Côte d'Ivoire Technologie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Accès à Internet, l'UNESCO finance une étude à hauteur de 13 millions de FCFA pour évaluer l'environnement et combler les fractures numériques
 

Côte d'Ivoire : Accès à Internet, l'UNESCO finance une étude à hauteur de 13 millions de FCFA pour évaluer l'environnement et combler les fractures numériques

 
 
 
 1362 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 08 mars 2022 - 11:20

Anne Lemaistre et Roger Félix Adom



La Chaire UNESCO en partenariat avec le ministère de l'Economie numérique, a procédé ce lundi dans l'après-midi, au Plateau au lancement d'une étude pour évaluer les indicateurs de l'universalité d'Internet en Côte d'Ivoire. Il s'agira pour la Chaire, à travers cette étude, d'établir un cadre pour évaluer le niveau de développement de l'outil Internet en Côte d'Ivoire par des experts.


Cette cérémonie s'est déroulée en présence de Roger Félix Adom, ministre de l'Economie numérique, des télécommunications et de l'innovation, de Anne Lemaistre, représentante bureau de l'UNESCO à Abidjan et du professeur Alain Kiyindou, de l'université de Bordeaux en charge de ladite étude.


Dans son intervention, le professeur Alain Kiyindou a expliqué à l'auditoire, l'objectif et le bien-fondé de cette étude.


«Cette étude nous donnera des indicateurs qui vont nous permettre d'évaluer l'environnement d'Internet que nous voulons propre, de combler les fractures numériques et d'améliorer l'Internet. Notre démarche vise à présenter une compréhension claire et concrète de l'environnement et des politiques nationales de l'Internet en Côte d'Ivoire. Il s'agit d'évaluer cet environnement et ses politiques en mesurant les indicateurs de base de Rom-x de l'UNESCO », a-t-il dit. Poursuivant, il a fait savoir que l'étude s'intéressera à 109 indicateurs répartis en cinq catégories pour un total de 124 questions auxquelles ils auront à répondre.


 

Ces indicateurs porterons essentiellement sur le droit, le cadre juridique, les données ouvertes, le coût d'accès à Internet, la confiance et la sécurité, ainsi que les aspects juridiques et éthiques de l'Internet.


«C'est un travail qui sera réalisé avec le suivi d'un comité consultatif. Ce comité est composé d'une trentaine de personnes émanant de différents secteurs du numérique. Il s'agit aussi bien d'agents publics, de professionnels que de membres de la société civile. Après avoir effectué des constats consensuels, nous ferons des recommandations pour améliorer la situation de l'Internet en Côte d'Ivoire », a-t-il ajouté. Selon le professeur Alain Kiyindou, cette étude est prévue s'achever au plus tard au mois de juin prochain. Les résultats de cette étude à l'en croire, serviront de cas d'école lors du forum mondial sur la gouvernance d'Internet en décembre 2022 qui aura lieu à Addis Abeba. Le coût global de cette étude est de 22000 dollars soit 13 millions de FCFA. 


Pour sa part, le ministre Roger Adom Félix, a traduit toute sa reconnaissance à l'UNESCO pour le choix porté sur la Côte d'Ivoire qui sera le premier pays en Afrique et même dans le monde à bénéficier de cette étude. Il s'est réjoui du fait que cet important projet s'inscrive dans l'ambition de la Côte d'Ivoire de devenir un hub digital en Afrique de l'ouest. Il a rassuré la Chaire de l'UNESCO des dispositions prises par le gouvernement pour permettre plus de sécurité dans le secteur du numérique en Côte d'Ivoire.


«C'est pour nous un enjeu important de pouvoir réduire la fracture numérique mais aussi la fracture territoriale. L'étude sur l'universalité d'Internet en Côte d'Ivoire, permettra entre autres de faire un bon diagnostique de la situation de la connectivité de notre pays et de proposer des solutions adéquates pour contribuer à l'Internet pour tous », a indiqué le ministre. Parlant de la 5 G, le ministre Adom a souhaité que les résultats de l'étude soient pour le gouvernement un document important pour sa mise en œuvre prévue en janvier 2023. Il a pour finir rassuré la Chaire de l'UNESCO de l'appui du gouvernement et du ministère qu'il dirige, pour la réalisation de cette étude qui débouchera sur la création d'un environnement propice pour le développement de l'Internet dans chaque ville et région de la Côte d'Ivoire.


Il est bon de signaler que la Chaire UNESCO est un label scientifique et un pôle d'innovation au sein de l'université de Bordeaux. Elle est spécialisée en pratique émergente et a pour objectif entre autres d'étudier les technologies de l'information et leur usage dans un cadre émergent.


 


Wassimagnon 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Accès à Internet, l'UNESCO finance une étude à hauteur de 13 millions de FCFA pour évaluer l'environnement et combler les fractures numériques
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter