Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Assassinat de Norbert Zongo, des organisations espèrent un procès en 2022
 

Burkina Faso : Assassinat de Norbert Zongo, des organisations espèrent un procès en 2022

 
 
 
 1838 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 13 décembre 2021 - 15:21



Le Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques (CODMPP) et la Coalition de Lutte Contre la Vie Chère, la Corruption, la Fraude, l’Impunité et pour les Libertés (CCVC), ont commémoré ce lundi à Ouagadougou le 23e anniversaire de l'assassinat du journaliste d'investigation Norbert Zongo, espérant la tenue d'un procès en 2022.


"13 décembre 1998-13 décembre 2021 : cela fait 23 ans que Norbert Zongo, Ernest Yembi Zongo, Blaise Ilboudo et Abdoulaye Nikiéma dit Ablassé ont été cribles de balles et carbonisé dans leur véhicule sur la route de Sapouy", a d'emblée rappelé le président du CCODMPP Chrysogone Zougmoré


Selon lui, cela fait donc 23 ans que "des patriotes, démocrates et révolutionnaires du Burkina, d'Afrique et du monde se battent avec courage et détermination pour exiger la vérité et la justice sur ces crimes odieux". 


En rappel, Norbert Zongo a été tué alors qu'il menant une enquête pour son journal d'investigation L'événement, sur la mort de David Ouédraogo, un des chauffeurs de François Compaoré, petit frère de l'ancien président Blaise Compaoré, soupçonné d'avoir commandité le crime. 


 

"23 ans après le drame, le dossier judiciaire semble piétiner au pénal", estime M. Zougmoré


"Depuis la mise en examen d'éléments de l'ex régiment de sécurité présidentielle (RSP), à savoir le soldat Christophe Kombacere, le caporal Wampasba Nacoulma et le sergent Banagoulo Yaro, ainsi que de l'avis favorable à l'extradition de François Compaoré, par la chambre d'instruction de la cour d'appel de Paris et la prise de decret d'extradition par le gouvernement français en mars 2020, nous attendons toujours avec ferme espoir d'un denouement prochain", a-t-il déclaré. 


" Nous avons la certitude qu’au plan national, ce dossier avance. Il y a quelques auditions qui se poursuivent encore, tout est pratiquement fin prête. Nous voulons espérer et croire, qu’au cours de l’année 2022, ce procès ait lieu. C’est vrai, François (Compaoré) n’est pas là, il est possible qu’il soit jugé par contumace. Ce n’est pas ce que nous souhaitons", a-t-il indiqué. 


Selon lui, après 23 ans de luttes acharnées et déterminées, aujourd'hui, les lignes ont bougé grâce à nos actions de veille, d'interpellation et de dénonciation, soutenues par une farouche détermination a arraché la vérité et la justice dans les dossiers pendants.


 

Autant d'actions citoyennes qui ont contribué à conquérir des espaces de libertés, parfois au prix du sang, a-t-il souligné. 


"Nous poursuivrons ce combat salvateur, afin de débarrasser à terme notre pays du sinistre phénomène de l'impunité qui constitue une véritable gangrène pour notre société", a assuré Chrysogone Zougmoré


Outre le meeting qui a réuni plusieurs personnes à la place de la Nation, les membres du CODMPP, de la CCVC et de l'association des journalistes du Burkina (AJB) ont déposé des gerbes de fleurs sur la tombe de Norbert Zongo et de ses compagnons. 


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : Assassinat de Norbert Zongo, des organisations espèrent un procès en 2022
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter