Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : A Mama, Gbagbo annonce une visite à l'ouest du Pays sans donner de date et demande aux cadres guérés de mener des études sur tueries subies
 

Côte d'Ivoire : A Mama, Gbagbo annonce une visite à l'ouest du Pays sans donner de date et demande aux cadres guérés de mener des études sur tueries subies

 
 
 
 9522 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 29 août 2021 - 09:21

Laurent Gbagbo reçoit les à Mama, Gagnoa (Ph KOACI)


L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a reçu dans la journée d'hier samedi 28 août 2021 la communauté dans son village natal à Mama, une localité située à près de 300 km d'Abidjan dans la région du Gôh, comme sur place constaté par KOACI.


Les populations sont venues des huit (8) départements des deux régions, le Guémon et le Cavally pour prendre part à cette rencontre "historique" avec Laurent Gbagbo.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Après dix (10) années passées à la cour pénale internationale (Cpi), Laurent Gbagbo qui est rentré en Côte d'Ivoire le 17 juin dernier a donc reçu chez lui à Mama la communauté qui a subi les affres des différentes crises politiques en Côte d'Ivoire avec près de mille personnes tuées selon les chiffres donnés par des organismes de défenses des droits de l'homme.


Ainsi, hier, la communauté qui était l'hôte de l'ancien président Laurent Gbagbo dans son village natal a affirmé être venue s'enquérir dans un premier temps des nouvelles de l'ex président ivoirien et constater véritablement qu'il est bel et bien au P ays.


Par la voix de leur porte-parole, le député de Guiglo et ancien ministre, Hubert Oulaye, les invités de Laurent Gbagbo ont de façon symbolique procédé à une cérémonie de purification de l'ancien président ivoirien.


 

"Nous sommes venus pour nous rassurer que notre frère et de retour et nous sommes venus nous avons constaté.

Dans la pure tradition du peuple quand tu as un frère qui sort de prison, il faut venir le saluer. Nous sommes venus saluer notre frère. Le peuple est venu ce jour dans toute sa diversité pour vous dire assêh (bon arrivée ndlr ). Nous sommes venus et nous l'avons vu solide comme un roc. Le président est là et prêt à poursuivre la lutte. Le peuple a beaucoup de choses à vous dire.", a fait savoir l'ancien ministre Hubert Oulaye, parlant au nom de la communauté .


Le natif de Mama, Laurent Gbagbo dans son discours, a salué cette visite du peuple et a demandé une minute de silence à l'honneur de tous ceux qui sont morts lors des crises politiques à l'ouest.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


C'est un Gbagbo qui a affirmé être venu écouter ses hôtes. Il a annoncé une prochaine visite à l'ouest de la Côte d'Ivoire sans toutefois préciser de date.


Faisant l'historique des différentes crises politiques dans cette partie de l'ouest de la Côte d'Ivoire, Gbagbo a laissé entendre qu'il avait pris des mesures exceptionnelles lors de la crise à l'ouest en mettant sur pied une administration militaire. Il a d'ailleurs fait remarquer que le peuple a payé le lourd tribu en Côte d'Ivoire.


"On doit pouvoir faire la politique sans qu'il y ait des morts. Le coûte que coûte n'existe pas en politique ou bien il entraîne des morts. Il faut abandonner l'idée du coûte que coûte."


 

Laurent Gbagbo a invité ses hôtes à faire des études sur les tueries à l'ouest du Pays pour éviter les probables crises à venir.


"Aujourd'hui, je suis venu vous écouter, mais je viendrai en Pays . J'arrive là-bas, on va visiter tous les départements et je vais écouter. Je suis heureux de vous voir. Vous savez, ce pays est un pays martyre. En 2005, déjà, quand j'étais aux affaires, j'étais en Angola, je partais pour le Rwanda, quand on m'a annoncé que des massacres avaient eu lieu à Duékoué. Je suis revenu, j'ai été obligé de prendre des mesures exceptionnelles : J'ai nommé une administration militaire à Duékoué, Guiglo, Taï, Bloléquin pour que la force s'oppose à la force. J'ai mis à la disposition des administrateurs militaires, les éléments de la gendarmerie de Toroguhé et j'ai nommé au-dessus d'eux tous, un administrateur militaire, qui était d'ailleurs un , fils du pays. Ça a eu le temps de calmer les choses.", a-t-il fait savoir.


Enfin, aux acteurs politiques, Laurent Gbagbo a conseillé la modération, car pour lui, le coûte que coûte n'existe pas en politique.


"Le coûte que coûte n'existe pas en politique. Et ce n'est pas une question de partis politiques. Nous sommes ici aujourd'hui, il y a des amis, des camarades du PDCI-RDA avec nous, et puis dans cette vaste assemblée, je suis sûr qu'il y a du tout. Donc ce n'est pas une question de partis politiques, c'est une question d'abandonner l'idée du coûte que coûte. Il faut abandonner l'idée du coûte que coûte. Si on ne m'a pas élu, on ne m'a pas élu ! Si on m'a élu, on m'a élu ! Mais si on a élu l'autre, il faut que je sache qu'on a élu l'autre", a déclaré Laurent Gbagbo pour terminer.


Jean Chrésus, envoyé spécial à Mama, Gagnoa


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : A Mama, Gbagbo annonce une visite à l'ouest du Pays sans donner de date et demande aux cadres guérés de mener des études sur tueries subies
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Moi, je "REGRETTE" Gbagbo, même si je faisais partie du camp adverse qui voulait son départ . Le pouvoir RDR n'est pas á la hauteur..... " Ton ex-femme que tu avais chassée et traité de démon, ; peut te faire regretter..."
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Des visites de GBAGBO doivent s'étendre à toute la CI, surtout au Nord du pays où les populations à majorité analphabètes (2/3 habitants) ont été manipulées par le minabilissime mandela de sindou et le rdr, cette secte terroriste, tribaliste et haineuse. On se souvient encore de la boule puante de ce gourou sanguinaire : «on ne veut pas que je sois président parce que du Nord et musulman». La suite, on la connaît : une succession de tentatives de coups d'état et une rébellion sanglante en 2002. Et pourtant, c'est ce même menteur et manipulateur qui avait appelé ces militants de moutons à voter la constitution de 2000. Un travail de dédiabolisation doivent être entrepris pour libérer nos frères et soeur originaires du Nord de l'emprise de ce rdr violent et haineux, loin de cetre vision de paix et de tolérance qu'avait Djeni Kobina, son créateur.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
GUNICAO
toi tu es plus analphabètes que qui? Ton gbagbo n'a qu'un petit docteur d'université grade qu'on donne à ceux qui n'ont pas eu le DEA. c'est le plus petit niveau de doctorat universitaire. si c'est cela être intellectuel cela fait pitié. hein.je peux te montrer montrer que ceux du nord sont de loin des gens plus diplômé que tes gbagbo. Gbagbo n'est rien.
 
 il y a 1 mois
jordanchoco2020
Le mogo a pris drap les vrais signes wê ont dit en plus c est à nous de venir te voir à mama voilà pourquoi le boulanger fait mine qu il va aller mais on sait tous que non... Sinon pour le coûte que coûte va expliquer ça a ta branche d illumine gor gbagbo ou rien c est pas du coûte que coûte lol
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Nous avons cru que Gbagbo n'allait pas vivre longtemps. Voici Gbagbo Laurent "en forme" sur ses deux pieds, alors que "PISSANCI", "sa photocopie" et "son cimetière" sont constamment entre les cliniques et leurs marabouts...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Sangys
Apparemment il commence à être lucide!!! Calmer le jeu est mieux pour tous. Il n'est jamais trop tard pour bien faire.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Timer
notre célèbre prisonnier adultérin aux concubines multiples va encore blaguer et faire tuer les abrutis GUERES
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo crée son parti et se hisse à la tête, un rendez vous raté pour la relève ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Scandale des nominations au COCAN, le ministre des sports a-t-il agi...
 
2122
Oui
32%  
 
4371
Non
66%  
 
123
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement