Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Protection sociale, l'UE s'engage à la sensibilisation les travailleurs de l'économie informelle et agricole sur les outils existants
 

Côte d'Ivoire : Protection sociale, l'UE s'engage à la sensibilisation les travailleurs de l'économie informelle et agricole sur les outils existants

 
 
 
 703 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 17 février 2022 - 09:25



Une étude de l'UE révèle qu'une grande majorité des personnes exerçant dans le secteur de l'économie informelle et agricole reste encore non-couverte


L'Organisation internationale du Travail (OIT) en collaboration avec le ministère de l'Emploi et de la Protection Sociale a organisé aujourd'hui à Abidjan à Cocody, un atelier de validation d'une étude financée par l'UE sur « l'Analyse des cadres institutionnels et opérationnels des programmes et mécanismes existants de protection sociale (CMU & RSTI) pour une meilleure couverture des travailleurs et entrepreneurs de l'économie informelle ».


Au cours de cet atelier, les résultats de l'étude sur l'analyse des dispositifs institutionnels et opérationnels de protection sociale ont été rendus publics, les résultats et recommandations ont été analysés en détail avec l'ensemble des parties prenantes et les observations, suggestions et commentaires des participants ont été recueillis et seront prises en compte dans l'élaboration de la version définitive du rapport de l'étude.


Cet atelier se tient dans un contexte où le système de sécurité sociale en Côte d'Ivoire repose essentiellement sur les 5 piliers. Il s'agit du régime général de sécurité sociale destiné aux travailleurs salariés du secteur privé et le régime social des travailleurs indépendants gérés par la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS), du régime de pension des fonctionnaires et agents de l'État géré par la Caisse générale de retraite des agents de l'Etat (CGRAE), de la couverture maladie universelle gérée par la Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM), des mécanismes d'assistance sociale orientés vers des groupes vulnérables spécifiques et des mutuelles sociales à base communautaire ou corporatiste.


Malgré ces dispositifs existants, une grande majorité de la population active exerçant dans le secteur de l'économie informelle et agricole, reste encore non-couverte par le système de protection sociale.


 

Afin d'améliorer cette situation, un Régime de Sécurité Sociale des Travailleurs Indépendants (RSTI) a été adopté en 2020. La phase pilote de l'opérationnalisation du RSTI a démarré en 2021 et les risques couverts sont la maladie, les accidents (à caractère professionnel ou non), la maternité et la vieillesse.


Des actions ont également été entreprises au niveau de la CMU pour la couverture des travailleurs de l'économie informelle et agricole. Cependant, la crise de la pandémie de la COVID-19 a contribué à ralentir les efforts du gouvernement dans le cadre de la protection sociale en Côte d'Ivoire.


Kattia Parides, représentante de Frédéric Lapeyre, Directeur du Butreau-pays de l'OIT en Côte d'Ivoire a affirmé que le défi majeur qui se pose est celui de l'extension de la protection sociale aux travailleurs de l'économie informelle et à ceux du secteur agricole afin d'améliorer leur résilience face aux risques sociaux et les crises notamment la pandémie de la COVID-19.


Selon elle, cette étude contribuera à partir des cadres institutionnels et opérationnels existants de protection sociale à proposer des orientations pour les rendre plus adaptées pour l'étendre aux travailleurs de l'économie informelle et agricole.


Le droit à la protection sociale est loin d'être effective partout. La représentante de Frédéric Lapeyre à indiqué que cette situation est inacceptable et doit changer et pense qu'il est urgent d'adapter la protection sociale à tous les travailleurs.


 

Elle a indiqué que beaucoup d'initiatives sont mises en places, mais elles ne suffisent pas. C'est pourquoi, Kattia Parides estime que les partenaires sociaux de la Côte d'Ivoire ont un rôle à jouer pour améliorer la protection sociale dans le pays.


Cette étude a bénéficié du financement de l'Union Européenne. Son représentant, Hadrien Maillard a annoncé que 73% du taux d'emplois sont vulnérables. Il a indiqué que les actions de l'UE se sont démultipliées à plusieurs niveaux et a soutenu que l'institution apporte beaucoup au secteur de la protection sociale en Côte d'Ivoire en sensibilisant les citoyens sur les outils qui existent.


Kouassi Kouamé Félix, représentant le ministre de l'Emploi et de la Protection Sociale a déclaré que l'adoption des textes relatifs à la situation des travailleurs indépendants a été une vraie gageure, car plus de 80% des travailleurs sociaux sont concernés. Il est convaincu que l'étude aidera l'Etat à progresser dans la mise en œuvre du régime de protection sociale.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Protection sociale, l'UE s'engage à la sensibilisation les travailleurs de l'économie informelle et agricole sur les outils existants
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter