Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Les Docteurs non recrutés satisfaits des 660 postes budgétaires mis en jeu en 2022, demandent au ministre Diawara d'être leur avocat auprès du Gouvernement
 

Côte d'Ivoire : Les Docteurs non recrutés satisfaits des 660 postes budgétaires mis en jeu en 2022, demandent au ministre Diawara d'être leur avocat auprès du Gouvernement

 
 
 
 5610 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 12 février 2022 - 11:37


Depuis le début novembre, le Professeur Adama Diawara, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique s'est engagé dans le dialogue social avec les Docteurs non recrutés. Il a eu une rencontre avec ces derniers aujourd'hui à l'Université Félix Houphouët Boigny.


Les responsables des deux Collectifs des Docteurs non recrutés ont demandé au ministre d'être leur avocat auprès du Président de la République pour leur insertion à la Fonction publique. Ils ont remercié, le ministre Diawara pour les actions déjà posées en leur faveur, notamment le recrutement prochain de 660 d'entre eux.


«Nous tenons à vous remercier pour l'effort que vous faites pour l'insertion des Docteurs. L'insertion des Docteurs devraient interpeller les autres ministères. Nous voyons en vous la personne indiquée pour être notre porte-parole auprès du Gouvernement. Vous êtes la personne la mieux indiquée pour porter le dossier des Docteurs non encore recrutés. Ce n'est pas un contentement mais nous avons espoir que vous trouverez gain de cause», a déclaré, Dr Adou Martiale, porte-parole du Collectif des Docteurs non encore recrutés.


Malgré le concours de recrutement de 660 Docteurs, plusieurs seront encore en attente. Dr Dally, président du Collectif des Docteurs non recrutés estime que des mécanismes peuvent être trouver pour les absorber.

« L'objectif c'est notre insertion professionnelle, pour cela nous avons besoin d'une démarche. Nous avons vu en vous, un homme qui était déterminé à résoudre notre problème. Le Collectif des Docteurs non recrutés souhaite que vous pesez de tout votre poids pour notre insertion. Nous vous envoyons encore en mission pour que nous ne vivons plus cette situation », a ajouté, Dr Dally.


Très excités dans la salle, Dr Dally a demandé à ses collègues de reconnaître ce que le ministre a fait pour l'amélioration de leur situation.


« Ce n'est pas dans le bruit que nous allons trouver des solutions à notre problème. Nous présentons nos excuses au ministre parce que, nous n'étions pas sûr qu’il devrait accepter de nous entretenir après toutes les méchancetés que nous avons dites à son endroit », s'est confessé, Dr Dally.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Il a salué l'inscription unique retenue par le ministre qui selon lui, facilite la tâche des Docteurs non recrutés qui devront prendre part au concours de recrutement.


 

Le Président a néanmoins déploré la non prise en compte des Docteurs dont les spécialités ne sont pas retenues dans le recrutement des 660 postes budgétaires pour l’année 2022 et plaide pour qu'une mesure exceptionnelle soit prise pour ces camarades.


« C'est un processus, ce n'est pas la dernière fois que nous nous rencontrons. Il faut que nous nous donnons la main pour avancer. Nous prenons les 660 postes mais nous voulons aller au-delà. Allez voir, le ministre de la Fonction publique, du Budget et du portefeuille de l'Etat et le chef de l'Etat parce que nous ne voulons plus rester dans le chômage », a indiqué Dr Dally plaidant pour ses collègues frappés par la limite afin qu'ils aient un point de chute.


Avant que les porte-paroles des deux Collectifs des Docteurs non recrutés ne prennent la parole, le Professeur Diawara avait planté le décor en dénonçant l'attitude de ses hôtes qui se répandent sur les réseaux sociaux.


«Il faut éviter d’aller se répandre sur les réseaux sociaux. Cette attitude ternie l'image de notre sous secteur. Il faut donner le plus de chance possible au Dialogue social. Il fait poser les problèmes de façon claire », a expliqué, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.


Il a confié à ses hôtes qu'il s'est battu pour que les postes budgétaires augmentent et a souligné néanmoins que l'inadéquation entre les postes et le nombre des Docteurs non recrutés est réelle.


Selon lui, les Docteurs non recrutés doivent reconnaître les efforts faits par le gouvernement ivoirien en vue de leur recrutement cette année.


« Ce qu’on vous demande , c'est d'aller vous préparer pour les 660 postes », a-t-il mentionné. Le ministre de l'Enseignement supérieur les a conseillé à explorer d'autres pistes parce que, la fonction publique à elle seule ne peut pas les absorber tous.


Il les a exhortés à intégrer l'Ecole normale supérieure (ENS) en procédant au glissement catégoriel, car certains l'on fait avant eux.


« Postulez pour des entreprises privées. Il ne faut pas vous cantonner à une seule piste. Vous avez la possibilité d'enseigner dans les Universités et grandes écoles privées »,a-t-il insisté.


 

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a invité les Docteurs non recrutés à se préparer pour les prochains concours.


Selon lui, le plus important, c'est le devenir de l'Enseignement supérieur et de la Côte d'Ivoire et il a rassuré les Docteurs aux chômage que son souhait n'est pas de les voir sans emploi.


« Ce n'est un plaisir pour personne de voir des jeunes qui ont fait des études doctorales sans emplois. Ne croyez pas que c'est un plaisir pour nous de vous voir au chômage. Nous nous battons au quotidien pour que les postes budgétaires augmentent. Il faut que vous nous facilitez la tâche », a-t-il ajouté.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Le Professeur Adama Diawara a à nouveau réitéré aux Docteurs non recrutés d'avoir la gratitude de dire merci au Président de la République pour les 660 postes de recrutement prévus cette année et les a enfin rassuré que des négociations sont en cours pour que le doctorant soit retenu au niveau des concours de la Fonction publique.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Les Docteurs non recrutés satisfaits des 660 postes budgétaires mis en jeu en 2022, demandent au ministre Diawara d'être leur avocat auprès du Gouvernement
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Charyakou
Un système qui nous est imposé ne peut donner que ça comme conséquence. Être docteur signifie quoi réellement si ce n'est qu'etre fainéant dans la vie réelle donc beaucoup plus corruptible, du moins dans sa très grande majorité ! On a vu des professeurs se dédire ici avec pour conséquence des milliers de morts avec la vie de millions de personnes qui a basculé négativement! vous cherchez de l'emploi, c'est normal mais brandir le diplôme comme chantage, être docteur n'est pas une fin en soi! Vivement le réveil du Phoenix!
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter