Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Le procès Sankara suspendu sine die
 

Burkina Faso : Le procès Sankara suspendu sine die

 
 
 
 2839 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 31 janvier 2022 - 13:32

Le procès des présumés assassins de Thomas Sankara et de ses douze compagnons a été suspendu ce lundi matin sur requête des avocats de la partie civile évoquant des risques d’irrégularités suite à la suspension de la Constitution intervenue après le putsch du 24 janvier. 


Alors que la partie civile, l’agence judiciaire de l’état et le parquet militaire étaient tous favorables à la suspension du procès, les avocats de La Défense étaient partagés sur la question. 


« Au niveau de la défense, il y avait deux tendances : une première qui disait que c’était au tribunal de prendre une décision sage par rapport à la demande de suspension de la partie civile et une deuxième qui consistait à demander au tribunal de poursuivre l’audience », a expliqué Me Ollo Larousse Hien, avocat de l’accusé Tonde Pascal. 


Il dit estimer que « la suspension de la constitution ne met pas fin à toutes les lois de la république ».


« La constitution ne fixe que des axes fondamentaux et la loi dit comment cela se passe dans la pratique », s’est-il justifié. 


« Nous estimons que ce n’est pas parce qu'il y a de nouvelles autorités notamment des militaires que le tribunal reste d’être indépendant. La justice est rendue au nom du peuple », a-t-il poursuivi. 


 

Selon Me Prosper Farama, principal requérant de la suspension, « c’était une mesure de précaution nécessaire ». 


« Sans prendre position, il est évident que tous les juristes se posent la question de savoir la situation juridique actuelle. Il il y a une sorte de vide juridique pour lequel il était important que nous patientions le temps du rétablissement de la constitution », a-t-il expliqué. 


« Nous espérons que la constitution sera rétablie le plus tôt possible. Mais ce n'est pas une question de temps qui nous fera compromettre la régularité d’un procès que nous attendons depuis 34 ans », a déclaré l’avocat de la famille Sankara


Le tribunal après concertations en chambre a décidé la suspension du procès jusqu’au rétablissement de la constitution


 

Le procès reprendra donc au lendemain du rétablissement de la constitution, a précisé le président du tribunal Urbain Medah, invitant toutes les parties prenantes au procès à rester à l’écoute pour la nouvelle date de reprise de ce procès historique ouvert depuis le 11 octobre 2021. 


« C’est une décision de justice que je respecte, mais estimons que c’est regrettable, car on va retarder le procès pour rien. Si on doit revenir à une vie constitutionnelle dans trois quatre ou cinq ans ça veut dire qu’on doit attendre tout ce temps », a regretté Me Hien. 



Boa, Ouagadougou 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : Le procès Sankara suspendu sine die
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter