Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : La feuille de route de la transition présentée devant l'assemblée législative
 

Burkina Faso : La feuille de route de la transition présentée devant l'assemblée législative

 
 
 
 2098 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 04 avril 2022 - 12:19

 Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a présenté lundi la Feuille de route de la Transition devant les membres de l'Assemblée législative de Transition, conformément à la charte de la transition. 


En effet, l'article 18 de la Charte de la Transition dispose que «(...) dans un délai de trente jours après la formation du Gouvernement de Transition, le Premier ministre présente la Feuille de route de la Transition devant l’Assemblée législative de Transition ».


 Cette présentation est suivie de questions mais ne donne pas lieu à un vote.


Ce passage obligatoire devant l’Assemblée législative de la Transition, a permis au chef du Gouvernement, de dérouler la feuille de route que le Chef de l’Etat lui a confiée.


Selon Albert Ouédraogo, l'agenda de la transition est bâti autour de 4 objectifs stratégiques assortis d’actions visant à atteindre des résultats précis au cours de la période de Transition.


Il s’agit, a-t-il précisé, de "lutter contre le terrorisme et restaurer l’intégrité du territoire", "répondre à la crise humanitaire", "refonder l’État et améliorer la gouvernance" et enfin, "œuvrer à la réconciliation nationale et la cohésion sociale". 


 

"Face au péril terroriste, nous n’avons d’autre choix que de sauvegarder l’intégrité territoriale, en libérant les zones occupées par les groupes terroristes, en y ramenant la sécurité et en assurant la continuité du service public et le développement local", a déclaré le premier ministre Albert Ouédraogo


"Pour atteindre cet objectif, mon Gouvernement, conformément aux orientations du Président du Faso, réitérées dans sa dernière adresse à la Nation, déroule des actions visant à renforcer l’efficacité de l’action militaire sur le terrain et à améliorer la collaboration entre les FDS, les Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) et les populations", a-t-il indiqué. 


Selon lui, "dans ce cadre, la consolidation et l’établissement de partenariats stratégiques, ainsi que la réorganisation du dispositif de sécurité nationale sont en cours", 


"Nous avons conscience de l’impatience de nos compatriotes d’observer des résultats rapides sur le terrain. Toutefois, nous sommes convaincus que les actions engagées et celles à venir produiront des résultats attendus", a déclaré M. Ouédraogo. 


"En ce qui concerne la coopération militaire avec d’autres Etats notamment, l’option est désormais de diversifier les partenariats, afin d’optimiser les atouts spécifiques de chaque partenaire. En tout état de cause, ces partenariats seront fondés sur le respect de notre indépendance territoriale et la sincérité", a-t-il indiqué.


" Pour trouver des réponses structurelles à l’hydre terroriste, nous devons renforcer la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent. A ce titre, nous allons accélérer la mise en œuvre des projets et programmes de développement territorial et de renforcement de la résilience des populations face à la radicalisation et à l’extrémisme", a conclu le premier ministre. 


 

En rappel, Albert Ouédraogo a été nommé le 3 mars dernier, par le président du Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, qui a pris le pouvoir après avoir renversé l'ancien président Roch Marc Christian Kaboré lors d'un coup d'Etat le 24 janvier. 


 M. Ouédraogo a constitué dès le 5 mars, un Gouvernement composé de 25 membres. 


En rappel, les attaques terroristes qui affectaient certains pays voisins, ont fini par toucher le Burkina Faso en 2015 et se sont depuis lors aggravées, faisant plusieurs milliers de morts et plus d'un million de déplacés internes répartis dans 277 communes d’accueil. 


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1500 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : La feuille de route de la transition présentée devant l'assemblée législative
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter