Burkina Faso Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso: 72 personnes interpellées pour blanchiment de capitaux et corruption à travers une contrebande de carburant
 

Burkina Faso: 72 personnes interpellées pour blanchiment de capitaux et corruption à travers une contrebande de carburant

 
 
 
 2601 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 23 septembre 2021 - 18:42


Le Procureur du Faso a annoncé jeudi, l’arrestation de 72 personnes, suspectées de blanchiment de capitaux et de corruption à travers un réseau de contrebande de carburant en lien avec le financement du terrorisme.


Selon le procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Ouagadougou, Harouna Yoda, tout part d'une dénonciation auprès de l’Autorité Supérieure du Contrôle d’Etat et de Lutte contre la Corruption (ASCE-LC) faisant cas de la commission sur le territoire Burkinabé, de faits de contrebande de carburant à grande échelle.


Le carburant en question proviendrait du Nigéria en passant par le Bénin pour être stocké à Koualou, localité située à une dizaine de kilomètres de Nadiagou à l’Est du Burkina Faso. 


Selon cette source, les trafiquants se ravitailleraient à Koualou et les produits seraient transportés dans des fûts à l’intérieur de camions appelés "10 tonnes" à destination de Fada N’Gourma, Koupéla, Pouytenga, Zorgho, Mogtedo, Minassem (Koulbila) et Ouagadougou.


Suite à cette dénonciation mentionnant des faits aussi graves, une mission exploratoire de l’ASCE-LC dans la région de l’Est, a permis de recueillir des indices concordants tendant à la confirmation des faits évoqués dans la dénonciation.


 

L’enquête ouverte des chefs de contrebande aggravée , blanchiment de capitaux, corruption, à l’effet d’élucider les faits mentionnés par le dénonciateur permettait d’identifier des dépôts illicites des produits d’hydrocarbures de contrebande dans les localités de Ouagadougou, Komsilaga, Mogtédo, minasom-nagréongo, Zorgho, Kombissiri, Kaya, Tenkodogo, Fada N’Gourma. 


 Aussi, des stations-services bénéficiaires de ce carburant de contrebande étaient identifiées à Ouagadougou, Kombissiri, Kaya tandis que les principaux auteurs des faits de contrebande étaient identifiés dans les régions de l’est, du centre est , du centre nord, du plateau central, du centre sud et du centre. 


En plus, il résultait des investigations menées par l’ASCE-LC, que les contrebandiers commettent leur forfait principalement en temps de nuit, soit par le transport de l’hydrocarbure liquide à l’aide de camions spécialement aménagés à l’intérieur desquels ils rangent 180 à 200 fûts industriels en caoutchouc ou en fer de 200 litres chacun, soit à l’aide de citernes qui n’ont aucun document pour le chargement du carburant.


Comme procédé, les contrebandiers utilisent également des véhicules berlines démunis de leur siège arrière afin d’agrandir leur capacité à contenir les bidons de carburant de contrebande pour la commission de leur forfait. 


 

Ainsi, une vaste opération a été lancée, du 17 septembre 2021 au 20 septembre 2021, à l’effet d’interpeller les personnes impliquées dans les faits infractionnels en cause, de procéder aux saisies des moyens servant à la commission des faits et à la mise sous scellés des différents dépôts d’hydrocarbure de contrebande. 


Selon le procureur Harouna Yoda, cette opération a permis d’interpeller soixante-douze  personnes actuellement en garde à vue pour les besoins de l'enquête, de saisir des pièces documentaires et des numéraires en lien avec les activités illicites des mis en cause et une importante quantité de produits de contrebande, des moyens roulants et autres biens servant à la commission des faits et de sceller des stations-service et dépôts. 


L’enquête ouverte des chefs de contrebande, blanchiment de capitaux, de corruption suit toujours son cours et les auditions et interpellations nécessaires se poursuivront afin de mettre fin à ces infractions qui non seulement paralysent l’économie nationale mais également sont constitutives de sources de financement du terrorisme, a indiqué le procureur du Faso. 


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso: 72 personnes interpellées pour blanchiment de capitaux et corruption à travers une contrebande de carburant
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement