Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Chantage à la vidéo, deux individus interpellés pourraient poursuivis pour atteinte à la dignité humaine suivie d'escroquerie
 

Côte d'Ivoire : Chantage à la vidéo, deux individus interpellés pourraient poursuivis pour atteinte à la dignité humaine suivie d'escroquerie

 
 
 
 5523 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 13 août 2021 - 16:09

Les suspects (Ph) 


Deux individus interpellés ont été par la Plateforme de la Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) pour chantage à la vidéo pourraient poursuivis pour atteinte à la dignité humaine suivie d’escroquerie.



Selon les faits rapportés, désireux de trouver l’âme sœur, GB décide de se tourner vers les réseaux sociaux. Dans sa quête d’amour, il fait la rencontre d’AB, jeune dame qui correspond physiquement à ses attentes. 


Une relation amoureuse virtuelle s’ensuit. GB et AB se sentent bien ensemble, ils se parlent tout le temps et sans tabou. Après avoir eu plusieurs discutions érotiques, les deux amoureux décident de passer à l’acte par appel vidéo. Ils le font et tout se passe bien. Après leur entrevue, GB contacte AB plusieurs fois sans avoir de réponse. 


 

Un après-midi, il reçoit sur WhatsApp, un message d’un inconnu disant qu’il détient des vidéos de sa nudité et qu’il veut de l’argent en échange de la non-publication de celles-ci sur les réseaux sociaux. Ce dernier lui envoie un extrait des vidéos pour prouver qu’il ne blague pas. GB se reconnaît sur les vidéos et se souvient que c’était à l’occasion de sa sexe-vidéo avec AB. Il essaie de contacter sa dulcinée afin de comprendre ce qui se passe, mais celle-ci reste toujours injoignable. Acculé par les menaces, GB envoie de l’argent à ce dernier. Celui-ci exige encore plus d’argent. GB réalise que ce chantage ne finira jamais, alors il décide de contacter le service d’alerte mis en place par l’agence de lutte contre la criminalité son pays.


Contactée par GB, l’agence de lutte contre la criminalité, découvre après enquête que l’arnaque provient de la Côte d’Ivoire. Alors elle transmet une demande de coopération policière internationale à la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) pour la suite de l’enquête.


Les investigations menées par la PLCC avec l’appui du Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN), ont permis d’interpeller les frères ZBE et ZBA. 


Conduits dans les locaux de la PLCC, ces derniers sont auditionnés. ZBE reconnaît au cours de l’audition qu’il est celui qui faisait chanter GB. Il continue en disant qu’avec la complicité de ZBA, ils piratent ou créent des profils Facebook de personnalités européennes, puis ils envoient des demandes d’amitié à des personnes aussi européennes. Une fois qu’ils réussissent à gagner la confiance de celles-ci, ils proposent des conversations érotiques par appel vidéo qu’ils enregistrent afin de proférer aisément des menaces. De cette technique, ils ont pu soutirer la somme de 373.972 FCFA à GB.


 

Suspectés d’utilisation frauduleuse d’éléments d’identification de personne physique, d’atteinte à la dignité humaine suivie d’escroquerie ZBA et ZBE ont été conduits devant le parquet où ils répondront de leurs actes.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Chantage à la vidéo, deux individus interpellés pourraient poursuivis pour atteinte à la dignité humaine suivie d'escroquerie
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter