Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : « Opération mains propres »,  Moussa Sanogo prévient : « Plus aucune entreprise publique ne peut rester plus de trois ans sans subir un audit »
 

Côte d'Ivoire : « Opération mains propres », Moussa Sanogo prévient : « Plus aucune entreprise publique ne peut rester plus de trois ans sans subir un audit »

 
 
 
 13717 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 18 novembre 2021 - 15:28

Moussa Sanogo



Lors de son passage devant la commission des affaires économiques et financière de l’Assemblée nationale le mercredi 17 novembre pour la présentation du budget de son département, le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat a été interrogé sur l’efficacité du contrôle des entreprises publiques se référant aux audits en cours et suivis d’une vague de limogeages de certains Directeurs des Sociétés d’Etat pour « mal Gouvernance ».


Moussa Sanogo a assuré devant les élus de la Nation que désormais aucune entreprise publique ne pourra rester plus de trois ans sans subir un audit.


Il a indiqué que les contrôles se font tout le temps et expliqué que le dispositif de contrôle des entreprises publiques repose sur des piliers dont un contrat de performance qui lie l’Etat aux entreprises publiques et à travers lequel les objectifs à atteindre sont fixés et l’obligation de reporting de déposition de leur situation financière tous les trois mois. 


 

« Aujourd’hui en Côte d’Ivoire, plus aucune entreprise publique ne peut rester plus de trois ans sans subir un audit et on peut rapprocher les délais lorsqu’on constate des déficits consécutifs ou qu’on a des informations sur des évolutions inappropriées », explique Moussa Sanogo


Alors qu'on découvre qu'un des limogés a créé une SCI en France, dans les beaux quartiers de Paris, alors qu'il était en fonction (affaire Euloge Soro-Kipeya, ndlr), l'ancien de la BCEAO a également indiqué que les contrôles se font tout le temps et expliqué que le dispositif de contrôle des entreprises publiques repose sur des piliers dont un contrat de performance qui lie l’Etat aux entreprises publiques et à travers lequel les objectifs à atteindre sont fixés et l’obligation de reporting de déposition de leur situation financière tous les trois mois. 


Moussa Sanogo a ajouté que le compte rendu de ces missions est fait au conseil des ministres, la dernière communication en date sur les constats et recommandations sur les audits réalisés en 2019 à l’Anader, la Poste de Côte d’Ivoire, la Sotra, la SNDI, l’AIGF, etc. 


 

« Bientôt, nous allons faire passer ceux concernant les résultats pour 2020 », a précisé le ministre, soulignant que toutes les entreprises ne peuvent pas être contrôlées en même temps. Il a également évoqué le mode de supervision de l’entreprise publique qui passe par les conseils d’administration, « qui ont aujourd’hui l’obligation d’être assistés par un comité d’éthique. ».



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 

ARTICLES ASSOCIÉS

 
 
  Côte d'Ivoire : Les SCI françaises du DG de l'ANSUT limogé sous le feu des proje...
Panneau de promotion d'Euloge Soro-KipeyaLimogé la semaine dernière dans le cadre de l'opération mains propres, les activités de l'ex-DG de...
Côte d'Ivoire | Politique      il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : « Opération mains propres », Moussa Sanogo prévient : « Plus aucune entreprise publique ne peut rester plus de trois ans sans subir un audit »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement