Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Chambre de commerce et d'industrie, un Syndicat annonce le dépôt d'un préavis de grève pour le non-respect des engagements pris par la Direction
 

Côte d'Ivoire : Chambre de commerce et d'industrie, un Syndicat annonce le dépôt d'un préavis de grève pour le non-respect des engagements pris par la Direction

 
 
 
 2707 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 29 novembre 2021 - 07:44


Le Syndicat des agents de la Chambre de commerce et d'industrie de Côte d'Ivoire (SACCI-CI) a tenu une Assemblée générale extraordinaire le samedi 27 novembre 2021 à la Bourse du travail avec pour ordre du jour «Comment répondre efficacement à la lourdeur et au non-respect des engagements de la direction » ?

Depuis sa naissance en 2018, le SACCI-CI s’est toujours engagé sur une voie conduisant au mieux-être des travailleurs de la CCI-CI en inscrivant sa démarche dans la concertation, le dialogue et le compromis. Malheureusement, au fil des trois dernières années de son existence, il s’est heurté à une sorte d’indifférence qu’affiche la direction quand il s’agit de s’asseoir pour discuter des vrais problèmes du personnel.


Les travailleurs en veulent pour preuve, l’accord d’entreprise conclu entre la direction et le syndicat depuis le 22 Juin 2020 et qui peine à être exécuté sur l’audit de la grille salariale actuelle, plus précisément sur l’article 7 de cet accord qui stipule que « L’employeur s’engage à commanditer un audit de la grille salariale actuelle dès le premier trimestre, pour une durée de six (06) mois.


A la fin de l’audit, la nouvelle grille salariale complète, qui prend en compte les cadres, sera mise à la disposition des représentants du SACC-CI. A cet effet, des rencontres d’échanges seront initiées entre la CCI-CI et les représentants du SACC-CI pour observation avant exécution ».


Six mois étaient impartis à la direction pour boucler l’audit et transmettre les conclusions de la nouvelle grille salariale aux représentants du SACCI-CI pour observation avant exécution. A sa grande surprise le syndicat constate qu’aucun audit n’a été commandité jusqu’à ce jour. Face à cette situation, les travailleurs ont fini par comprendre que sans les actions du syndicat, rien n’aurait été pris comme initiative par l’administration pour améliorer leur condition de vie et de travail.

Selon le syndicat, tous les procès verbaux de réunions tenues avec la hiérarchie sont jusqu’à présent en possession de la Direction.


«Demande d’audience du 12 janvier 2021, reçu le 09 fevrier2021 par la direction. Demande d’audience du 12 avril 2021, reçu le 27 avril 2021 par la direction. Demande d’audience le 07 juin 2021, relance de la demande d’audience le 20 août 2021, reçu par la direction le 30 août 2021. Demande d’audience au Président de la CCI-CI le 21 septembre 2021, aucune réaction de sa part jusqu’à ce jour », dénonce, le Syndicat.


En janvier 2021, à l’approche de l’échéance fixée par les termes de l'accord pour élaborer une nouvelle grille salariale applicable aux travailleurs, le syndicat, habitué aux échappatoires de la direction a dû, par plusieurs courriers, lui demander de créer un cadre préparatoire d’échanges en guise d’assurance et situer les agents sur l’évolution des choses.


 

Selon le syndicat, ce n’est que le 30 août 2021 que celle-ci se décide à les recevoir et explique que son objectif n’était pas de faire un point clair de l’avancée des travaux de l’audit sur la grille, mais de présenter ses excuses au SACCI-CI pour n’avoir pas été en mesure d’honorer ses engagements sur ce point déterminant pour la carrière des travailleurs.


«De ce fait, l’administration de la CCI-CI sollicitait un nouveau délai pour s’excuser, soit six(06) mois de prolongation, selon les exigences du cabinet retenu pour la tâche. Le syndicat, soucieux d’avoir un rendement de qualité, bien que frustré par l’attitude de la direction, n’a pas émis d’objection particulière. Toutefois, il demande qu’il soit rédigé un projet d’avenant à l’accord qui indiquerait les nouveaux délais avec comme date butoir le 15 novembre 2021 pour la rédaction dudit document et le remettre au SACCI-CI. Une fois encore, aucun projet d’avenant ne nous a été transmis malgré l’assurance donnée par la direction de respecter ce délai », a déploré, le syndicat.


Il estime que cette léthargie de la situation n’est pas à mettre à son compte, car il a fait preuve de patience et a montré sa bonne volonté de négocier. Au contraire, il constate que la direction a tourné le dos aux travailleurs par sa flagrante indifférence et inaction.


«Au vu de ce qui précède, nous comprenons aisément que la logique de la direction est claire : fermer les yeux sur les problèmes qui minent la politique salariale de l’institution. Pour cette direction, les travailleurs devraient se contenter de la régularité de la stabilité des salaires sans se soucier de quelque changement que ce soit. Persévérer également dans les promesses sanctionnant chaque rencontre sans être verbalement imprégné d’intentions véritables. Et à cette démarche, le SACCI-CI ne saurait apporter sa caution », a mentionné le SACCI-CI.


En effet, tout accord fait force de loi et s’impose, de facto à toutes les parties qui s’y sont engagées par leur signature. Suite au dialogue engagé avec la Direction, le Syndicat déduit que cette administration fait passer les besoins des travailleurs en second plan.  

Tout accord d’entreprise incluant des coûts, il allait de soi que les charges qui devaient en découler soient approximativement prévues dans le budget de 2021. Malheureusement, la direction a usé de son pouvoir pour abuser de la confiance et de la patience des travailleurs, en se reniant elle-même sur ce point sensible de ses engagements. 


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Par conséquent, le syndicat fustige cette attitude et appelle vivement la direction de la CCI –CI afin qu’elle consente enfin à respecter tous ses engagements qu’elle a librement pris avec ses travailleurs et arrêter de jouer au chat et à la souris avec lui en acceptant de le rencontrer pour lui donner des réponses concrètes aux questions posées.


Mandatés par leur camarade travailleur pour le suivi et l’application dudit protocole d’accord, le Syndicat avait le devoir de les informer de l’évolution des choses en tant que leurs mandataires.


En organisant cette Assemblée générale extraordinaire le samedi 27 novembre 2021, le Syndicat a échangé avec les travailleurs sur la situation et la conduite à tenir. Au terme de cette rencontre, les travailleurs ont convenu à l'unanimité de demander comme le recommande les termes de l'accord de l'entreprise, l'arbitrage de l'inspection du travail ressort et en cas d’échec de déposer dans un délai bref un préavis de grève. 


 

Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Chambre de commerce et d'industrie, un Syndicat annonce le dépôt d'un préavis de grève pour le non-respect des engagements pris par la Direction
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter