Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Du fer à béton contrefait vendu sur le marché, le CVCI porte plainte auprès du Procureur de la République et invite les consommateurs à la vigilance
 

Côte d'Ivoire : Du fer à béton contrefait vendu sur le marché, le CVCI porte plainte auprès du Procureur de la République et invite les consommateurs à la vigilance

 
 
 
 7026 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 17 août 2021 - 19:21

Issiaka Diaby



Conformément à ses statut et objectif social, le Collectif des victimes en Côte d'Ivoire (CVCI) réaffirme une fois de plus son engagement à lutter contre l'impunité et à œuvrer pour la promotion, la protection et la défense des droits des victimes de violation de droits. Issiaka Diaby, Président du CVCI était face à la presse aujourd'hui pour informer les populations et la communauté internationale sur la fraude inquiétante qui existe selon lui, sur le marché du fer à béton.


Il a affirmé que ces dernières années, des milliers de bâtiments et infrastructures socio-économiques ont été construits en Côte d'Ivoire avec du fer à béton ne répondant pas aux normes ivoiriennes et internationales et plus grave certains de ces fers sont contrefaits et ont un faux diamètres.


«Au regard de confidences reçues, de constatations faites, de témoignages recueillis et suite à ses investigations, le CVCI dénonce l'existence et la prolifération en Côte d'Ivoire de fer à béton fabriqué à partir de matière première de très mauvaise qualité et de fer à béton avec des diamètres truqués produits et commercialisés par certains individus véreux du secteur », a précisé, M. Diaby.


Selon lui, ces actes criminels graves sont les causes principales parmi tant d'autres de l'écroulement de certains bâtiments dans le pays faisant de nombreuses victimes et d’autres bâtiments menacent de s'écrouler à tout moment mettant ainsi la vie, l’intégrité physique et les biens des populations en danger.


«Les actions préliminaires du CVCI, relatives à ces actes criminels dénoncés publiquement ce jour ont permis d'identifier des auteurs, le déficit de répression et la corruption comme étant les causes indiscutables de l'existence et la prolifération de ces très dangereux matériaux de construction sur le territoire national », a déploré, le Président du CVCI.


Le CVCI redoute cette corruption, parce qu'elle risque de constituer une entrave à la mise en œuvre effective de son programme d'action constituant à lutter efficacement à travers les outils administratifs étatiques compétents et institutions judiciaires contre l'impunité de ces actes criminels graves et autres faits y relatifs en vue de protéger les populations ivoiriennes et parvenir à garantir leur éradication en Côte d'Ivoire.


 

Selon Issiaka Diaby, les personnes exerçant dans le domaine du fer à béton et impliquées dans ces faits de fabrication et commercialisation de faux diamètres utilisent la corruption à outrance pour parvenir à satisfaire leur besoin commun d'enrichissement illicite et commettre d’autres actes graves en toute impunité.


Le CVCI informe que sur le marché annuel évalué à 280 mille tonnes, des acteurs du secteur produisent et commercialisent avec les complicités des fonctionnaires étatiques corrompus et vendent sur le territoire ivoirien 130 mille tonnes de fer à béton dont les diamètres ont été truqués pour des besoins d'enrichissement illicite.


«Aujourd'hui grâce à de multiples et longs entretiens avec des spécialistes et documentations obtenues de l'international, je vous apprends et a travers vous l'opinion nationale et internationale que la fabrication de fer à béton ou dans le cadre technique le processus de (laminage à froid) consistant en la transformation à froid du fer acier fil machine sur des machines de production, permet uniquement de transformer cette matière première importée en fer à béton sans modification des caractéristiques mécaniques initiales de la matière de base ,notamment la résistance de limite élastique, l'allongement pour cent et le diamètre. Au cours de ce processus de laminage à froid, il n'est donc absolument pas possible scientifiquement et techniquement de modifier les caractéristiques mécaniques initiales de la matière première de base particulièrement le diamètre. Pourtant, curieusement, certains acteurs véreux du secteur du fer à béton ont formé un cartel mafieux qui importent du fer acier fil machine produisent et commercialisent en Côte d'Ivoire du fer à béton contrefaits et plus grave dont les différents diamètres sont faux », a expliqué, M. Diaby.


Convaincu que le diamètre du fer à béton commercialisé en Côte d'Ivoire est truqué, il a donné des exemples.


«La matière première importée, le fer acier fil machine diamètre n°5,5 est manipulé au cours de la fabrication pour produire un faux diamètre n°6 en fer à béton, le fer acier fil machine diamètre n°7 pour produire un faux diamètre n°8 en fer à béton, le fer acier fil machine diamètre n°9 pour produire un faux diamètre n°10 en fer à béton et le fer acier fil machine diamètre n°11 pour produire un faux diamètre n°12 en fer à béton », s'est justifié, le Président.


Dans sa lutte contre l'impunité, conformément à ses fondamentaux et aux textes de lois en vigueurs en Côte d'Ivoire, le CVCI informe qu'il a porté plainte le 8 juin 2021 auprès du Procureur de la République près du tribunal de première instance d'Abidjan Plateau qui a été enregistrée sous le N°S/N °1725/CP contre toute personne impliquée et demande que les enquêtes soient étendues à l'ensemble des sociétés intervenant dans le secteur du fer à béton en Côte d'Ivoire.


«Vu la gravité des faits et leur généralisation en cours grâce à l'impunité, le CVCI par un courrier en date du 19 juin 2021 à saisi le gouvernement ivoirien à travers le Premier ministre qui a instruit le ministre du Commerce et de l'industrie pour action », a révélé le Président.


 

Pour une répression effective des auteurs et complices de la production et la commercialisation sur le territoire national de faux diamètres de fer à béton et parvenir efficacement à éradiquer complètement ce phénomène, le CVCI invite le gouvernement et les organes compétents saisis à une synergie d'actions.


Le CVCI se réjouit de l'ouverture des enquêtes au cabinet du juge d'instruction au tribunal de première instance du Plateau dans l'affaire des bâtiments écroulés et estime qu'une expertise du fer à béton ayant servi à leur construction est nécessaire pour la manifestation de la vérité et une répression effective.


Selon Issiaka Diaby, douze professionnels de fer à béton exercent sur le territoire national. Il affirme enfin que 8 d'entre eux sont concernés par la fraude et appelle à la vigilance et plus de prudence les consommateurs.


Wassimagnon




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Du fer à béton contrefait vendu sur le marché, le CVCI porte plainte auprès du Procureur de la République et invite les consommateurs à la vigilance
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Batuta
L'asticot guinéen se cherche un autre point de chute? Il est devenu avocat des consommateurs? Bandécon!
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KPAKOUE
Il est presque clair que ce gars a essayé de se faire acheter son silence, et n'ayant pas pas pu monayer, il porte l'affaire au grand jour pour pour augmenter les enchères ! Il est certain que tout les fabricants rusent avec les consommateurs dans tous les domaines d'activité, mais de là à faire une dénonciation publique comme le fait ce monsieur, on se demande s'il n'y a pas un règlement de compte en arrière plan. Surtout qu'il semble que cet homme aurait travaillé dans ce secteur et aurait commis des indélicatesses !
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
Comme d'habitude...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Pendant qu'il y est, il devrait aussi dénoncer ses soeurs maliennes qui broient du carton dans la pâte d'arachide, qui mélange la cola à la poudre de piment et ses frères ahoussa qui vendent du chien braisé à la place de la viande de boeuf! Bandécon!
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement