Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Selon Diaby, 80 mille tonnes de fer à béton de mauvaise qualité dissimulées à Abidjan prêts à la commercialisation
 

Côte d'Ivoire : Selon Diaby, 80 mille tonnes de fer à béton de mauvaise qualité dissimulées à Abidjan prêts à la commercialisation

 
 
 
 4701 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 21 septembre 2021 - 19:50


Issiaka Diaby a eu hier, une importante rencontre avec des revendeurs de fer à béton et des ferrailleurs dans le cadre de la lutte contre la commercialisation des diamètres ne respectant pas les normes vendus sur le territoire national et qui seraient à l'origine des écroulements des habitations, notamment les immeubles.


Au cours de cette rencontre qui s'est tenue à l'hôtel du District au Plateau, le Président du Collectif des victimes en Côte d'Ivoire (CVCI) a fait une révélation de taille. Il a affirmé que 80 mille tonnes de fer à béton de mauvaise qualité étaient stockés au Port d'Abidjan qui ont été sorties et dissimulées dans la ville d'Abidjan.


« Au moment où nous avons démarré nos enquêtes, 80 mille tonnes de fer à béton de mauvaise qualité sont arrivés au Port d'Abidjan. Les importateurs ont fait sortir cette marchandise et l'ont dissimulé à Abidjan. On cherche les moyens pour les écouler », a déclaré.

Son objectif aujourd'hui est d'empêcher la vente de ce mauvais fer grâce à l'implication des revendeurs sur le terrain.


« Bientôt nous allons mener des actions citoyennes sur le terrain pour débusquer cette matière première. Nous sommes opposés à ce que les Ivoiriens achètent ce fer de qualité inférieure », a-t-il mentionné.


 

Les revendeurs en possession du mauvais fer à béton ont souhaité deux mois pour l’écouler. Issiaka Diaby n'a pas pris en compte leur requête. Il leur a demandé de retourner leurs stocks aux fabricants.


« Nous voulons que vous les retourner aux fournisseurs. Nous avons repéré où ces mauvais produits sont vendus. Dans trois semaines, nous allons rencontrer les autorités, dénoncer le comportement des entrepreneurs véreux », a insisté, M. Diaby.

La rencontre du jour entre Diaby et les revendeurs intervient à la suite de plusieurs séances de travail que ce dernier a eues avec le ministère de la Construction, le ministère du Commerce et de l'industrie.


Le Président du CVCI a indiqué que le Gouvernement a pris à bras le corps la question des matériaux rentrant dans la construction des bâtiments qui s’écroulent, notamment le fer à béton.


« Deux dossiers d'institutions sont au tribunal d'Abidjan et 5 personnes sous mandat de dépôt. Déjà deux enquêtes sont ouvertes contre les fabricants de fer à béton. Une procédure à la police économique et une autre sur le bureau du doyen des juges d'instruction au Plateau. L'ivoirien est victime d'escroquerie de masse et sa vie est menacée avec la complicité de certains fonctionnaires de l'Etat véreux », a soutenu, le Président.


Selon lui, lors de ses investigations, il a constaté que certains revendeurs ont reconnu que du faux fer est commercialisé sur le marché. Cependant, au cours des échanges, des revendeurs ont indiqué qu'ils n'avaient pas en leur possession des instruments pour mesurer les diamètres des fers qui leur sont livrés.


 

« En principe ce rôle incombe à l’état, c’est pourquoi, il a mis en place un comité national de lutte contre la contrefaçon et a créé le LBTP qui est chargé de contrôler le matériau de construction. Vous pouvez contacter le LBTP qui est favorable », a conseillé, M.Diaby.

Par ailleurs un revendeur a expliqué que le fer n'est pas forcément à l'origine des écroulements des immeubles et a souhaité que le Président du CVCI se rende dans les usines de fabrication, car les revendeurs ne sont pas responsables de la mauvaise qualité du produit.


« Je vais œuvrer à ce que le ministère de la Construction et du Commerce nous rencontrent pour mettre en place les méthodologies de lutte contre la contrefaçon. Les études que nous avons menées, le fer vendu est acheté à 500 FCFA, il est dédouané à 500 et est revendu à 1500 FCFA en Côte d'Ivoire », a-t-il conclu.


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Selon Diaby, 80 mille tonnes de fer à béton de mauvaise qualité dissimulées à Abidjan prêts à la commercialisation
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Adokaflai
Je voudrais rappeler à Issiaka diaby que le président Laurent Gbagbo est en côte d'ivoire et en pleine activité politique. Concernant le sujet du jour , je soutiens l'avis selon lequel le vendeur n'a rien à avoir avec l'écroulement des immeubles. C'est plutôt l'entreprise de construction qui manque de justesse. Un immeuble construit avec du brique 12 pourra jamais tenir longtemps. Parceque l'on veut se faire du sou, rien n'est respecté
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Donc, les uniques victimes rdr de la crise post électorale de 2010, ce n'est plus le fait de Gbagbo, mais la faute au fer à béton de mauvaise qualité qui a décidé de ne pas céder le pouvoir au fer à béton de bonne qualité !? Mdrrrrr. Ou bien ce minabilisme d'Issiaka Diaby fait désormais un transfert sur du fer a béton faute d'atteindre le héros africain Gbagbo ? Mdrrrr
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Mdrrrrrrire
 
 il y a 1 mois
KPAKOUE
Sacré Marius !
 
 il y a 1 mois
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Tout en sachant qu'il ne le peut pas en raison de sa condamnation, Gbagbo annonce qu'il pourrait être candidat en 2025 pour faire pression?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Gbagbo crée son parti et se hisse à la tête, un rendez vous raté pour...
 
2351
Oui
48%  
 
2458
Non
50%  
 
125
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement