Nigeria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria : « Lapidation de l'étudiante Deborah Samuel », des manifestants exigent la liberté de deux suspects
 

Nigeria : « Lapidation de l'étudiante Deborah Samuel », des manifestants exigent la liberté de deux suspects

 
 
 
 6948 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 17 mai 2022 - 16:35


 Une manifestation a éclaté dans l'état de Sokoto suite à l'arrestation de deux suspects pour le meurtre de l' étudiante chrétienne Deborah Samuel accusée de blasphème.


Des centaines d'étudiants ont manifesté pour protester contre l'arrestation de deux étudiants à la suite du lynchage de l' étudiante Deborah accusée de blasphème à l’égard du prophète Mahomet et dont la mort a provoqué une onde de choc dans le pays.


La jeune fille a été lapidée par ses camarades avant d' être brûlée après un commentaire qu'elle avait posté sur Whatsapp ,considéré comme offensant à l'égard du prophète Mahomet.


Selon le récit d'un témoin , Deborah a répliqué dans un message audio que le groupe WhatsApp était restreint à des posts sur des tests et devoirs


Un des étudiants lui a demandé comment elle avait réussi l’examen du dernier semestre et en réponse, elle a dit que c’était « Jésus« .


 

Deux étudiants d’autres départements qui ont entendu des garçons musulmans discuter de la question ont dit aux amis proches de Deborah de la persuader de se rétracter. 


« Le feu du Saint-Esprit ! Il ne nous arrivera rien ! Le groupe n’a pas été créé pour envoyer des choses absurdes. Il a plutôt été créé pour envoyer des questions passées, s’il y a un test, ou si on nous donne des exercices. Pas toutes ces choses insensées. Quel genre de prophète, de prophète absurde ». avait repliqué Deborah à travers un audio dans un forum WhatsApp de l’Université.


Le Nigeria, géant de 215 millions d'habitants divisé de manière presque égale entre un Nord majoritairement musulman et un Sud majoritairement chrétien, est l'un des pays les plus religieux au monde.


Dans l'islam, le blasphème, en particulier contre le prophète, est passible de la peine de mort selon la charia, instaurée en 2000 dans 12 Etats du nord nigérian.


 




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Miss CI 2022, Bebi Philip a-t-il bien fait de s'en prendre aux autorités en public?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les occidentaux tentent-ils d'imposer l'homosexualité dans nos modes...
 
2182
Oui
76%  
 
622
Non
22%  
 
53
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Nigeria : « Lapidation de l'étudiante Deborah Samuel », des manifestants exigent la liberté de deux suspects
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter