Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire:  Travail des enfants, depuis Bassam, des experts réfléchissent sur l'élaboration d'une stratégie d'intervention de l'inspection du travail dans la cacao-culture
 

Côte d'Ivoire: Travail des enfants, depuis Bassam, des experts réfléchissent sur l'élaboration d'une stratégie d'intervention de l'inspection du travail dans la cacao-culture

 
 
 
 2711 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 22 juillet 2021 - 06:29


 L'inspecteur du travail a la responsabilité de veiller à la conformité du lieu de travail avec la législation nationale en matière de travail des enfants. Le ministère de l'Emploi et de la protection sociale organise avec l'appui du BIT un séminaire financé par le Gouvernement des Pays-Bas et l'Union européenne pour appuyer l'élaboration d'une stratégie nationale d'intervention de l'inspection du travail dans la cacao-culture afin de contribuer aux efforts de lutte contre le travail des enfants.


Débuté aujourd'hui à Grand-Bassam, ce séminaire prendra fin dans trois jours. Sophie De Coninck représentant le BIT a à l'ouverture indiquée que cette formation va accompagner l'inspection du travail dans une planification stratégique pour lui permettre d'atteindre des résultats efficaces.


En Afrique selon, les dernières estimations mondiales de l'OIT et de l'UNICEF en 2020, il y avait 92 millions d'enfants dans le travail des enfants, un travail qui est à abolir. Selon Sophie De Coninck, 41 millions d'entre ces enfants sont dans des travaux dangereux qui nuisent à leur santé.


Cette planification permettra à l'inspection du travail en Côte d'Ivoire comme ailleurs en Afrique en particulier qui manque de moyens de ressources naturelles et financières à intervenir en particulier dans l'économie informelle, l'Agriculture.


«Il s'agit d'aider l'inspection du travail à faire des choix stratégiques en termes de zones d'intervention de type d'exportation, de type d'intervention, de contrôle et où de répression. Ce sont des choix qui permettront à l'inspection d'être efficace d'atteindre des résultats. Nous allons commencer avec un pilote dans une région donnée avec l'ambition d'élaborer une stratégie à l'échelle nationale », a précisé, la représentante du BIT.


Le rôle de l'inspection est de faire appliquer la législation et la réglementation en matière de travail en Côte d'Ivoire y compris en matière de travail des enfants.


 

Sophie De Coninck a assuré que le BIT mettra beaucoup plus l'accent sur l'accompagnement, la sensibilisation, l'information pour faire en sorte que les enfants ne soient pas mis au travail.


Tous les États membres des nations unies ont convenu d'éliminer le travail des enfants d’ici à 2025. La Côte d'Ivoire s'est inscrite dans cette dynamique. Pour la représentante du BIT, les autorités doivent garder cet objectif à l'esprit et prendre les mesures pour accélérer l'action.


Une étude de NORC réalisée entre 2018-2019 à l'Université de Chicago et financée par le ministère du Travail américain affirme que plus de 790 mille enfants sont impliqués dans le travail d'enfants dans la cacao-culture en Côte d'Ivoire.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Amany Konan représentant, la Secrétaire Exécutive du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la Traite, l'Exploitation et le Travail des Enfants, (CNS), Directrice de Cabinet de la Première Dame, a félicité le ministère de l'Emploi et de la Protection Sociale, qui en partenariat avec le BIT a pris l'initiative de structurer et de rendre plus opérationnel, le contrôle du travail des enfants par l'Inspection du Travail dans le secteur agricole, principalement dans la chaîne d'approvisionnement du cacao dans le pays.


Selon lui, cette action représente une avancée majeure pour le pays dans la lutte contre le travail des enfants dans la cacaoculture, car pour le CNS, le rôle de l'Inspection du Travail reste déterminant pour assurer la fiabilité des mécanismes de traçabilité et de certification de la chaîne d'approvisionnement du cacao.


Il estime qu'il faudra mettre en place des stratégies mesurables, vérifiables, évaluables à l'aide d'indicateurs de progrès et de performance, et capables d'être dupliquées à l'échelle pour mettre fin au travail des enfants.


 

Le représentant du CNS a enfin mentionné que le moyen le plus efficace pour éliminer le travail des enfants, est de réaliser la transition progressive de l'économie informelle vers l'économie formelle et cela n'est pas une option, mais une nécessité.


Au nom du ministre de l'Emploi et de la protection sociale, le Conseiller technique, Bagaté Bolou s'est réjoui de la tenue de ce séminaire et a remercié, le Gouvernement de Pays-Bas et l'Union européenne pour le financement de cette activité.

Il a enfin reconnu que la lutte contre le travail des enfants fait appel à une action et une mutualisation des efforts.




Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Travail des enfants, depuis Bassam, des experts réfléchissent sur l'élaboration d'une stratégie d'intervention de l'inspection du travail dans la cacao-culture
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
La répression de la Police et de la Gendarmerie porte déjà quelques bons fruits dans les zones productrices de cacao.... Ce sont surtout des agriculteurs étrangers provenant de la sous régions qui adorent utiliser les enfants dans les plantations. Ce trafique d'enfants, en complicité avec des Ivoiriens leur rapporte gros.... Moi @SRIKA, j'ai toujours employé des manœuvres adultes dans mes plantations .
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement