Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : 59 officiers militaires africains formés à l'école supérieure internationale de guerre de Yaoundé
 

Cameroun : 59 officiers militaires africains formés à l'école supérieure internationale de guerre de Yaoundé

 
 
 
 2790 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 23 juillet 2021 - 08:19


Leur formation était axée sur le management de la guerre, la stratégie de défense, la gestion des conflits et des catastrophes, le terrorisme et les crises identitaires qui explosent en Afrique.


Issue de deux continents et de 20 pays, la 16e promotion qui sort de l’Ecole supérieure internationale de guerre de Yaoundé (Esig), est constituée des officiers supérieurs du Burkina-Faso, du Benin, du Burundi, du Cameroun, du Congo Brazzaville, de la Côte-d’Ivoire, de France, du Gabon, de la Guinée, Guinée Equatoriale, du Niger, du Nigeria, de Madasgacar, du Mali, de l’ Ouganda de la République Démocratique du Congo, de la République Centrafricaine, du Sénégal, du Tchad, et du Togo.


Ils ont reçu leurs attestations après 10 mois de formation, le jeudi 22 juillet 2021 des mains du ministre délégué à la Présidence de la République chargé de la Défense Joseph Beti Assomo, du Secrétaire d’Etat auprès du Mindef, Galax Etoga, du gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea et du premier conseiller représentant de l’ambassadeur de France Fabien Lalitte.


Formation sous pandémie


 Les 59 lauréats de la 16e promotion de l’Esig 2020-2021 sont désormais tous désormais titulaires d’un brevet de l’enseignement militaire du second degré  et un master 2 en défense, stratégie, sécurité et gestion des conflits et catastrophes.


Le colonel Tiokap Pierre Loti, commandant de l’Esig a prescrit aux lauréats d’êtres des « dignes ambassadeurs de cet établissement dans leurs pays respectifs ».


Des prix pour 7 lauréats 


 

7 prix ont été remis. Il s’agit entre autres du prix spécial qui a été décerné au colonel Nko’o Ella Jérôme Francis (Cameroun). Le chef de bataillon Nkongo Timothée (Cameroun) a reçu le prix d’excellence. Le prix d’excellence d’enseignement opérationnel a été attribué au chef de bataillon Djaco Djaco Jean Michel (Côte d'Ivoire). Le commandant Ongong Serge Patrick du Cameroun a reçu le prix du meilleur mémoire de géopolitique. Le prix de la meilleure fiche de géopolitique a été remis au chef de bataillon Mgbatou Machou Zakiaratou (Cameroun). Le prix du meilleur article de réflexion a été attribué à Chapelle Louis Aymar (France) tandis que le major Albert Kitunzi (Ouganda) a reçu le prix de la Francophonie. 


Coopération 


 L'Esig bénéficie de l'appui financier, matériel et en ressources humaines de la France dans le cadre de la coopération militaire entre le Cameroun et la France.


Formation de qualité


Pour le ministre camerounais de la Défense (Mindef), les 59 officiers militaires africains ont reçu une formation de pointe.


« Vous avez reçu une formation de qualité faite en bon usage » a déclaré Joseph Beti Assomo.


Selon le Mindef, cette formation répond aux défis actuels dans un contexte post-Covid 19 accentué par le terrorisme et la montée du terrorisme et du phénomène irrédentiste. 


 

Aux 59 lauréats, le Mindef demandera de se sentir, « honorés et fiers, et montrez-vous chaque fois à la hauteur de la réputation de l’Esig dans les responsabilités qui vous attendent dans vos pays respectifs ».


En rappel, depuis sa création, en janvier 2005, plus de 700 officiers des armées ont reçu des enseignements à l’École supérieure internationale de guerre (Esig) de Yaoundé. 



Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun.


-joindre la rédaction camerounaise de Koaci au (237) 691 154 277 ou Cameroun@koaci.com.



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : 59 officiers militaires africains formés à l'école supérieure internationale de guerre de Yaoundé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre des sports Danho Paulin ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Multiplication des clubs de soutien, jeu risqué pour Patrick Achi ?
 
2338
Oui
70%  
 
910
Non
27%  
 
91
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement