce qui est contraire à toute logique en matière de gestion des mutuelles sociales. On note également que l’arrimage n’a pas freiné le train de vie des dirigeants aucun effort n’a été fait en interne pour soulager la souffrance des fonctionnaires.


Les charges du personnel sont passées de 2 409 286 560 en 2017 à 3 591 812 413 frs cfa soit un augmentation de 1 182 525 853 frs cfa une hausse de 49,08 %. Cette augmentation est due essentiellement aux recrutements plus de 100 nouveaux agents ont été recrutés faisant ainsi bondir la masse salariale de près de 50% » précise, Gnagna Zadi Théodore dans un document en notre possession.


Il soutient que le rapport du comité de contrôle est en déphasage sur plusieurs points avec celui du conseil.


«En effet le comité de contrôle après analyse des documents comptables à indiqué à la page 23 de son rapport de contrôle 2020 des charges de fonctionnement de 6 306 066 530 FCFA contrairement aux 12 150 357 060 FCFA de charges de fonctionnement annoncées par le Conseil d’Administration. Soit un gap de 5 844 290 330 FCFA », s'est justifié, la tête de liste du groupe MUR.


Gnagna Zadi Théodore reste convaincu que si le Conseil d'administration fait des efforts internes et gère les ressources avec rigueur et humanisme il peut bonifier le régime de base sans augmentation de cotisations.


« C’est possible et nous le ferons et en trois mois de gestion du groupe MUR les mutualistes vont retrouver le sourire », a insisté, le candidat.


 

Selon lui, en ramenant simplement les frais de fonctionnement à leur juste proportion le conseil sortant pouvait réaliser au moins entre 4 milliards et 5 milliards d’économie ce qui aurait permis de prendre en charge les affections courantes comme le palu, la grippe et autre sans créer des produits onéreux.


Il estime que, «mieux gérer pour bien soigner » n’est pas une vue de l’esprit c’est une réalité tangible et invite enfin, tous les mutualistes à faire confiance au MUR pour une nouvelle MUGEFCI plus humaniste et au service des fonctionnaires.


Wassimagnon



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : MUGEFCI, un candidat dénonce la gestion du Conseil sortant et affirme que les charges de fonctionnement de la Mutuelle de 2017 à 2020 ont connu une hausse exponentielle de 85,51%
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
moussal
MESMIN A LA TETE DE LA MUGEFCI: UNE VRAIE ARNAQUE.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre des sports Danho Paulin ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Multiplication des clubs de soutien, jeu risqué pour Patrick Achi ?
 
2338
Oui
70%  
 
910
Non
27%  
 
91
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement