Côte d'Ivoire Culture
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire-Burkina : Visite d'immersion de la Direction Générale du BURIDA au BBDA pour des partages d'expériences Sud-Sud
 

Côte d'Ivoire-Burkina : Visite d'immersion de la Direction Générale du BURIDA au BBDA pour des partages d'expériences Sud-Sud

 
 
 
 1809 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 21 octobre 2021 - 11:24



La photo de famille à Ouaga (Ph) 


Toujours dans sa quête du bien des être artistes ivoiriens, après la SACEM en France, Ouattara Karim,  Directeur Général du  Bureau Ivoirien du droit d’Auteur (BURIDA) , à la tête d’une délégation ,  en marge du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) , a eu une séance de travail , le mercredi 20 octobre 2021, avec la Direction Générale et plusieurs services du Bureau Burkinabé du Droit d'Auteur (BBDA) pour des partages d’expériences Sud-Sud.


Cette séance faisant suite à plusieurs autres s'inscrit dans le cadre du réchauffement des liens entre le BURIDA et les sociétés sœurs, ainsi que du renforcement des capacités opérationnelles de l'organisme Ivoirien initié par l’Administrateur Financier, Directeur Général dudit organisme.


La séance de travail du jour, a permis à la délégation du BURIDA de profiter des expériences du BBDA en matière notamment, de politique de valorisation des œuvres tirées du patrimoine culturel traditionnel, de stratégie de collecte des relevés de programme ou relevés d'exploitation, de politique culturelle et d'assistance sociale, de systèmes de contrôle des services et activités du BBDA et de l'importance de la constitution des statistiques sur les activités menées.

 

Quant au BBDA, il a présenté un grand intérêt pour les actions de modernisation du BURIDA, exposées par Monsieur OUATTARA KARIM en matière notamment, de digitalisation des principaux actes et procédures, de politique de contractualisation généralisée des utilisateurs aux fins de l'élargissement de l'assiette de perception et de politique qualité.


 

Une deuxième séance est prévue pour se tenir le vendredi 22 Octobre prochain. Cette deuxième séance de travail verra la participation effective de Mme Arlette BADOU N'GUESSAN et portera sur un partage d'expérience du BBDA au profit du BURIDA en matière de gestion des Rémunérations pour Copie privée d'une part et pour reproduction par reprographie d'autre part, annonce-t-on.


Par ailleurs, le Conseil des Ministres du mercredi 20 octobre 2021 a adopté de dix (10) nouveaux projets de loi, au titre du Ministère de la Culture et de l’Industrie des Arts et du Spectacle notamment : 


Un décret portant organisation des spectacles vivants sur le territoire national ; Un décret fixant les attributions, l’organisation et le fonctionnement du Bureau Ivoirien du Droit d'Auteur, en abrégé BURIDA ; Un décret portant statut de l’artiste ; Un décret portant homologation des établissements de spectacles cinématographiques et autorisation d’exercice de la profession d’exploitant desdits établissements ; Un décret relatif aux modalités de délivrance du visa d’exploitation et à l’autorisation de tournage d’œuvre cinématographique ; Un décret portant modalités d’organisation et de fonctionnement de la billetterie nationale et fixant les obligations relatives à la tenue du carnet de caisse et aux déclarations de recettes d’exploitation des films cinématographiques ; Un décret fixant la liste des métiers de la cinématographie et déterminant leurs modalités de déclaration d’exercice ; Un décret fixant les modalités de classement des salles de spectacles cinématographiques ; Un décret fixant les conditions d’organisation du registre public de la cinématographie ; Un décret fixant la liste des métiers du livre et déterminant les modalités de déclaration de l’exercice desdits métiers.


« Le domaine des arts et de la culture connaît une vitalité créatrice qui a suscité l’adoption d’une série de lois marquant la volonté de l’Etat d’accompagner le processus de développement du secteur et de permettre à ses acteurs de tirer avantage de leur talent. Il s’agit essentiellement de la loi n°2014-425 du 14 juillet 2014 portant politique culturelle nationale, de la loi n°2014-426 du 14 juillet 2014 relative à l’industrie cinématographique, de la loi la loi n°2015-540 du 20 juillet 2015 relative à l’industrie du livre et de la loi n°2016-555 du 26 juillet 2016 relative au droit d’auteur et aux droits voisins. L’ensemble de ces décrets, pris en application de ces différentes lois, visent à organiser, à structurer et à encadrer le secteur en vue de favoriser l’émergence d’une industrie culturelle nationale créative et compétitive », a expliqué le Gouvernement.


Suite donc à la suite de la signature des différents décrets, voici les premiers mots du Directeur Générale du Burida, OUATTARA Karim...


« Je suis heureux pour cette très bonne nouvelle qui arrive à point nommé, car le vendredi 22 octobre, ici à Ouagadougou, en marge des travaux du FESPACO, Mme le ministre de la Culture et de l’Industrie des Arts et du Spectacle, Madame Harlette Badou Kouamé N’Guessan, préside une réunion d’échange entre le BURIDA et le Bureau burkinabé du droit d’auteur (BBDA), sur l’expérience burkinabé en matière de gestion des rémunérations pour copie privée et reproduction par reprographie. Le personnel du BURIDA par ma voix exprime son infinie gratitude au président de la République SEM ALASSANE OUATTARA, au Premier Ministre SEM PATRICK ACHI, à Madame la Ministre Harlette Badou N’GUESSAN ainsi qu’à tout le gouvernement pour la prise de cette importante décision qui permettra de lutter efficacement contre la misère, devenue malheureusement endémique, dans le milieu de nos artistes.


 

J’exprime également mes remerciements aux différents ministres en charge de la Culture dans notre pays qui ont soutenu ce dossier durant leurs mandats.

En outre, je voudrais saluer l’engagement du Conseil de Gestion et de restructuration du BURIDA qui ne ménage aucun effort pour être aux côtés des artistes et qui, auprès de Mme la Ministre et de la Direction Générale du BURIDA que je dirige, a su porter ce projet.


Enfin, je dis infiniment merci au personnel du BURIDA et aux collaborateurs de Madame la Ministre pour leur immense contribution et leurs prières pour la prise de cette importante décision. »


Donatien kautcha, Abidjan

 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-France : BNP qui se retire de la Bicici en la faveur d'entreprises d'Etat, vers une fuite des clients ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Mali : Faure Gnassingbé de mèche avec la junte militaire ?
 
1232
Oui
37%  
 
1938
Non
59%  
 
129
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire-Burkina : Visite d'immersion de la Direction Générale du BURIDA au BBDA pour des partages d'expériences Sud-Sud
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter