Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Des voix s'élèvent contre la création de l'Union des Élus et Cadres du Grand Nord, ce qu'elles craignent
 

Côte d'Ivoire : Des voix s'élèvent contre la création de l'Union des Élus et Cadres du Grand Nord, ce qu'elles craignent

 
 
 
 10199 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 17 octobre 2021 - 12:02

Des cadres du Nord initiateurs du projet qui fait débat (Ph) 



Le Jeudi 07 octobre 2021 s’est tenu à Abidjan, une réunion préparatoire de l’Assemblée Générale Constitutive de l’Association des Elus et Cadres du Grand Nord prévue les 12 et 13 novembre 2021 à Korhogo.


Selon les initiateurs du projet, l’association aurait pour objectif, entre autres, le développement du Nord de la Côte d’Ivoire et le renforcement des liens de solidarité entre ses fils et filles.


Mais quelques jours après la rencontre, des voix s’élèvent contre la création de cette association. Des contestataires affirment que, cette initiative est mal venue et malheureuse en ce qu’elle contrevient à la Constitution et à notre conception du vivre ensemble.


 

« Prendre une telle posture en 2021 n’est rien d’autre que du communautarisme qui ne peut aboutir qu’à la résurgence de la haine, l’ivoirité d’un genre nouveau, la division et éventuellement de la guerre dans le pays. Après les crises successives vécues suite à la charte du Grand Nord qui semble-t-il a été initiée par le Président Alassane Ouattara dans les années 90, il nous apparaît inconséquent et irresponsable de répéter les erreurs du passé. Si l’objectif est de ressusciter le défunt RDR, il est vrai que la réflexion à cet effet est impertinente, dangereuse, voire séditieuse dans une république. Cela devient intolérable, quand par des confidences nous avons su que la convocation de cette réunion est une instruction ferme du Président de la République lui-même pourtant garant de l’unité nationale », confie un jeune cadre du Tchologo, Silué Kidou Bernardin et d’ajouter. 


« De notre point de vue, c’est ainsi que nous pourrons bâtir une société moderne capable de compter dans le concert des grandes nations. Je le redis, le Collectif des Jeunes Cadres de la région du Tchologo s’oppose fermement à cette initiative et vous signifie par cela que nous ne participerons à aucune autre réunion de cette nature. Conscient du risque que nous courrons par cette déclaration que nous avons décidé de rendre publique, en tant que président du Collectif, j’ai décidé d’en porter la responsabilité. »


Même son de cloche du côté du Woroba, avec Soumahoro Vamouessa dit-il, pour le Comité de réflexion dit-il qui a été mis en place pour analyser la situation.


« Les raisons qui appellent notre mobilisation contre la création de cette association sont multiples. Mais pour cette première sortie, nous nous limiterons à l’examen de quelques-unes : L’initiative de créer une association à relent communautaire apparait à contre-courant de l’œuvre de construction de la Nation ivoirienne souhaitée et voulue par tous les Ivoiriens depuis l’indépendance. Aussi, au moment où est-il de plus en plus question de sentiment national, de défi de surmonter nos particularismes, les cadres et élus du Nord, ou du moins certains d’entre eux, à travers leur projet, ne font aucun effort pour surmonter les différences entre eux et ceux de l’Ouest, du Sud, de l’Est et du Centre afin de construire une Côte d’Ivoire digne d’une nation. La nation est à saisir sous le prisme de la volonté de vivre en commun. « Ce qui constitue une nation, ce n’est pas de parler la même langue ou d’appartenir à un même groupe ethnographique ; c’est d’avoir fait ensemble de grandes choses dans le passé et de vouloir en faire encore dans l’avenir » (Ernest Renan). Malheureusement, cette initiative de constituer une association du grand nord nous éloigne de l’élan général des autres ivoiriens. En outre, ce projet de création d’une association à base tribale engage la responsabilité du Président de la république en tant que garant de l’unité nationale qu’il incarne selon les dispositions de l’article 54 de la Constitution ivoirienne », justifie-t-il son rejet du projet en cours de réflexion et d’accuser.


 

 « En attendant donc de clarifier les membres de cette association, il convient de donner un contenu acceptable à ce projet en disant tout simplement ce qu’on cherche à travers une telle organisation. Finalement, après l’examen des motifs du projet annoncé, nous nous rendons compte que le seul objectif des porteurs de cette aventure demeure l’embrigadement des cadres du Nord pour des desseins politiques sombres. »



Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Des voix s'élèvent contre la création de l'Union des Élus et Cadres du Grand Nord, ce qu'elles craignent
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Rolandk
Kiokiokiokio !
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
J'ai toujours dit ici que le promoteur de l'ivoirité c'est wattra. On a jamais compris pourquoi il a mené cette guerre absurde à cause de ce concept. Qui dit ivoiriens d'abord, les nationaux d'abord avant toute chose. Cet œil penché et bouche tordue comme il se reproche des choses a frappé le pays. Vraiment regrettable.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Coups d'Etat militaires au Mali, en Guinée au Burkina, la Côte d'Ivoire en ligne de mire ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Burkina Faso : Roch Kaboré vous apparait-il comme un Président faible?
 
3429
Oui
72%  
 
1236
Non
26%  
 
123
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter