Mali Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Mali : Après un mandat d'arrêt international, Karim Kéita prié par ses avocats de ne pas rentrer au pays
 

Mali : Après un mandat d'arrêt international, Karim Kéita prié par ses avocats de ne pas rentrer au pays

 
 
 
 6492 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 20 juillet 2021 - 13:11

Karim Keïta




Les avocats de l’ancien député malien Karim Keïta, fils aîné de l'ancien président Ibrahim Boubacar Keita ont réagi au mandat d’arrêt international émis par le tribunal de grande instance de la Commune IV de Bamako,qui selon eux est purement politique .


Visé par un mandat d'arrêt international, Karim Kéita qui a trouvé refuge à Abidjan , est sommé par la justice de son pays de rentrer pour qu’il vienne s'expliquer" sur la disparition en 2016 d'un journaliste d'investigation, Birama Touré.


Le disparu, aurait été en possession de dossiers compromettants pour le fils aîné du président.


 Pour les avocats de Karim Kéita, ce mandat d’arrêt international n’a qu’un fondement purement « politique ».


 

 « Le mandat d’arrêt en cause a pour fondement réel une circonstance politique et non de droit commun », écrivent les avocats de Karim Keïta, dans un courrier adressé à Interpol.


Concernant la notice rouge émise par Interpol, ses avocats expliquent qu’elle a pour but d’identifier, de localiser, de placer en détention, ou de restreindre les déplacements de la personne recherchée aux fins de son extradition, de sa remise à l’Etat requérant  alors que M ;Keita n’est nullement pas un fugitif.


Ils ont par ailleurs estimé que sa sécurité n’était pas assurée au Mali et conseillé à leur client de ne pas rentrer : « toute personne honnête »se doit de reconnaître que « les autorités de la transition » ne peuvent « assurer sa sécurité s'il venait à se présenter devant la justice malienne. ».


L’enquête pour laquelle il est réclamée, concerne la disparition du journaliste d'investigation Birama Touré, qui travaillait pour l'hebdomadaire Le Sphinx et qui n'a plus été vu depuis le 29 janvier 2016. 

Le directeur du Sphinx, Adama Dramé, avait affirmé en 2018 que Birama Touré avait approché Karim Keïta à propos d'un dossier qu'il présentait comme compromettant pour le fils du président.


 

Karim Keïta a pour sa part toujours fermement démenti toute implication.




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Mali : Après un mandat d'arrêt international, Karim Kéita prié par ses avocats de ne pas rentrer au pays
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Le métier d'avocat est de fois comparable aux activités d'un diable..... Ils défendent toujours ce qui est indéfendable. ... Meme si le soi-disant Satan descend sur terre aujourd'hui, il y aura des avocats pour le défendre farouchement.......
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement