Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, « champion dans l'incivisme routier », des taxis-moto après un incident barricadent la nationale A3 et affrontent les forces de l'ordre
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, « champion dans l'incivisme routier », des taxis-moto après un incident barricadent la nationale A3 et affrontent les forces de l'ordre

 
 
 
 7735 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 30 décembre 2021 - 18:12

Carrefour du marché de Gros envahi par les conducteurs de taxi-motos (ph KOACI) 



« Les autorités du pays doivent maintenant mettre fin aux phénomènes des taxis-moto à Bouaké », estime la plupart des habitants de la capitale du Gbêkê rencontrée ce jeudi 30 décembre aux environs du site d'affrontement entre force de l'ordre et conducteurs de taxis-moto. Tout a commencé dans la matinée de ce jeudi 30 décembre 2021 aux environs de 09 heures, lorsqu'un conducteur de moto-taxi, voyant soudainement face à lui des éléments de la gendarmerie postés pour le contrôle des pièces afférentes aux motos au niveau du carrefour du feu du CHU de Bouaké, a voulu dévier ce point de contrôle.


Dans sa tentative de fuite car n'ayant certainement aucun papier de son engin encore moins un casque de protection et des rétroviseurs, le moto-taxi rate sa parade et s'écroule sur le bitume. Celui-ci a été immédiatement envoyé pour des soins au CHU. Au même moment, les collègues taxis-moto de l'infortuné, se mettent en branle en barricadant la voie au niveau du lieu de l'incident. Quelques moments après, ils s'amassent sur la nationale A3 au niveau du marché de Gros de Bouaké où ils obstruent la voie jusqu'à Dar-Es-Salam, empêchant la fluidité du transport.


 

Venues rétablir l'ordre, les forces de l'ordre ont été accueillies par des jets de pierres et menaces émanant des conducteurs de taxis-moto plus que surexcités. Face à cette sorte d'attaque des motos taxis contre l'autorité qui a occasionné des dégâts sur les véhicules et des blessés chez les forces de sécurité, des renforts de la gendarmerie, la police et du GMI, ont convergé vers l'axe occupé pour rétablir l'ordre.


Une pluie de gaz lacrymogène, a été servie comme menu à ces motos taxis qui, comme confié à KOACI par une autorité sécuritaire, « n'ont aucune considération et respect pour les forces de l'ordre, et en plus, sont des maîtres incontestés de l'incivisme routier à Bouaké


 Cette offensive contre les taxis-moto, à mis en débandade ces derniers qui ont pris la poudre d'escampette. « Nous avons dégagé toutes les voies qui étaient barricadées depuis matin. Du marché de Gros jusqu'à Dar-Es- Salam, tout est dégagé. Ils sont partis et la situation est normale. Actuellement tout est calme...» a rassuré notre source sécuritaire à 16 heures 50 minutes.


Pour un cadre de la ville, militant du parti des Houphouëtistes, « cette énième forme d'incivisme des taxis-moto à l'encontre des forces de l'ordre, devrait sérieusement interpeller les autorités du pays à prendre une décision ferme sur ce mode de transport champion dans l'incivisme routier, agressions, meurtres, trafic de stupéfiants et autres ici à Bouaké. Il y a eu les bus qui au départ n'étaient pas connus mais actuellement, le niveau est très acceptable. En plus, nous venons de recevoir plusieurs Taxi Ivoire à Bouaké. C'est pas mieux que les motos taxis ça ? Tant que les motos taxis ne sont pas suspendues, tout ce désordre sur nos routes occasionné par ces derniers sera malheureusement constaté.»


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, « champion dans l'incivisme routier », des taxis-moto après un incident barricadent la nationale A3 et affrontent les forces de l'ordre
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
@Marius
Ça vous étonne que Bouaké soit le "champion de l'incivisme routier"!? Moi, non! Les malheurs de Bouaké ont commencé quand l'ex maudite rébellion du rdr en a fait sa capitale. Cette ville, naguère "vivante" et paisible, est devenue une ville anxiogène, qui a connu un développement exponentiel de la prostitution. Entre prostitution, insécurité et incivisme,... Voilà, une facette du "paradis" du dictateur de sindou. Les taxis motos et même les taxis à 4 roues ne respectent rien : ils roulent au gaz pourtant interdit, ils violent le code de la route, aucun respect des hommes en tenue, certains sont des meurtriers (rip a cette pauvre étudiante!)... Tout ça, par la faute d'une maudite rébellion du rdr, qui a montré a des millions d'ivoiriens, qu'on peut arriver à ses fins en usant de la violence. Alors, pourquoi s'étonner des agissements de ses taxis-motos ? C'est le résultat de 10 ans d'abrutissement de la rébellion du rdr.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Bouaké, la capitale de la cedeao est saturée. Cette ville qui faisait la fierté du centre de notre pays est devenue la poubelle de la sous-region. Merci à la rébellion de kigbafori soro. Les bôyôrôdjans se sentent à l'aise maintenant comme tu l'avais voulu. Viens savourer ta victoire. Tu te cache comme un rat pourquoi ? Bouaké yako
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
C'est vraiment écoeurant de voir ce maudit soro Guillaume pris comme modèle par certains Ivoiriens.
 
 il y a 4 mois
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter