Libéria Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Liberia :  Préférence de Weah pour la gestion des coups d'Etat dans la CEDEAO
 

Liberia : Préférence de Weah pour la gestion des coups d'Etat dans la CEDEAO

 
 
 
 4709 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 11 mars 2022 - 10:45

George Weah, à la séance d’ouverture du parlement de la CEDEAO à Monrovia (ph)



Le Président libérien, George Weah, s’est prononcé sur les récents coups d’Etat intervenus au Mali, en Guinée et au Burkina Faso et a préféré le recours au dialogue pour normaliser la situation dans les pays où il y a eu un renversement de pouvoir démocratique au lieu d'imposer des sanctions.


Weah a fait part de sa préférence le 08 mars 2022 à Monrovia, la capitale du Liberia, lors de l’ouverture de la première session extraordinaire 2022 du parlement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). La session parlementaire de la CEDEAO est axée sur les défis politiques et sécuritaires en Afrique de l’Ouest.


Pour son apport au retour à l’ordre constitutionnel au Mali, en Guinée et au Burkina Faso, pays dans lesquels les pouvoirs élus ont été renversés par l’Armée, le Président libérien a exhorté la CEDEAO à rester engagée de manière continue et diplomatique avec les autorités militaires de ces pays, car le dialogue (négociation) est la meilleure voie à suivre.


En soutenant sa préférence au dialogue, Weah a fait savoir aux parlementaires ouest africains que les sanctions vont à l'encontre de la culture d'intégration de l'union politique et économique que la CEDEAO s'efforce de défendre depuis le 28 mai 1975.


 

Pour soutenir sa thèse, le joueur qui est devenu un politicien a déclaré qu’« il est également important que je souligne la préoccupation même concernant l'isolement de certains pays membres à la suite des sanctions. Je suis d'avis que, dans la mesure où ces mesures visent à faire pression sur les différentes juntes militaires pour qu'elles abandonnent le pouvoir et accélèrent le retour à un régime civil et à une gouvernance constitutionnelle, les sanctions vont à l'encontre de la culture d'intégration que nous nous efforçons de défendre ».


Invitation et appel à un parlement élu


Pour son approche, Weah a donc encouragé au maintien de contact avec les autorités militaires dans tous les pays suspendus car « le dialogue est la meilleure voie ».


Tout en priant le parlement de la CEDEAO à mettre en œuvre son expérience pour faciliter le retour de la démocratie dans tous les pays suspendus, Weah a exhorté l’assemblée législative à faire entendre sa voix pour remédier au déficit de développement auquel la sous-région est confrontée.


Enfin et en ce qui concerne le mode désignation des législateurs du parlement de la CEDEAO, le Liberia par la voix de son Président a lancé un appel pour que les membres du parlement soient élus par les citoyens de chaque pays membre plutôt que d'être sélectionnés parmi leurs différents parlements.


 


Mensah,   

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Liberia : Préférence de Weah pour la gestion des coups d'Etat dans la CEDEAO
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter