Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2025, Gbagbo n'exclut pas sa candidature, ce qu'il dit de Blé Goudé, Simone, Soro et sa condamnation de 20 ans
 

Côte d'Ivoire : Présidentielle 2025, Gbagbo n'exclut pas sa candidature, ce qu'il dit de Blé Goudé, Simone, Soro et sa condamnation de 20 ans

 
 
 
 5610 Vues
 
  13 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 20 octobre 2021 - 08:18

Laurent Gbagbo en interview avec France 24 (Ph KOACI)



48 heures après la création du Parti des Peuples Africains - Côte d'Ivoire (PPA-CI), Laurent Gbagbo s'est ouvert aux confrères du média d'Etat français "France 24".


Dans une interview qu'il leur a accordé, Laurent Gbagbo, du haut de ses 76 ans n'entend pas de sitôt se retirer de la scène politique contrairement à ce que certains pourraient penser.


D'ailleurs dans son discours d'orientation dimanche dernier, lors du congrès constitutif de sa nouvelle formation politique, le PPA-CI, Laurent Gbagbo avait lâché qu'il ferait la politique jusqu'à sa mort et personne ne pouvait de ce fait lui imposer un calendrier politique.


L'ancien président ivoirien est revenu sur ces propos dans cet entretien avec cette télévision française.


Il a précisé qu'il ne souhaite pas s'éterniser à la tête de ce nouveau parti politique, mais que cela ne voudrait pas dire qu'il quitterait la politique.


"Je peux faire la politique sans être président du PPA. Je souhaite me désengager de la tête du parti en la confiant à quelqu'un d'autre, mais ça ne veut pas dire que je quitte la politique.", a-t-il précisé.


A la question de savoir s'il participera à la prochaine élection présidentielle, prévue pour 2025, Laurent Gbagbo a été très clair.


 

"Si les circonstances sont telles que nous avons la chance de gagner sans moi, on va accompagner celui qui sera désigné, mais si les circonstances sont telles qu'on a la chance de gagner avec moi, eh beh je n'exclus rien. Je refuse que quelqu'un d'autre décide pour ma vie", s'est voulu clair Laurent Gbagbo qui n'exclut de ce fait pas sa candidature en 2025.


Est-ce que sa future ex-épouse Simone Gbagbo ferait partie du PPA-CI ? L'ex-président rétorque : "Posez-lui la question, moi, j'avance, je vais devant. Un Parti, c'est ainsi fait, appartienne au parti celui qui adhère, si elle adhère, on espère que tout le monde adhère, celui qui adhère est membre"


Laurent Gbagbo est revenu également sur sa rencontre de juillet dernier avec le président de la République Alassane Ouattara. Pour lui, il faut un autre rendez-vous pour solder tous les comptes.


"J'espère qu'une rencontre prochaine aura lieu surtout pour fixer les caps nouveaux. La réconciliation, ce n'est pas un slogan. Je pense qu'il faut solder tous les comptes et puis se mettre en chemin", a laissé entendre Laurent Gbagbo.


Le natif de Mama a tenu à faire savoir lors de cet entretien que c'est le chef de l'Etat Alassane Ouattara lors de leur entretien du 27 juillet 2021 qui a abordé le cas de l'ancien chef rebelle et ex-président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro.


"On a évoqué beaucoup de cas dont celui de Guillaume Soro, c'est même le président Alassane Ouattara qui a abordé le cas de Guillaume Soro", a martelé Laurent Gbagbo qui souhaite le retour au Pays du président de Générations et Peuples Solidaires (Gps).


L'ex-président ivoirien qui avait lâché lors du congrès constitutif de son nouveau Parti qu'il récusait sa condamnation à 20 ans de prison dans l'affaire dite de la "casse de la BCEAO (banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest)" a affirmé qu'il n'entend rien du chef de l'Etat sur la question, faisant du coup allusion à une loi d'amnistie ou d'une grâce pour le dédouaner.


 

"Je n'ai jamais braqué une banque, je ris et je dis que c'est une mauvaise plaisanterie, on ne va pas me faire admettre ce qui est inadmissible"., a-t-il dit.


Il a déclaré qu'il est contre la limitation de l'âge à 75 ans pour briquer la candidature suprême.


Enfin, lorsque le sujet faisant état de ce que son co-accusé Charles Blé Goudé a demandé pardon pour les victimes des différentes crises politiques en Côte d'Ivoire a été abordé, Laurent Gbagbo s'est voulu très clair sur la question.


"Moi je ne suis pas Charles Blé Goudé, je ne parle pas comme Charles Blé Goudé, les problèmes qui se posaient en Côte d'Ivoire et qui se posent encore sont des problèmes graves, il ne faut pas s'amuser avec, il faut les mettre sur la table, les discuter, dégager les responsabilités des uns et des autres et puis prendre des décisions au niveau de l'Etat pour avancer, moi, je ne me mets pas là pour dire, je demande pardon. Les victimes attendent qu'on discute le problème et qu'on voit quels sont les responsables", a conclu Laurent Gbagbo.


Enfin et pour rappel, si la condamnation à 20 ans de prison sans privation de droits civiques permet à Laurent Gbagbo de créer un parti politique, elle ne lui permet ni de voter ni d'être candidat à une élection.



Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  13 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2025, Gbagbo n'exclut pas sa candidature, ce qu'il dit de Blé Goudé, Simone, Soro et sa condamnation de 20 ans
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Ce Gbagbo, nègre de service, qui ne parle qu'aux médias français et qui vient nous blaguer avec ses affaires de panafricainisme. Tout Gbagbo est là. De la com', rien de sincère dans le fond, la crise postélectorale, sa gouvernance, son histoire, tout le démontre. Un tocard esclave de la France.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Quand on aura à la RTI des journalistes qui savent poser des questions objectives et non partisanes, on permettra à Gbagbo de vous accorder une interview. Sinon ces questions orientées moutons que vous posez à alassane dramane ouattara, cet ex serveur de café au fmi, ne se sont pas du level de Gbagbo
 
 il y a 1 mois
fmk
La loi est claire, condamné, il ne peut pas se présenter à une election ni voter...Alzeihmer vraiment...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Gbagbo, en homme politique intelligent et averti, ne fait pas d'affirmation gratuite. Nous, comme bon nombre d'observateurs, avons écouté Gbagbo et apprécié la cohérence dans ses propos. Exemple : quand il dit que dramane ouattara a violé la constitution en forçant un 3è mandat, vous qui avez toute votre cervelle en place, qu'en pensez-vous ?
 
 il y a 1 mois
SRIKABLA
Pourquoi ne balaies-tu pas d'abord ta maison sale avant de pointer du doigt celle de ton voisin qui est aussi sale ???>> Oui Gbagbo a probablement le mal d'Alzeihmer..... Que dis-tu de ton "pissanci" qui se rend constamment á Paris pour des soins sous couvert de visites privées et officielles?. Ton PAN(cimétiere), souffre-t-il de quoi ?..etc etc....
 
 il y a 1 mois
Rolandk
Kiokiokiokio, le discours du Woody met les moutons, les cabris et les chèvres de la cedeao en transe. Pitié pour vous. Tampiri
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
S'agissant d'un pardon aux victimes de la crise post électorale de 2010, Gbagbo a pleinement raison : acquitté des crimes d'humanité et de sang dont on a l'a accusé, il est évident que l'on recherche les vrais coupables, ces tueurs et violeurs des ivoiriens. C'est de ça les victimes ont besoin et non de déclarations. Il n'y a pas de réconciliation sans justice. Il est donc temps que la CPI se tourne vers Dramane Ouattara et le rdr et leurs armées de rebelles (faci, dozos, microbes, syndicats, mécaniciens), aidés de la France et de l'ONU CI, qui sont ceux-là qui ont déclaré la guerre à GBAGBO alors qu'il appelait lui, à un simple recomptage des voix. Vive le PPA-CI !
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
Laurent Gbagbo Comme bon nombre parmi nous pensons que la constitution a ete violee, ca devrait etre l essence meme du debat apres son interview plutot que de se focaliser sur ce qu il dit de Ble Goude. Y a une chose que bon nombre oublie, la conclusion du juge Cuno Tarfussier qui dit Gbagbo Laurent ou les forces qui lui etaient loyales se defendaient donc qu elles etaient attaquees. A aucun moment Gbagbo n a entrepris de Faire des victimes dans les rangs de l opposition, pourquoi s excuserait il? Gbagbo etait dans son droit mais on tient absolument a le tenir pour responsable. On veut tous de la reconciliation mais faut qu on sache la verite, mais y a un camp qui campe sur sa verite qui n est pas forcement la verite
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Ton Gbagbo voulait faire cette guerre. Il pensait la gagner. Quand on perd une élection, on laisse la place au gagnant et non conserver le Tabouret en comptant sur l'armée qu'on manipule. Ton Gbagbo Laurent méritait une punition de la CPI... malheureusement, une voix d'un des membres du jury( africaine) lui a été favorable.... Si Gbagbo avait cédé pacifiquement son Tabouret-Royal, comme l'avait conseillé, Nady( épouse actuelle). il n'allait pas se retrouver á la CPI et des milliers d'Ivoiriens n'auraient pas été massacrés.... Il faut etre vraiment un "Con-Biologique" pour penser que le FPI avait gagné les élections de 2020 face au duo PDCI+RDR+.....
 
 il y a 1 mois
Mesmin Konin
@Srikabla, ton probleme est surement genetique. On Parle d une chose tu viens repondre sur mon poste d une autre. Comme tu es plus intelligent que Cuno Tarfussier et le juge Henderson, vue que tu connais le sexe de Jupiter.... D abord il n y a pas eu de jury mais des juges siegeant, ignorant. De 2 on ne Parle pas de qui a Gagne les elections, les forces de l ordre ont pour vocation de retablir l ordre. Tu parles de laisser la place au vainqueur d une election, et de manipuler l armee Comme si cette armee etait monocolore et n avait que des partisans de Gbagbo. En plus dans ta cecite tu te limites aux elections Comme si les elections etaient le point de depart de tout.. Pfffff. Si justement on en parlait avec un Groupe en armes au Nord Comme s ils y avaient droit, un dernier point tous ceux qui sont Pdci, Udpci et autres n ont pas forcement vote pour Ouattara donc arrete un peu avec ton raisonnement. C est Comme ca, certains ont raisonne et croyaient que Gbagbo ne reviendrait plus le revoila mais Comme c est trop fort pour ton niveau
 
 il y a 1 mois
SRIKABLA
Nos dirigeants ont les solutions de tous nos problemes quand ils sont uniquement dans l'opposition. Si Gbagbo n'avait été chassé du pouvoir, il aurait mis lui-aussi son compteur á zéro comme notre actuel ROI-des-rois.. Certaines tetes-de-Turque et autres chiens-de-garde(FPI) , avaient suggéré que la rebellion de Soro avait empeché Gbagbo de gouvernement convenablement; donc il faillait "bisser" les mandats de Gbagbo.... Sans Sarko+ONUCI-1; Koudou Gbagbo allait etre toujours au pouvoir.. La politique dirigeante en RCI est une veritable jungle de la Mafia et rien de plus.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Je cite: "Si Gbagbo n'avait été chassé du pouvoir, il aurait mis lui-aussi son compteur á zéro comme notre actuel ROI-des-rois". @SRIKABLA, tu es pathétique !
 
 il y a 1 mois
Ubiquismus
La France a voulu écarter définitivement le président Gbagbo de la vie politique Ivoirienne (parce que considéré comme dangereux pour ses intérêts), et nous nègres surenchérissons en allant dans ce sens. On peut légitimement se demander si nous n'encourageons pas nous-mêmes les autres à nous agresser ?
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement