Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, un atelier initié afin de « montrer que le migrant peut être un acteur de développement...»
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, un atelier initié afin de « montrer que le migrant peut être un acteur de développement...»

 
 
 
 1004 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 30 mars 2022 - 11:07

Les participants à l'atelier (ph KOACI) 



La Cellule d'Insertion Professionnelle des Etudiants de l'UFR Communication, Milieu et Société(CIPE-CMS) de l'Université Alassane Ouattara (UAO) de Bouaké, a organisé un atelier de formation autour du thème : « Gouvernance de la Migration et Développement territorial » du jeudi 24 au vendredi 25 mars 2022, à Bouaké. Cet atelier a permis de former plus de 30 participants constitués de Gendarmes, d'ONG, de la Commission Régionale des Droits de l'Homme, d'Étudiants, d'Associations de Jeunes, de la Communauté Musulmane et Chrétienne catholique.


Il a été animé par le Professeur Tozan Bi Zah, Dr N'Da Roseline Gbocho et Dr Ouattara Insiata, formateurs en Migration et Développement. Les travaux de réflexions de cet atelier ont démarré en présence du Vice-Président de l'UAO le Prof Michel Kodo, du Professeur Assouman Bamba, Doyen de l'UFR Communication, Milieu et Société et du Dr Mel, Représentant la Vice-Présidente Chargée des Relations Extérieures. 


 

Selon Docteure N'Da Gbocho Roseline, Enseignante-Chercheure, par ailleurs, Responsable de la CIPE-CMS, cet atelier visait à « montrer que le migrant peut être un acteur de développement si la migration est encadrée. Nous sommes tous concernés par la migration et nous sommes des migrants potentiels. Il est donc important que les Universitaires contribuent aux débats sur la migration aussi bien par les écrits que par la formation des acteurs d'un territoire, d'un espace social donné. »


Au cours de ces différentes présentations, la formatrice Docteure Ouattara Insiata, Enseignante-Chercheure à l'École Normale Supérieure d'Abidjan, a fait savoir que « Nous sommes là dans le cadre d'un partenariat sur la problématique de la migration et du développement. Il s'agit de comprendre ce qu'on appelle migration parce qu'on a à l'idée cet aspect de migration irrégulière alors que la migration a un autre aspect qui est positif, la migration et le développement. Quand on va quelque part, on est obligé de s'intégrer et quand on retourne chez soi, on est obligé de se réintégrer. »


Notons que la formation s’inscrit dans le cadre du projet RECOSA: « Renforcement des collectivités territoriales dans l’amélioration des structures d’accueil des migrants ». Le projet RECOSA, mis en œuvre par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), vise à développer la « coopération trilatérale / coopération Sud-Sud » par l’établissement de partenariats d’échanges entre le Maroc, le Mali, le Sénégal et la Côte d’Ivoire, dans le domaine de la migration et de la formation des cadres des administrations publiques, des acteurs de la société civile, des étudiants sur la thématique migratoire.


Elle a également bénéficié de l'appui de l'ONG AVSI - Bouaké.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métrologie volontairement suspendues par une "mafia" ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Municipales 2023 au Plateau, Sawegnon peut il avoir des chances face...
 
1097
Oui
32%  
 
2220
Non
65%  
 
111
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, un atelier initié afin de « montrer que le migrant peut être un acteur de développement...»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter