Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Une entreprise informatise le CRO pour 61 millions, 9 ans après, un refus de payer défie l'autorité du ministre Diawara
 

Côte d'Ivoire : Une entreprise informatise le CRO pour 61 millions, 9 ans après, un refus de payer défie l'autorité du ministre Diawara

 
 
 
 10299 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 27 novembre 2021 - 13:36

Koffi Kouadio Baudelaire et Ouattara Carolle Gina ce samedi à Abidjan (ph KOACI)



YONIAN DIGITAL est une entreprise constituée de jeunes ingénieurs sortis de grandes écoles publiques et privées de Côte d'Ivoire. Si rien n'est fait pour cette société elle risquerait de mettre la clé sous le paillasson par la faute d'un Directeur d'une structure étatique.


Les domaines de compétences de l'entreprise en difficulté sont l'ingénierie informatique, la réhabilitation de bâtiments et les installations des équipements solaires.


Depuis 2013 YONIAN DIGITAL a réalisé une bibliothèque virtuelle et des installations Wi-Fi pour couvrir tout le Centre de Recherches Océanologiques (CRO) en internet haut débit pour un montant de 61 531.044 Fr CFA.


Depuis 9 ans, les responsables de cette entreprise courent derrière cet argent, mais en vain. Même les décisions de justice rendues en faveur de l'entreprise pour le paiement de cette créance n'ont jamais été exécutées. Sans oublier les courriers adressés à certaines autorités gouvernementales pour que le Directeur du CRO paie les 61 531.044 FCFA.


Aujourd'hui, les responsables de l'entreprise, Koffi Kouadio Baudelaire, associé gérant et Ouattara Carolle Gina associée chargée du service commercial et des recouvrements avec documents à l'appui ont expliqué leur calvaire à la presse et souhaité l'implication du chef de l'Etat ivoirien pour le paiement de leur créance.


 

La grosse


Cliquez pour agrandir l'image  
 



Les faits.




Dans le cadre de ses activités, YONIAN DIGITAL a effectué des travaux au Centre de Recherches Océanologiques (CRO) mais jusque-là aucun paiement. Voyant le refus du Directeur Monsieur Bamba Siaka Barthélémy de les satisfaire, les responsables ont été contraints de traduire le CRO en justice. Même après la décision de la justice de les payer en juillet 2013, monsieur le Directeur refuse de s'exécuter et fait appel de la décision de justice. En appel, la justice donne encore raison à YONIAN DIGITAL. Et malgré cela, Monsieur le Directeur manifeste toujours un refus de payer.


Dans le mois de février 2021 les responsables se sont rendus au CRO avec un imminent serviteur de Dieu pour les aider à raisonner Monsieur Bamba, mais il les a chassés de son bureau et a dit à l'issue de cette visite qu'il ne payerait jamais cette facture tant qu'il sera Directeur du CR0 et que l'entreprise peut envoyer mille grosses (décisions de justice) si elle le voulait. Ne sachant que faire, les responsables s'orientent vers la justice à nouveau par le biais d'un Huissier de justice qui va déposer un acte de Commandement à payer avant saisie en date du vendredi 16 avril 2021 au CRO. Mais hélas Monsieur Bamba Siaka Barthélémy fait toujours opposition au paiement et refuse une fois de plus d'exécuter une décision de justice. C'est ainsi que les responsables ont interpellé par plusieurs courriers officiels depuis juillet 2021, le ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, tutelle du CRO (Centre de Recherches Océanologiques).


Mais jusqu'à ce jour aucune réponse du ministère. Ils ont également saisi la

Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance en septembre 2021. Le 26 octobre 2021, ils se sont rendus à la Bonne Gouvernance pour leur signifier que le Directeur du CRO refuse toujours de payer leur créance. Dans le même mois de septembre 2021, les responsables ont saisi la Primature par courrier pour qu'elle intervienne parce que la situation devenait de plus en plus difficile à leur niveau.


 

A la date du 19 octobre 2021, ils ont enfin reçu après neuf ans de relance le premier courrier du CRO signé par son même Directeur Monsieur Bamba Siaka Barthélémy pour leur signifier qu'il reconnait leur créance de 61.531.044 FCFA et qu'il est prêt à payer sauf qu'il n'a pas de budget alloué à cette dépense. Dans leur courrier réponse à ce premier courrier du CRO, ils ont dit à Monsieur le Directeur: « Nous vous rappelons qu'en son temps Monsieur le Directeur lors de l'exécution du marché, la ligne budgétaire allouée pour ce projet était bel et bien disponible soit environ 50 millions FCFA ». Après leurs investigations, c'est Monsieur Bamba qui en fait de cette histoire une affaire personnelle au motif qu'il avait été humilié en perdant le procès et qu'il userait de toutes ses forces pour faire fermer l'entreprise à cause de l'humiliation subit. Ce qui justifie toutes ces médiations infructueuses citées antérieurement. Il commence à faire du dilatoire. Car selon les informations il est proche de la retraite. Pour lui il fait partie des intouchables et que même le ministère de tutelle n'a aucun moyen de pression sur lui. Est-ce vrai ou faux ?


Pour le moment compte tenu du fait qu'il ne s'exécute pas les responsables pensent qu'il dit vrai, car malgré les décisions de justice et les injonctions de son ministre de tutelle et celles de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance, autorité de régulation et de la bonne gouvernance (il est toujours sourd à leurs injonctions). La seule bonne mauvaise foi qu'il a pu faire après 9 ans, c'est de les adresser un courrier ou il est en de bonnes dispositions à les payer. Mais les bruits de couloirs leur font dire qu'il souhaite les payer 1 000 000 FCFA par an pour une créance de 61 531.044 FCFA. Ils veulent que la presse les accompagne auprès du chef de l'Etat pour lui conter la misère et la situation tragique que traverse une jeune entreprise de jeunes ivoiriens à cause du despotisme de certains cadres de ce pays qui rament à contre-courant des objectifs visés par le Président de la République, Alassane Ouattara.


Leur objectif n'est pas de dénigrer qui que soit, mais c'est le cri de cœur d'une entreprise ivoirienne qui est en train de mourir. Des pères et mères de familles au désarroi à qui on fait comprendre que c'est le chef de l'Etat seul qui peut leur donner dignité et fierté par le règlement de leur créance qui s'élève à 61 531 044 FCFA aujourd'hui.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Une entreprise informatise le CRO pour 61 millions, 9 ans après, un refus de payer défie l'autorité du ministre Diawara
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
KôrôBob
Ce genre de dirigeant bête et méchant me dégoûte au plus au point. Qu'il soit viré au plus vite
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
C'est quoi ce pays bordel !!! On est ou là ??? Vraiment Prado faut nettoyer la maison de plus en plus sale. Comment on peut faire ça ?
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter