Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Titrisation de créances, une opportunité pour le financement des entités privées et publiques de l'économie, le Gouvernement appelle à la vulgarisation de cette technique
 

Côte d'Ivoire : Titrisation de créances, une opportunité pour le financement des entités privées et publiques de l'économie, le Gouvernement appelle à la vulgarisation de cette technique

 
 
 
 2034 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 03 décembre 2021 - 08:32

Il s'est tenu aujourd'hui à Abidjan, le forum Afrique finance alternative dont le thème de la première édition était « Titrisation des créances et financement de l'économie ».


La titrisation est un financement dit alternatif qui permet de lever du financement sur le marché financier à travers la cession d'un portefeuille de créance. Cette technique financière s'adresse en particulier aux institutions financières, au secteur public et aux entreprises commerciales. C'est une activité réglementée dans la zone UEMOA, c'est-à-dire qu'elle requiert un agrément de l'autorité de régulation de la zone


notamment le Conseil Régional de l'Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF).


Ce forum inédit dédié à la titrisation dans la zone UEMOA a pour ambition de promouvoir la technique, favoriser les échanges et d'accélérer ainsi à la réalisation d'opérations d'envergure.



En effet, il s'agit de positionner la technique au cœur de la stratégie du secteur bancaire, des institutions de microfinance, des Etats et sociétés publiques ainsi que d'entreprises commerciales de toutes tailles afin de leur apporter une alternative aux solutions de marché disponibles.


Ce forum a suscité un vif engouement et enregistré la participation des acteurs majeurs du marché financier de la zone UEMOA. Environ 500 personnes ont assisté à cet évènement à travaux les canaux mis à disposition (présentiel et en ligne). Banques (directions générales, financières et risques), Institutions de microfinance, Investisseurs institutionnels, Régulateurs, Sociétés de gestion d'intermédiation, d'actif, de titrisation, Agences de notation agréées ont pris part à cette cérémonie organisée par Joseph Titrisation, présidé par Massou Boua.


Les échanges durant ce forum ont permis de « démystifier » la titrisation et de présenter cette technique financière comme étant une opportunité pour le financement des entités privées et publiques de l'économie ouest africaine. L'événement a été également l'occasion de partager l'expérience et l'expertise de divers acteurs de l'écosystème.


Le forum a été marqué par une entrevue sur la titrisation ainsi que trois panels. Massou Yasmine BOUA a évoqué les spécificités liés à la technique sur le marché financier, les enjeux du financement par les créances mais également l'expertise et les apports de Joseph Titrisation, en tant que Société de Gestion agréée.


 

«Aujourd'hui nous sommes là pour parler d'innovation financière. Nous sommes sur un marché où tout le monde cherche des financements que ce soit une banque, une entreprise que ce soit la femme qui vend au marché. Nous sommes venus présenter une technique qui permet de lever des financements d'avoir de l'argent en grande quantité sur le marché financier. Si vous êtes une entreprise, un Etat, une PME, une banque, qui a des créances de qualités à qui quelqu'un doit une créance de qualité, où on peut faire du recouvrement vous pouvez venir nous voir nous avons des solutions pour vous accompagner. Nous avons accompagné pas mal d'entreprises qui s’intéressaient à cette technique. Dans les prochaines semaines vous allez entendre parler de nous. On prend le temps de travailler avec le cédant pour sélectionner parce qu'en réalité on peut avoir une titrisation avec des créances qui ne sont pas de qualités. Plus la qualité est dégradée plus nous allons mettre des garanties et à la fin de la journée ça coûte cher au cédant. Notre rôle est de les accompagner. Nous venons d'arriver sur le marché avec une grosse expertise, combiner notre expertise internationale avec la connaissance du marché local », a expliqué, le PDG de Joseph Titrisation. Adama Koné, ancien ministre de l'Economie et des finances a salué cette alternative non seulement pour les banques mais également pour les entreprises.


L'ancien DG du Trésor a déclaré que la titrisation telle qu’elle est faite au niveau de l’Etat est un volet, mais il n'y a pas que cela. Selon lui, ce qu'il faut comprendre, dans la vie d'une entreprise, vous faites des opérations des clients vous doivent de l'argent, vous avez besoin de ressources pour aller ailleurs.


«Vous pouvez vous adresser à une banque ou vous pouvez décider de céder certains de vos créances à travers une agence de titrisation. L'initiative est bonne, nous la soutenons et nous l'encourageons. Ça donne une nouvelle alternative à notre économie », a mentionné l'ancien ministre de l'Economie et des finances.


La titrisation n'a pas encore démarré en Côte d'Ivoire cependant elle est une réalité. « La Côte d'Ivoire est une économie ouverte donc ce mode de financement n’est pas encore bien développé », a-t-il déploré.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Il est convaincu que ce forum est organisé, pour informer, sensibiliser et dire aux acteurs de l'économie qu'il y a un autre mode de financement à part le financement classique à travers les banques.


Au nom du ministre Adama Coulibaly, ministre de l'Economie et des finances, le Conseiller, Charles Dagrou a affirmé que depuis plusieurs années, la Côte d'Ivoire réalise des opérations de titrisation de créances sur le marché. Toutefois, contrairement à la pratique en vigueur au niveau international, la technique utilisée par la Côte d'Ivoire consiste en la transformation de certaines dettes en titres de créances matérialisés de moyen et long terme crédibles et négociables sur le marché financier régional.


 

«A ce jour, la Côte d'Ivoire n'a pas encore réalisé d'opérations financières en ayant recours à la technique de titrisation financière en ayant recours à la technique de titrisation de créances comme adopté au niveau international », a précisé, le Conseiller technique en charge de la mobilisation de ressources.


Son souhait est que, ce forum sera une occasion de vulgariser cette technique financière auprès de la Côte d'Ivoire, des entreprises publiques et privées.



Wassimagnon




 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Titrisation de créances, une opportunité pour le financement des entités privées et publiques de l'économie, le Gouvernement appelle à la vulgarisation de cette technique
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter